Articles dans
le temps
Le comité central: OUI à la 4e révision de L'AC
25.06.2010

Le comité central: OUI à la 4e révision de L'AC

Le Comité central de l'UDC Suisse propose à l'unanimité un OUI à la 4e révision de l'assurance-chômage (AC) qui sera mise au vote populaire le 26 septembre 2010.

Le Comité central de l'UDC Suisse propose à l'unanimité un OUI à la 4e révision de l'assurance-chômage (AC) qui sera mise au vote populaire le 26 septembre 2010. L'AC est lourdement endettée (7 milliards de francs). Le Parlement a donc lancé une révision qui apporte des économies de 622 millions et de nouvelles recettes d'un montant de 647 millions de francs par an. Le groupe parlementaire UDC s'était engagé pour un projet prévoyant uniquement des économies et supprimant les incitations contreproductives de cette institution sociale, mais il n'a pas reçu le soutien du Parlement. Le Comité central recommande néanmoins à l'assemblée des délégués de recommander un "oui" à ce projet, car faute de cette révision les prélèvements sur les salaires augmenteraient même de 0,5%.

L'assurance-chômage affiche aujourd'hui une dette énorme, soit sept milliards de francs. Le Conseil fédéral a donc l'obligation légale d'assainir cette institution par une augmentation des prélèvements sur les salaires de 0,5% sans aucune économie. Cette 4e révision agit contre l'endettement de l'AC tout en faisant participer les chô-meurs à l'effort d'assainissement. Son but est aussi de favoriser une réinsertion plus rapide des chômeurs dans le monde du travail. La gauche et les syndicats ont lancé un référendum, si bien que le peuple devra se prononcer le 26 septembre prochain.

Le Comité central a décidé à l'unanimité de soutenir cette révision, car une hausse de 0,5% des prélèvements sur les salaires menacerait la reprise économique en Suisse et frapperait trop lourdement les actifs et les familles à revenu modeste. La révision provoque certes elle aussi une augmentation de cotisations AC, mais de 0,2% seulement. Elle élimine cependant diverses incitations contreproductives et encourage une réinsertion plus rapide des chômeurs dans le processus de travail. En revanche, cette réforme ne touche pas aux prestations de base de l'AC. Elle constitue un premier pas vers un assainissement de l'assurance-chômage afin que nous puissions continuer de profiter en Suisse des prestations de cette indispensable institution sociale.

Adoption du compte 2009 et du budget 2010 de l'UDC Suisse
Le Comité directeur a approuvé à Boncourt le compte 2009 et le budget 2010 de l'UDC Suisse. Les objectifs de réduction des dépenses fixés l'an passé ont non seulement été atteints, mais ils ont été dépassés. Le compte 2009 boucle avec un excédent de recettes de Fr. 14 676.88 alors que le budget 2010 prévoit un bénéfice de 8785 francs. L'UDC Suisse dispose au 1er juillet 2010 d'un volume d'emploi de 1220% répartis sur 13 collaborateurs.

» Compte 2009 / Budget 2010

 

25.06.2010

Le comité central: OUI à la 4e révision de L'AC

Le Comité central de l'UDC Suisse propose à l'unanimité un OUI à la 4e révision de l'assurance-chômage (AC) qui sera mise au vote populaire le 26 septembre 2010.

Le Comité central de l'UDC Suisse propose à l'unanimité un OUI à la 4e révision de l'assurance-chômage (AC) qui sera mise au vote populaire le 26 septembre 2010. L'AC est lourdement endettée (7 milliards de francs). Le Parlement a donc lancé une révision qui apporte des économies de 622 millions et de nouvelles recettes d'un montant de 647 millions de francs par an. Le groupe parlementaire UDC s'était engagé pour un projet prévoyant uniquement des économies et supprimant les incitations contreproductives de cette institution sociale, mais il n'a pas reçu le soutien du Parlement. Le Comité central recommande néanmoins à l'assemblée des délégués de recommander un "oui" à ce projet, car faute de cette révision les prélèvements sur les salaires augmenteraient même de 0,5%.

L'assurance-chômage affiche aujourd'hui une dette énorme, soit sept milliards de francs. Le Conseil fédéral a donc l'obligation légale d'assainir cette institution par une augmentation des prélèvements sur les salaires de 0,5% sans aucune économie. Cette 4e révision agit contre l'endettement de l'AC tout en faisant participer les chô-meurs à l'effort d'assainissement. Son but est aussi de favoriser une réinsertion plus rapide des chômeurs dans le monde du travail. La gauche et les syndicats ont lancé un référendum, si bien que le peuple devra se prononcer le 26 septembre prochain.

Le Comité central a décidé à l'unanimité de soutenir cette révision, car une hausse de 0,5% des prélèvements sur les salaires menacerait la reprise économique en Suisse et frapperait trop lourdement les actifs et les familles à revenu modeste. La révision provoque certes elle aussi une augmentation de cotisations AC, mais de 0,2% seulement. Elle élimine cependant diverses incitations contreproductives et encourage une réinsertion plus rapide des chômeurs dans le processus de travail. En revanche, cette réforme ne touche pas aux prestations de base de l'AC. Elle constitue un premier pas vers un assainissement de l'assurance-chômage afin que nous puissions continuer de profiter en Suisse des prestations de cette indispensable institution sociale.

Adoption du compte 2009 et du budget 2010 de l'UDC Suisse
Le Comité directeur a approuvé à Boncourt le compte 2009 et le budget 2010 de l'UDC Suisse. Les objectifs de réduction des dépenses fixés l'an passé ont non seulement été atteints, mais ils ont été dépassés. Le compte 2009 boucle avec un excédent de recettes de Fr. 14 676.88 alors que le budget 2010 prévoit un bénéfice de 8785 francs. L'UDC Suisse dispose au 1er juillet 2010 d'un volume d'emploi de 1220% répartis sur 13 collaborateurs.

» Compte 2009 / Budget 2010