Articles dans
le temps
Le groupe UDC s'oppose à des règlementations inutiles
22.02.2014

Le groupe UDC s'oppose à des règlementations inutiles

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Birmensdorf/ZH pour examiner les objets de la prochaine session de printemps. Il a décidé de s'opposer à la révision de la loi sur les cartels qui impose des règlementations excessives aux petites et moyennes entreprises (PME). Les parlementaires UDC ont aussi rejeté avec détermination l'initiative populaire pour une caisse-maladie unique.

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Birmensdorf/ZH pour examiner les objets de la prochaine session de printemps. Il a décidé de s'opposer à la révision de la loi sur les cartels qui impose des règlementations excessives aux petites et moyennes entreprises (PME). Les parlementaires UDC ont aussi rejeté avec détermination l'initiative populaire pour une caisse-maladie unique.

Le groupe UDC refusera l'entrée en matière sur la révision de la loi sur les cartels. Le texte en vigueur offre à la Commission de la concurrence des moyens suffisants et pratiques pour intervenir contre des abus. Des exigences supplémentaires comme des obligations d'annoncer, l'inversion du fardeau de la preuve ou encore des contrôles des prix prévus dans le projet de révision passent à côté de la cible et imposent aux PME des charges excessives. Il est évident que l'objectif annoncé, à savoir l'abaissement du niveau trop élevé des prix en Suisse, ne peut pas être atteint par cette réforme.

Le groupe a par ailleurs confirmé son rejet de l'initiative populaire "pour une caisse-maladie publique" qu'examinera la Conseil national et dont le peuple décidera sans doute encore cette année. Contreproductive à tout point de vue, cette initiative élimine les rares éléments de concurrence qui existent encore dans le secteur de la santé publique suisse. A long terme, elle n'apporte pas une baisse des tarifs, mais augmentera au contraire le coût de la santé publique et, partant, les primes. La liberté de choix des assurés serait éliminée. Et, en fin de compte, ce nouveau monopole provoquera forcément une baisse de la qualité de la desserte médicale.

A l'issue de la séance du groupe, de nombreux parlementaires UDC ont participé à la 14eCoupe nationale de yass qui a eu lieu cette année dans la caserne Reppischtal à Birmensdorf en présence de plus de 350 participants dont le conseiller fédéral Ueli Maurer.

22.02.2014

Le groupe UDC s'oppose à des règlementations inutiles

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Birmensdorf/ZH pour examiner les objets de la prochaine session de printemps. Il a décidé de s'opposer à la révision de la loi sur les cartels qui impose des règlementations excessives aux petites et moyennes entreprises (PME). Les parlementaires UDC ont aussi rejeté avec détermination l'initiative populaire pour une caisse-maladie unique.

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Birmensdorf/ZH pour examiner les objets de la prochaine session de printemps. Il a décidé de s'opposer à la révision de la loi sur les cartels qui impose des règlementations excessives aux petites et moyennes entreprises (PME). Les parlementaires UDC ont aussi rejeté avec détermination l'initiative populaire pour une caisse-maladie unique.

Le groupe UDC refusera l'entrée en matière sur la révision de la loi sur les cartels. Le texte en vigueur offre à la Commission de la concurrence des moyens suffisants et pratiques pour intervenir contre des abus. Des exigences supplémentaires comme des obligations d'annoncer, l'inversion du fardeau de la preuve ou encore des contrôles des prix prévus dans le projet de révision passent à côté de la cible et imposent aux PME des charges excessives. Il est évident que l'objectif annoncé, à savoir l'abaissement du niveau trop élevé des prix en Suisse, ne peut pas être atteint par cette réforme.

Le groupe a par ailleurs confirmé son rejet de l'initiative populaire "pour une caisse-maladie publique" qu'examinera la Conseil national et dont le peuple décidera sans doute encore cette année. Contreproductive à tout point de vue, cette initiative élimine les rares éléments de concurrence qui existent encore dans le secteur de la santé publique suisse. A long terme, elle n'apporte pas une baisse des tarifs, mais augmentera au contraire le coût de la santé publique et, partant, les primes. La liberté de choix des assurés serait éliminée. Et, en fin de compte, ce nouveau monopole provoquera forcément une baisse de la qualité de la desserte médicale.

A l'issue de la séance du groupe, de nombreux parlementaires UDC ont participé à la 14eCoupe nationale de yass qui a eu lieu cette année dans la caserne Reppischtal à Birmensdorf en présence de plus de 350 participants dont le conseiller fédéral Ueli Maurer.