Articles dans
le temps
Le groupe parlementaire UDC se bat pour une armée crédible
20.02.2015

Le groupe parlementaire UDC se bat pour une armée crédible

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Herisau (AR) pour préparer la session de printemps des Chambres fédérales.

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Herisau (AR) pour préparer la session de printemps des Chambres fédérales. Une partie importante des discussions étaient consacrées au développement de l'armée. Une défense nationale crédible et conforme au mandat constitutionnel exige les moyens dictés par une mission de défense clairement définie. Le groupe UDC exige un effectif règlementaire d'au moins 140 000 personnes et un cadre financier pour l'armée d'au moins 5,4 milliards de francs. Dans le contexte de l'abandon du cours plancher de l'euro par rapport au franc suisse, les parlementaires UDC ont approuvé un ensemble d'interventions visant à déréguler et à revitaliser l'économie suisse afin de sauvegarder les emplois dans notre pays.

Du point de vue du groupe UDC, le projet "Développement de l'armée" doit garantir l'exécution du mandat de défense inscrit dans la Constitution fédérale et assurer la liberté et l'indépendance de la Suisse. Les conflits qui se déroulent à proximité de nos frontières et la menace du terrorisme en Europe confirment l'extrême importance d'une armée de milice crédible et capable d'intervenir. Il paraît que lors des actes de terrorisme commis récemment à Paris les autorités françaises ont engagé 80 000 membres de la police et de l'armée. Depuis, plus de 10 000 soldats protègent en permanence des personnes et des objets menacés en France. Ce serait donc un acte irresponsable et une négligence coupable que de limiter l'effectif règlementaire de l'armée à 100 000 personnes (soit à peine trois fois le nombre de spectateurs que peut accueillir le stade de St-Jacques à Bâle). Le groupe UDC formule donc les exigences suivantes concernant le développement de l'armée:

 

  • une armée de milice parfaitement formée avec des troupes au sol bien équipées et des forces aériennes pour sauvegarder l'indépendance, la liberté et la neutralité de la Suisse;
  • un effectif règlementaire d'au moins 140 000 personnes avec un budget d'au moins 5,4 milliards de francs par an;
  • le remplacement de la flotte d'avions de combat Tiger F-5. Comme solution d'urgence on pourra continuer d'exploiter durant une période transitoire 2 à 3 escadrilles de Tiger F-5;
  • une disponibilité élevée et échelonnée en fonction de la menace de parties de l'armée ou de toute l'armée avec une organisation de mobilisation adéquate;
  • l'abandon des interventions à l'étranger;
  • l'UDC s'oppose à l'acquisition d'avions de transport.

Un programme de dérégulation rapide pour assurer l'emploi
Pour soutenir une économie mise en difficulté par l'abandon du cours plancher de l'euro par rapport au franc suisse, le groupe a approuvé une série d'interventions parlementaires de dérégulation et de revitalisation. Les charges imposées aux entreprises par les mesures de régulation prises par l'Etat doivent être rapidement réduites pour assurer l'emploi. Le groupe UDC a donc adopté aujourd'hui aussi bien une interpellation urgente que diverses interventions concrètes qui seront formulées en détail durant cette session.

Avant la séance du groupe, les parlementaires UDC ont rencontré des représentants de l'économie de la région dans le cadre d'un forum économique avec des débats publics en table ronde. Ce soir, à l'issue de la séance, une manifestation publique intitulée "L'UDC près des gens" se déroulera au marché aux fruits de Herisau pour permettre à la population de faire connaissance personnellement avec les élus UDC et leur faire part de ses préoccupations.

20.02.2015

Le groupe parlementaire UDC se bat pour une armée crédible

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Herisau (AR) pour préparer la session de printemps des Chambres fédérales.

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Herisau (AR) pour préparer la session de printemps des Chambres fédérales. Une partie importante des discussions étaient consacrées au développement de l'armée. Une défense nationale crédible et conforme au mandat constitutionnel exige les moyens dictés par une mission de défense clairement définie. Le groupe UDC exige un effectif règlementaire d'au moins 140 000 personnes et un cadre financier pour l'armée d'au moins 5,4 milliards de francs. Dans le contexte de l'abandon du cours plancher de l'euro par rapport au franc suisse, les parlementaires UDC ont approuvé un ensemble d'interventions visant à déréguler et à revitaliser l'économie suisse afin de sauvegarder les emplois dans notre pays.

Du point de vue du groupe UDC, le projet "Développement de l'armée" doit garantir l'exécution du mandat de défense inscrit dans la Constitution fédérale et assurer la liberté et l'indépendance de la Suisse. Les conflits qui se déroulent à proximité de nos frontières et la menace du terrorisme en Europe confirment l'extrême importance d'une armée de milice crédible et capable d'intervenir. Il paraît que lors des actes de terrorisme commis récemment à Paris les autorités françaises ont engagé 80 000 membres de la police et de l'armée. Depuis, plus de 10 000 soldats protègent en permanence des personnes et des objets menacés en France. Ce serait donc un acte irresponsable et une négligence coupable que de limiter l'effectif règlementaire de l'armée à 100 000 personnes (soit à peine trois fois le nombre de spectateurs que peut accueillir le stade de St-Jacques à Bâle). Le groupe UDC formule donc les exigences suivantes concernant le développement de l'armée:

 

Un programme de dérégulation rapide pour assurer l'emploi
Pour soutenir une économie mise en difficulté par l'abandon du cours plancher de l'euro par rapport au franc suisse, le groupe a approuvé une série d'interventions parlementaires de dérégulation et de revitalisation. Les charges imposées aux entreprises par les mesures de régulation prises par l'Etat doivent être rapidement réduites pour assurer l'emploi. Le groupe UDC a donc adopté aujourd'hui aussi bien une interpellation urgente que diverses interventions concrètes qui seront formulées en détail durant cette session.

Avant la séance du groupe, les parlementaires UDC ont rencontré des représentants de l'économie de la région dans le cadre d'un forum économique avec des débats publics en table ronde. Ce soir, à l'issue de la séance, une manifestation publique intitulée "L'UDC près des gens" se déroulera au marché aux fruits de Herisau pour permettre à la population de faire connaissance personnellement avec les élus UDC et leur faire part de ses préoccupations.