Articles dans
le temps
Le Comité central recommande 2 x Oui aux délégués
03.05.2013

Le Comité central recommande 2 x Oui aux délégués

Les instances de l’UDC Suisse se sont retrouvées aujourd’hui à (OW) où elles ont tenu plusieurs séances. Dans la perspective de l’assemblée des délégués de demain, le Comité central recommande à...

Les instances de l'UDC Suisse se sont retrouvées aujourd'hui à (OW) où elles ont tenu plusieurs séances. Dans la perspective de l'assemblée des délégués de demain, le Comité central recommande à l'unanimité de voter deux fois OUI aux textes soumis à la votation du 9 juin 2013.

C'est par 54 voix contre 1 que le Comité central propose l'acceptation de l'initiative populaire pour l'élection du Conseil fédéral par le peuple. L'UDC a confiance dans le peuple et le croit capable d'élire le Conseil fédéral. L'élection des gouvernements par le peuple a fait ses preuves aussi bien au niveau communal que cantonal, les conseillers nationaux et les conseillers aux Etats sont eux aussi élus parle peuple, sans que cela n'ait créé de quelconques problèmes. Un gouvernement élu par le peuple respecte la volonté populaire et s'engage pour la Suisse. Le Comité central considère également l'élection du Conseil fédéral par le peuple comme une contre-mesure claire face à la diminution des droits populaires, comme s'y attache actuellement la classe politique via différents projets (procédure d'invalidation plus simple des initiatives populaires, ajout d'un avertissement sur la liste des signatures, prévalence du droit international sur le droit national, etc.)

Les changements urgents de la loi sur l'asile, contre lesquels la gauche a lancé un référendum, représentent un pas dans la bonne direction. Si l'on entend pouvoir maîtriser les grands problèmes dans le domaine de l'asile, il faut encore d'autres mesures conséquentes, comme une accélération de la procédure, une ligne dure contre les requérants d'asile criminels ainsi qu'une diminution de l'attractivité de notre pays pour les migrants économiques qui n'ont pas la qualité de réfugiés. Le Comité central soutient en conséquence les mesures d'urgence, et ce, à l'unanimité.

Les instances du parti ont en outre approuvé les comptes 2012 ainsi que le budget 2013 de l'UDC Suisse et ont pris connaissance du rapport annuel du dernier exercice.

Les instances ont siégé à l'Abbaye d'Engelberg sous la direction du président du parti Toni Brunner et en présence du président de la Confédération, Ueli Maurer.

03.05.2013

Le Comité central recommande 2 x Oui aux délégués

Les instances de l’UDC Suisse se sont retrouvées aujourd’hui à (OW) où elles ont tenu plusieurs séances. Dans la perspective de l’assemblée des délégués de demain, le Comité central recommande à...

Les instances de l'UDC Suisse se sont retrouvées aujourd'hui à (OW) où elles ont tenu plusieurs séances. Dans la perspective de l'assemblée des délégués de demain, le Comité central recommande à l'unanimité de voter deux fois OUI aux textes soumis à la votation du 9 juin 2013.

C'est par 54 voix contre 1 que le Comité central propose l'acceptation de l'initiative populaire pour l'élection du Conseil fédéral par le peuple. L'UDC a confiance dans le peuple et le croit capable d'élire le Conseil fédéral. L'élection des gouvernements par le peuple a fait ses preuves aussi bien au niveau communal que cantonal, les conseillers nationaux et les conseillers aux Etats sont eux aussi élus parle peuple, sans que cela n'ait créé de quelconques problèmes. Un gouvernement élu par le peuple respecte la volonté populaire et s'engage pour la Suisse. Le Comité central considère également l'élection du Conseil fédéral par le peuple comme une contre-mesure claire face à la diminution des droits populaires, comme s'y attache actuellement la classe politique via différents projets (procédure d'invalidation plus simple des initiatives populaires, ajout d'un avertissement sur la liste des signatures, prévalence du droit international sur le droit national, etc.)

Les changements urgents de la loi sur l'asile, contre lesquels la gauche a lancé un référendum, représentent un pas dans la bonne direction. Si l'on entend pouvoir maîtriser les grands problèmes dans le domaine de l'asile, il faut encore d'autres mesures conséquentes, comme une accélération de la procédure, une ligne dure contre les requérants d'asile criminels ainsi qu'une diminution de l'attractivité de notre pays pour les migrants économiques qui n'ont pas la qualité de réfugiés. Le Comité central soutient en conséquence les mesures d'urgence, et ce, à l'unanimité.

Les instances du parti ont en outre approuvé les comptes 2012 ainsi que le budget 2013 de l'UDC Suisse et ont pris connaissance du rapport annuel du dernier exercice.

Les instances ont siégé à l'Abbaye d'Engelberg sous la direction du président du parti Toni Brunner et en présence du président de la Confédération, Ueli Maurer.