Articles dans
le temps
Le groupe parlementaire UDC demande un programme d'allÈgement budgétaire
16.09.2008

Le groupe parlementaire UDC demande un programme d'allÈgement budgétaire

Le groupe parlementaire UDC demande au Conseil fédéral de corriger le budget 2009, de limiter la croissance des dépenses à 2% au maximum et de soumettre au Parlement un projet d'allègement...

(UDC) Le groupe parlementaire UDC demande au Conseil fédéral de corriger le budget 2009, de limiter la croissance des dépenses à 2% au maximum et de soumettre au Parlement un projet d'allègement budgétaire. Compte tenu du développement économique international, un tel programme est même urgent. En outre, le groupe UDC a nommé des candidats pour les élections au Tribunal fédéral.

Le monde des finances est profondément bouleversé depuis quelque temps. Des institutions de grande tradition disparaissent du jour au lendemain. Acteur global dans le domaine financier, notre pays est directement touché. Parallèlement, les pronostics économiques mondiaux sont constamment corrigés à la baisse. Mais comme si rien n'était, le budget 2009 de la Confédération table sur une croissance économique nominale de 3,6% par an. Ces derniers jours, la Banque nationale a soutenu le marché financier et monétaire par des injections massives de liquidités. Il faut donc s'attendre à une inflation plus importante que prévu. La crise financière américaine risque également de renforcer le franc suisse par rapport au dollar, ce dont souffrira l'industrie d'exportation suisse. Partant de ce raisonnement, le groupe UDC demande que le budget 2009 soit revu et corrigé. Les dépenses planifiées pour l'an prochain doivent être réduites d'au moins 700 millions de francs. Par ailleurs, le Conseil fédéral est invité à soumettre enfin au Parlement son programme d'abandon de certaines tâches et de préparer un programme d'allègement budgétaire correspondant pour les années 2010 à 2011.

Le groupe parlementaire UDC a également décidé de nommer plusieurs candidats pour les prochaines élections de juges fédéraux. L'UDC ayant toujours respecté ces dernières années les droits des autres partis en fonction de leur force électorale, elle attend aujourd'hui que la contrepartie lui soit accordée. L'UDC est en effet encore le parti le plus nettement sous-représenté dans les cours fédérales. Elle a donc droit à deux juges fédéraux à plein temps supplémentaires, à cinq juges fédéraux suppléants et au siège vacant au Tribunal administratif fédéral. Le parti a fait son choix parmi un grand nombre de candidats qualifiés: elle propose comme juge fédéral à plein temps à Lausanne Nicolas von Werdt qui s'est acquise une grande expérience pratique en tant qu'avocat. En outre, Claudia Bühler, spécialiste du domaine des assurances sociales, est nommée candidate au poste de juge fédérale à plein temps au Tribunal fédéral à Lucerne. Pour les postes de juges fédéraux suppléants, l'UDC propose les cinq juges sortants qui se représentent et pour le Tribunal administratif fédéral elle présente Rudolf Friedli.

Berne, 16 septembre 2008

 

16.09.2008

Le groupe parlementaire UDC demande un programme d'allÈgement budgétaire

Le groupe parlementaire UDC demande au Conseil fédéral de corriger le budget 2009, de limiter la croissance des dépenses à 2% au maximum et de soumettre au Parlement un projet d'allègement...

(UDC) Le groupe parlementaire UDC demande au Conseil fédéral de corriger le budget 2009, de limiter la croissance des dépenses à 2% au maximum et de soumettre au Parlement un projet d'allègement budgétaire. Compte tenu du développement économique international, un tel programme est même urgent. En outre, le groupe UDC a nommé des candidats pour les élections au Tribunal fédéral.

Le monde des finances est profondément bouleversé depuis quelque temps. Des institutions de grande tradition disparaissent du jour au lendemain. Acteur global dans le domaine financier, notre pays est directement touché. Parallèlement, les pronostics économiques mondiaux sont constamment corrigés à la baisse. Mais comme si rien n'était, le budget 2009 de la Confédération table sur une croissance économique nominale de 3,6% par an. Ces derniers jours, la Banque nationale a soutenu le marché financier et monétaire par des injections massives de liquidités. Il faut donc s'attendre à une inflation plus importante que prévu. La crise financière américaine risque également de renforcer le franc suisse par rapport au dollar, ce dont souffrira l'industrie d'exportation suisse. Partant de ce raisonnement, le groupe UDC demande que le budget 2009 soit revu et corrigé. Les dépenses planifiées pour l'an prochain doivent être réduites d'au moins 700 millions de francs. Par ailleurs, le Conseil fédéral est invité à soumettre enfin au Parlement son programme d'abandon de certaines tâches et de préparer un programme d'allègement budgétaire correspondant pour les années 2010 à 2011.

Le groupe parlementaire UDC a également décidé de nommer plusieurs candidats pour les prochaines élections de juges fédéraux. L'UDC ayant toujours respecté ces dernières années les droits des autres partis en fonction de leur force électorale, elle attend aujourd'hui que la contrepartie lui soit accordée. L'UDC est en effet encore le parti le plus nettement sous-représenté dans les cours fédérales. Elle a donc droit à deux juges fédéraux à plein temps supplémentaires, à cinq juges fédéraux suppléants et au siège vacant au Tribunal administratif fédéral. Le parti a fait son choix parmi un grand nombre de candidats qualifiés: elle propose comme juge fédéral à plein temps à Lausanne Nicolas von Werdt qui s'est acquise une grande expérience pratique en tant qu'avocat. En outre, Claudia Bühler, spécialiste du domaine des assurances sociales, est nommée candidate au poste de juge fédérale à plein temps au Tribunal fédéral à Lucerne. Pour les postes de juges fédéraux suppléants, l'UDC propose les cinq juges sortants qui se représentent et pour le Tribunal administratif fédéral elle présente Rudolf Friedli.

Berne, 16 septembre 2008