Articles dans
le temps
Le groupe UDC inquiet devant la forte hausse du chômage
01.06.2016

Le groupe UDC inquiet devant la forte hausse du chômage

Au cours de sa séance de ce mardi, le groupe UDC a décidé de déposer une interpellation urgente concernant la forte hausse du chômage, en particulier parmi les étrangers vivant en Suisse. Les parlementaires UDC invitent en outre la Confédération à modérer les dépenses pour la coopération internationale.

Le groupe UDC est inquiet devant la forte hausse du chômage en Suisse. Il a déposé une interpellation urgente demandant au Conseil fédéral de répondre à plusieurs questions concernant ce problème. Le recensement suisse de la main-d'œuvre pour le premier trimestre 2016 indique que le nombre d'étrangers sans travail dépasse pour la première fois celui des chômeurs suisses non seulement en valeur relative, mais aussi en chiffres absolus (128 000 chômeurs étrangers contre 121 000 chômeurs suisses). Par rapport au premier trimestre de l'année passée, le nombre d'étrangers en quête de travail a augmenté presque deux fois plus vite (+22,9%) que celui des chômeurs suisses (12,5%).

Le message sur la coopération internationale 2017-2020 comprend cinq crédits-cadres d'un montant total d'environ 11 milliards de francs et prévoit une croissance des dépenses de 2,7% par an. Or, malgré la hausse constante des dépenses pour l'aide au développement, la pression migratoire en provenance des pays africains et asiatiques ne cesse de croître. Du point de vue de l'UDC, l'aide au développement doit être davantage ciblée et limité à 0,4% du PIB, ce qui équivaut à une réduction de 1,5 milliard de francs des dépenses supplémentaires prévues. L'UDC insiste en outre sur la nécessité d'exiger obligatoirement une contrepartie à l'aide suisse au développement sous la forme d'accords de réadmission des immigrants clandestins originaires des pays bénéficiaires.

01.06.2016

Le groupe UDC inquiet devant la forte hausse du chômage

Au cours de sa séance de ce mardi, le groupe UDC a décidé de déposer une interpellation urgente concernant la forte hausse du chômage, en particulier parmi les étrangers vivant en Suisse. Les parlementaires UDC invitent en outre la Confédération à modérer les dépenses pour la coopération internationale.

Le groupe UDC est inquiet devant la forte hausse du chômage en Suisse. Il a déposé une interpellation urgente demandant au Conseil fédéral de répondre à plusieurs questions concernant ce problème. Le recensement suisse de la main-d'œuvre pour le premier trimestre 2016 indique que le nombre d'étrangers sans travail dépasse pour la première fois celui des chômeurs suisses non seulement en valeur relative, mais aussi en chiffres absolus (128 000 chômeurs étrangers contre 121 000 chômeurs suisses). Par rapport au premier trimestre de l'année passée, le nombre d'étrangers en quête de travail a augmenté presque deux fois plus vite (+22,9%) que celui des chômeurs suisses (12,5%).

Le message sur la coopération internationale 2017-2020 comprend cinq crédits-cadres d'un montant total d'environ 11 milliards de francs et prévoit une croissance des dépenses de 2,7% par an. Or, malgré la hausse constante des dépenses pour l'aide au développement, la pression migratoire en provenance des pays africains et asiatiques ne cesse de croître. Du point de vue de l'UDC, l'aide au développement doit être davantage ciblée et limité à 0,4% du PIB, ce qui équivaut à une réduction de 1,5 milliard de francs des dépenses supplémentaires prévues. L'UDC insiste en outre sur la nécessité d'exiger obligatoirement une contrepartie à l'aide suisse au développement sous la forme d'accords de réadmission des immigrants clandestins originaires des pays bénéficiaires.