Articles dans
le temps
Le groupe UDC dépose une intervention urgente pour l'application de l'initiative contre l'immigration de masse
04.03.2014

Le groupe UDC dépose une intervention urgente pour l'application de l'initiative contre l'immigration de masse

Le groupe parlementaire UDC a examiné aujourd'hui les objets de la session de printemps en cours des Chambres fédérales. Il a décidé de déposer une interpellation urgente concernant l'application de l'initiative contre l'immigration de masse.

Le groupe parlementaire UDC a examiné aujourd'hui les objets de la session de printemps en cours des Chambres fédérales. Il a décidé de déposer une interpellation urgente concernant l'application de l'initiative contre l'immigration de masse. Il n'est pas tolérable que le Conseil fédéral refuse aux initiateurs le droit de siéger dans le groupe de travail chargé de préparer l'application de cette initiative. Les parlementaires UDC se sont en outre prononcés contre la limitation des paiements au comptant et aussi contre le nouvel impôt médiatique. En revanche, ils apportent leur soutien à la construction d'un deuxième tunnel sous le St-Gothard.

Le Conseil fédéral a annoncé vendredi dernier qu'il refusait d'impliquer les auteurs de l'initiative contre l'immigration de masse dans la mise en œuvre du nouvel article constitutionnel. Pour le groupe UDC, cette procédure est incompréhensible et inadmissible. Il a donc déposé aujourd'hui plusieurs questions urgentes concernant la mise en œuvre de l'article constitutionnel adopté par le peuple et les cantons et demandé un débat urgent durant la troisième semaine de cette session parlementaire.

Le Conseil fédéral dépasse massivement l'objectif visé avec son projet d'application des recommandations GAFI contre le blanchiment d'argent. Son projet remet en question des principes juridiques fondamentaux. L'UDC se prononce clairement contre une limitation du trafic d'argent comptant et contre d'autres règlementations totalement excessives.

La révision de la loi fédérale sur la radio et la télévision n'a pas non plus obtenu l'aval du groupe UDC. Elle remplace l'actuelle redevance de réception par un impôt sur la radio et la télévision sans tenir compte de la présence ou de l'absence d'un appareil récepteur. Du coup, tous les ménages sont astreints à cet impôt, qu'ils consomment des programmes radio/TV ou non. L'UDC rejette catégoriquement ce nouvel impôt médiatique et recommande le refus ou le renvoi de ce projet de loi. Elle a également déposé plusieurs propositions pour le débat de détail.

Le groupe UDC soutient avec force la construction d'un deuxième tube pour le tunnel routier du St-Gothard. Ce projet indispensable renforce la principale liaison nord-sud de la Suisse et augmente notablement la sécurité routière sur ce tronçon grâce à deux galeries à sens unique. Le rattachement du Tessin au reste de la Suisse sera renforcé alors que, faute de cette construction, cette liaison risque d'être interrompue durant plusieurs années pendant la réfection du tunnel actuel.

04.03.2014

Le groupe UDC dépose une intervention urgente pour l'application de l'initiative contre l'immigration de masse

Le groupe parlementaire UDC a examiné aujourd'hui les objets de la session de printemps en cours des Chambres fédérales. Il a décidé de déposer une interpellation urgente concernant l'application de l'initiative contre l'immigration de masse.

Le groupe parlementaire UDC a examiné aujourd'hui les objets de la session de printemps en cours des Chambres fédérales. Il a décidé de déposer une interpellation urgente concernant l'application de l'initiative contre l'immigration de masse. Il n'est pas tolérable que le Conseil fédéral refuse aux initiateurs le droit de siéger dans le groupe de travail chargé de préparer l'application de cette initiative. Les parlementaires UDC se sont en outre prononcés contre la limitation des paiements au comptant et aussi contre le nouvel impôt médiatique. En revanche, ils apportent leur soutien à la construction d'un deuxième tunnel sous le St-Gothard.

Le Conseil fédéral a annoncé vendredi dernier qu'il refusait d'impliquer les auteurs de l'initiative contre l'immigration de masse dans la mise en œuvre du nouvel article constitutionnel. Pour le groupe UDC, cette procédure est incompréhensible et inadmissible. Il a donc déposé aujourd'hui plusieurs questions urgentes concernant la mise en œuvre de l'article constitutionnel adopté par le peuple et les cantons et demandé un débat urgent durant la troisième semaine de cette session parlementaire.

Le Conseil fédéral dépasse massivement l'objectif visé avec son projet d'application des recommandations GAFI contre le blanchiment d'argent. Son projet remet en question des principes juridiques fondamentaux. L'UDC se prononce clairement contre une limitation du trafic d'argent comptant et contre d'autres règlementations totalement excessives.

La révision de la loi fédérale sur la radio et la télévision n'a pas non plus obtenu l'aval du groupe UDC. Elle remplace l'actuelle redevance de réception par un impôt sur la radio et la télévision sans tenir compte de la présence ou de l'absence d'un appareil récepteur. Du coup, tous les ménages sont astreints à cet impôt, qu'ils consomment des programmes radio/TV ou non. L'UDC rejette catégoriquement ce nouvel impôt médiatique et recommande le refus ou le renvoi de ce projet de loi. Elle a également déposé plusieurs propositions pour le débat de détail.

Le groupe UDC soutient avec force la construction d'un deuxième tube pour le tunnel routier du St-Gothard. Ce projet indispensable renforce la principale liaison nord-sud de la Suisse et augmente notablement la sécurité routière sur ce tronçon grâce à deux galeries à sens unique. Le rattachement du Tessin au reste de la Suisse sera renforcé alors que, faute de cette construction, cette liaison risque d'être interrompue durant plusieurs années pendant la réfection du tunnel actuel.