Articles dans
le temps
Le groupe UDC est pour une compensation rapide de la progression à froid
09.03.2004

Le groupe UDC est pour une compensation rapide de la progression à froid

Durant sa séance de ce jour, le groupe UDC a approuvé à l'unanimité la compensation de la progression à froid telle qu'elle a été présentée par le Conseil fédéral hier. Il faut absolument clarifier...

(UDC) Durant sa séance de ce jour, le groupe UDC a approuvé à l'unanimité la compensation de la progression à froid telle qu'elle a été présentée par le Conseil fédéral hier. Il faut absolument clarifier la situation pour pouvoir mener une campagne crédible en faveur du train de mesures fiscales. En outre, le groupe UDC a décidé de demander au Conseil fédéral de préparer des mesures de rétorsion contre les éventuelles actions chicanières menées par les pays voisins.

En intervenant rapidement et rigoureusement dans le dossier de la progression à froid, le Conseil fédéral a clarifié la situation. Le train de mesures fiscales soumis au peuple peut ainsi être soutenu sans réserve. Faute de cette décision et de cette clarification, certains contribuables devraient payer davantage d'impôt en cas d'acceptation du train de mesures fiscales, ce qui serait inacceptable pour l'UDC. Fidèle à son engagement pour une baisse des impôts, pour la croissance économique et pour la prospérité du pays, l'UDC soutient pleinement le projet du Conseil fédéral.

Il est évident pour l'UDC que toutes les forces politiques qui souhaitent décharger les familles, qui veulent se battre contre l'expropriation rampante des citoyens par des impôts, taxes et redevances en hausse constante et qui s'opposent à un Etat vorace à la mode socialiste ne peuvent que soutenir le projet de compensation de la progression à froid. Sans cette compensation, les allègements fiscaux prévus ne seraient plus guère perceptibles et l'effet du train de mesures fiscales serait faible. C'est donc à l'unanimité et sans abstention que le groupe UDC a apporté son soutien à ce projet.

Les procédés adoptés par l'Allemagne, qui vient de renforcer sensiblement ses contrôles à la frontière avec la Suisse, ont suscité la colère du groupe UDC. Cette mesure s'ajoute à d'autres chicaneries comme la position allemande concernant les vols d'approche à l'aéroport de Zurich, les menaces de l'UE afin d'accélérer la conclusion d'une partie des accords bilatéraux II ou encore les nouveaux droits de douane UE sur les réexportations de la Suisse. Le groupe UDC invite donc le Conseil fédéral à développer une stratégie permettant de répondre de manière adéquate à des actes aussi inamicaux. Le Conseil fédéral doit préparer des mesures de rétorsion dans tous les domaines qui s'y prêtent afin de pouvoir défendre efficacement les intérêts de la Suisse.

Berne, 9 mars 2004

09.03.2004

Le groupe UDC est pour une compensation rapide de la progression à froid

Durant sa séance de ce jour, le groupe UDC a approuvé à l'unanimité la compensation de la progression à froid telle qu'elle a été présentée par le Conseil fédéral hier. Il faut absolument clarifier...

(UDC) Durant sa séance de ce jour, le groupe UDC a approuvé à l'unanimité la compensation de la progression à froid telle qu'elle a été présentée par le Conseil fédéral hier. Il faut absolument clarifier la situation pour pouvoir mener une campagne crédible en faveur du train de mesures fiscales. En outre, le groupe UDC a décidé de demander au Conseil fédéral de préparer des mesures de rétorsion contre les éventuelles actions chicanières menées par les pays voisins.

En intervenant rapidement et rigoureusement dans le dossier de la progression à froid, le Conseil fédéral a clarifié la situation. Le train de mesures fiscales soumis au peuple peut ainsi être soutenu sans réserve. Faute de cette décision et de cette clarification, certains contribuables devraient payer davantage d'impôt en cas d'acceptation du train de mesures fiscales, ce qui serait inacceptable pour l'UDC. Fidèle à son engagement pour une baisse des impôts, pour la croissance économique et pour la prospérité du pays, l'UDC soutient pleinement le projet du Conseil fédéral.

Il est évident pour l'UDC que toutes les forces politiques qui souhaitent décharger les familles, qui veulent se battre contre l'expropriation rampante des citoyens par des impôts, taxes et redevances en hausse constante et qui s'opposent à un Etat vorace à la mode socialiste ne peuvent que soutenir le projet de compensation de la progression à froid. Sans cette compensation, les allègements fiscaux prévus ne seraient plus guère perceptibles et l'effet du train de mesures fiscales serait faible. C'est donc à l'unanimité et sans abstention que le groupe UDC a apporté son soutien à ce projet.

Les procédés adoptés par l'Allemagne, qui vient de renforcer sensiblement ses contrôles à la frontière avec la Suisse, ont suscité la colère du groupe UDC. Cette mesure s'ajoute à d'autres chicaneries comme la position allemande concernant les vols d'approche à l'aéroport de Zurich, les menaces de l'UE afin d'accélérer la conclusion d'une partie des accords bilatéraux II ou encore les nouveaux droits de douane UE sur les réexportations de la Suisse. Le groupe UDC invite donc le Conseil fédéral à développer une stratégie permettant de répondre de manière adéquate à des actes aussi inamicaux. Le Conseil fédéral doit préparer des mesures de rétorsion dans tous les domaines qui s'y prêtent afin de pouvoir défendre efficacement les intérêts de la Suisse.

Berne, 9 mars 2004