Articles dans
le temps
Le financement de l'AVS pour les futures générations est en péril – l'UDC favorable à une réduction de moitié des redevances Billag
28.02.2017

Le financement de l'AVS pour les futures générations est en péril – l'UDC favorable à une réduction de moitié des redevances Billag

Le groupe parlementaire UDC des Chambres fédérales s'est réuni en séance aujourd'hui. Les discussions portaient principalement sur la marche à suivre pour sauver l'AVS ainsi que sur l'initiative populaire pour la suppression des redevances Billag. Les parlementaires UDC ont en outre décidé de ne pas entrer en matière sur le système d'incitation en matière climatique et énergétique (SICE). Cela dit, même sans le SICE, la nouvelle loi sur l'énergie provoquera une hausse massive des coûts énergétiques pour la classe moyenne et les PME suisses.

Le groupe a décidé de déposer plusieurs interventions parlementaires. L'UDC demande notamment au Conseil fédéral combien de temps il entend tolérer l'influence directe que l'UE exerce sur la législation suisse. Les parlementaires UDC invitent le gouvernement à enfin résister aux pressions de l'UE et à négocier à partir d'une position de force avec Bruxelles. Les parlementaires UDC demandent en outre l'ouverture d'une ambassade en Erythrée afin de mieux pouvoir juger la situation sur place, d'ouvrir des relations diplomatiques avec ce pays et de préparer ainsi l'indispensable renvoi des réfugiés économiques érythréens qui vivent de l'aide sociale en Suisse. Par la même occasion, l'UDC interroge la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga sur les motifs des taux de renvoi beaucoup trop bas des requérants d'asile dont la demande a été refusée.

Concernant le projet de Prévoyance vieillesse 2020, l'UDC est satisfaite du résultat intermédiaire obtenu aujourd'hui au Conseil national. Elle maintiendra sa ligne actuelle et cherchera une consolidation de la prévoyance vieillesse en agissant sur les dépenses afin de garantir durablement les rentes. L'UDC s'engage en faveur d'une réforme qui vise une compensation à l'intérieur des différents piliers, qui ne prévoit pas de hausses impayables des rentes et qui n'augmente pas inutilement, voire en réserve, la TVA. Le principal objectif doit être de sauvegarder l'AVS pour les générations à venir.

Les élus UDC ont en outre discuté de l'initiative populaire qui demande la suppression des redevances de radio et de télévision ("initiative Billag"). Ils se réservent la possibilité de soutenir cette initiative. Pour le moment, ils réclament la réduction de moitié des redevances Billag et attendent l'éventuelle présentation d'un contreprojet à cette initiative. Il va de soi que l'UDC continuera de soutenir l'interdiction faite à la SSR de faire de la publicité sur internet.

Le groupe UDC demande le renvoi du projet d'arrêté fédéral concernant la prolongation de la participation suisse à la troupe de l'OTAN au Kosovo (Swisscoy). Après bientôt vingt ans de présence dans ce pays, il est grand temps de mettre fin à cette mission. L'UDC réclame que le retrait du contingent soit définitivement fixé à la fin 2020 et que des interventions militaires à l'étranger d'une utilité aussi douteuse soient réévaluées en termes de coûts et d'efficacité.

C'est à l'unanimité que le groupe UDC a refusé l'entrée en matière sur le système d'incitation en matière climatique et énergétique (SICE). Ce dernier charge lourdement tous les domaines de la société et menace la compétitivité de l'industrie suisse, donc les emplois et la prospérité de notre pays. Mais dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050, la question de savoir si le SICE trouve finalement une majorité au Parlement ne joue qu'un rôle secondaire. Le prix énorme – 200 milliards de francs – que coûte cette transformation du système énergétique imposée par la nouvelle loi sur l'énergie ne change pas. Rappelons que cette loi sera soumise au peuple suisse le 21 mai prochain.