Articles dans
le temps
Le Comité central rejette à l'unanimité l'article nocif sur la politique familiale
25.01.2013

Le Comité central rejette à l'unanimité l'article nocif sur la politique familiale

Le Comité central de l'UDC Suisse recommande à l'unanimité aux délégués de rejeter l'article constitutionnel sur la famille sur lequel le peuple se prononcera le 3 mars prochain. Ce nouvel article...

Le Comité central de l'UDC Suisse s'est réuni aujourd'hui à Balsthal SO dans la perspective de l'assemblée des délégués de demain. Il recommande à l'unanimité aux délégués de rejeter l'article constitutionnel sur la famille sur lequel le peuple se prononcera le 3 mars prochain. Ce nouvel article nuit à la famille en la plaçant sous tutelle et en délégant à l'Etat la responsabilité éducative des parents. Il provoque une hausse massive des coûts et détruit des structures qui ont fait leurs preuves.

Le nouvel article constitutionnel sur la politique familiale entraîne une véritable étatisation des familles et des enfants. Cette centralisation de la politique familiale auprès de la Confédération générerait de surcroît des revendications politiques sans fin et une extension massive de l'Etat social. Il en coûterait des milliards de francs aux contribuables. L'économie se verra imposer des horaires de travail et un congé-paternité à l'exemple de divers pays étrangers. La Confédération cherche à mettre en place pour les crèches une économie planifiée qui devra être imposée par les cantons et les communes. Des offres privées d'accueil des enfants et des parents assumant leurs responsabilités n'ont plus leur place dans cette politique. L'UDC se bat contre ce développement funeste et s'engage au contraire pour un allègement fiscal en faveur des familles. Les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants doivent bénéficier des mêmes déductions fiscales que ceux qui confient leurs enfants à des tiers. L'initiative UDC pour les familles, qui vise précisément cet objectif, sera prochainement examinée par les Chambres fédérales.

Le Comité central invite en outre par 46 voix contre 14 l'assemblée des délégués à rejeter également le second thème de l'assemblée de demain, l'initiative populaire "contre les rémunérations abusives". Il préfère le contreprojet du Parlement qui portera ses effets plus rapidement que l'initiative.

De son côté, le Comité directeur a défini aujourd'hui la position de l'UDC dans le cadre de la procédure de consultation ouverte sur la Stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral. Cette prise de position sera présentée le jeudi 31 janvier 2012 au public dans le cadre d'une conférence de presse à Berne.

 

25.01.2013

Le Comité central rejette à l'unanimité l'article nocif sur la politique familiale

Le Comité central de l'UDC Suisse recommande à l'unanimité aux délégués de rejeter l'article constitutionnel sur la famille sur lequel le peuple se prononcera le 3 mars prochain. Ce nouvel article...

Le Comité central de l'UDC Suisse s'est réuni aujourd'hui à Balsthal SO dans la perspective de l'assemblée des délégués de demain. Il recommande à l'unanimité aux délégués de rejeter l'article constitutionnel sur la famille sur lequel le peuple se prononcera le 3 mars prochain. Ce nouvel article nuit à la famille en la plaçant sous tutelle et en délégant à l'Etat la responsabilité éducative des parents. Il provoque une hausse massive des coûts et détruit des structures qui ont fait leurs preuves.

Le nouvel article constitutionnel sur la politique familiale entraîne une véritable étatisation des familles et des enfants. Cette centralisation de la politique familiale auprès de la Confédération générerait de surcroît des revendications politiques sans fin et une extension massive de l'Etat social. Il en coûterait des milliards de francs aux contribuables. L'économie se verra imposer des horaires de travail et un congé-paternité à l'exemple de divers pays étrangers. La Confédération cherche à mettre en place pour les crèches une économie planifiée qui devra être imposée par les cantons et les communes. Des offres privées d'accueil des enfants et des parents assumant leurs responsabilités n'ont plus leur place dans cette politique. L'UDC se bat contre ce développement funeste et s'engage au contraire pour un allègement fiscal en faveur des familles. Les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants doivent bénéficier des mêmes déductions fiscales que ceux qui confient leurs enfants à des tiers. L'initiative UDC pour les familles, qui vise précisément cet objectif, sera prochainement examinée par les Chambres fédérales.

Le Comité central invite en outre par 46 voix contre 14 l'assemblée des délégués à rejeter également le second thème de l'assemblée de demain, l'initiative populaire "contre les rémunérations abusives". Il préfère le contreprojet du Parlement qui portera ses effets plus rapidement que l'initiative.

De son côté, le Comité directeur a défini aujourd'hui la position de l'UDC dans le cadre de la procédure de consultation ouverte sur la Stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral. Cette prise de position sera présentée le jeudi 31 janvier 2012 au public dans le cadre d'une conférence de presse à Berne.