Articles dans
le temps
Le groupe UDC pour une place industrielle et financiÈre compétitive
25.05.2013

Le groupe UDC pour une place industrielle et financiÈre compétitive

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni une nouvelle fois aujourd'hui pour préparer les objets inscrits au programme de cette session d'été des Chambres fédérales. Il a notamment adopté une...

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni une nouvelle fois aujourd'hui pour préparer les objets inscrits au programme de cette session d'été des Chambres fédérales. Il a notamment adopté une interpellation urgente invitant le Conseil fédéral à sauvegarder - en termes fiscaux notamment - la compétitivité de la place industrielle et financière suisse.

Les parlementaires fédéraux UDC ont eu une première discussion sur la réforme III de l'imposition des entreprises au sujet de laquelle le Conseil fédéral et les directeurs cantonaux des finances ont publié il y a une semaine un rapport intermédiaire. Les mesures proposées ne suffiront pas à garantir l'attractivité économique de la Suisse et à empêcher le départ d'entreprises et d'emplois. Le groupe UDC invite donc le Conseil fédéral à concrétiser rapidement des mesures efficaces pour maintenir la compétitivité de l'économie suisse. Il ne saurait être question de céder aux pressions étrangères et d'abandonner des règlementations fiscales spéciales avant de disposer d'alternatives équivalentes. Pour l'UDC, il est également évident que la Suisse ne doit pas faire de concessions sans obtenir une contrepartie valable, par exemple concernant l'accès au marché. Les élus UDC ont donc décidé de préparer et de déposer une interpellation urgente à l'adresse du gouvernement.

Le groupe UDC se prononce aussi clairement contre une loi-cadre sur l'aide sociale qui minerait le fédéralisme helvétique. L'aide sociale est l'affaire des cantons alors qu'une loi-cadre nationale aurait pour principal effet d'augmenter inutilement les prestations et de conduire à une explosion des coûts.

25.05.2013

Le groupe UDC pour une place industrielle et financiÈre compétitive

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni une nouvelle fois aujourd'hui pour préparer les objets inscrits au programme de cette session d'été des Chambres fédérales. Il a notamment adopté une...

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni une nouvelle fois aujourd'hui pour préparer les objets inscrits au programme de cette session d'été des Chambres fédérales. Il a notamment adopté une interpellation urgente invitant le Conseil fédéral à sauvegarder - en termes fiscaux notamment - la compétitivité de la place industrielle et financière suisse.

Les parlementaires fédéraux UDC ont eu une première discussion sur la réforme III de l'imposition des entreprises au sujet de laquelle le Conseil fédéral et les directeurs cantonaux des finances ont publié il y a une semaine un rapport intermédiaire. Les mesures proposées ne suffiront pas à garantir l'attractivité économique de la Suisse et à empêcher le départ d'entreprises et d'emplois. Le groupe UDC invite donc le Conseil fédéral à concrétiser rapidement des mesures efficaces pour maintenir la compétitivité de l'économie suisse. Il ne saurait être question de céder aux pressions étrangères et d'abandonner des règlementations fiscales spéciales avant de disposer d'alternatives équivalentes. Pour l'UDC, il est également évident que la Suisse ne doit pas faire de concessions sans obtenir une contrepartie valable, par exemple concernant l'accès au marché. Les élus UDC ont donc décidé de préparer et de déposer une interpellation urgente à l'adresse du gouvernement.

Le groupe UDC se prononce aussi clairement contre une loi-cadre sur l'aide sociale qui minerait le fédéralisme helvétique. L'aide sociale est l'affaire des cantons alors qu'une loi-cadre nationale aurait pour principal effet d'augmenter inutilement les prestations et de conduire à une explosion des coûts.