Articles dans
le temps
Le groupe UDC soutient l'initiative contre les minarets pour renforcer notre état de droit
21.02.2009

Le groupe UDC soutient l'initiative contre les minarets pour renforcer notre état de droit

(UDC) Le groupe UDC des Chambres fédérales soutient à l'unanimité l'initiative contre les minarets. Il entend ainsi stopper l'islamisation rampante de la Suisse et le minage constant de notre Etat...

(UDC) Le groupe UDC des Chambres fédérales soutient à l'unanimité l'initiative contre les minarets. Il entend ainsi stopper l'islamisation rampante de la Suisse et le minage constant de notre Etat de droit. Les minarets n'ont pas de caractère religieux, mais sont des symboles de puissance et l'expression d'une culture intolérante.

L'initiative populaire fédérale "contre la construction de minarets" vise à inscrire cette interdiction dans la Constitution fédérale. Les minarets en tant que bâtiment n'ont pas de caractère religieux. Ils ne sont mentionnés ni dans le Coran, ni dans d'autres écritures saintes de l'islam. En fait, ils sont le symbole d'un pouvoir politico-religieux. Depuis toujours les minarets sont des signes de victoires, de conquêtes. Ils sont surtout l'expression d'une culture intolérante qui place le droit islamique, un droit donné par Dieu, au-dessus du droit national.

L'UDC combat avec véhémence l'éclosion de pareilles tendances en Suisse. Nos règles sont valables pour tous! L'UDC rejette catégoriquement l'instauration de règles spéciales pour les musulmans comme des cimetières musulmans, des exceptions à l'enseignement scolaire, voire un système légal musulman, autant de revendications que l'on entend de plus en plus souvent. Aux yeux de nombreux citoyens suisses - et pas seulement pour les parlementaires UDC - il est grand temps de fixer des limites. Faute de quoi les minarets seront suivis par des muezzins et finalement par l'imposition de la sharia en Suisse.

L'islamisation rampante de notre pays doit être stoppée. L'initiative populaire déposée par le Comité d'Egerkingen est un premier pas dans la bonne direction. Aussi, le groupe parlementaire UDC a-t-il décidé à l'unanimité de lui apporter son soutien.

Berne, 21 février 2009

21.02.2009

Le groupe UDC soutient l'initiative contre les minarets pour renforcer notre état de droit

(UDC) Le groupe UDC des Chambres fédérales soutient à l'unanimité l'initiative contre les minarets. Il entend ainsi stopper l'islamisation rampante de la Suisse et le minage constant de notre Etat...

(UDC) Le groupe UDC des Chambres fédérales soutient à l'unanimité l'initiative contre les minarets. Il entend ainsi stopper l'islamisation rampante de la Suisse et le minage constant de notre Etat de droit. Les minarets n'ont pas de caractère religieux, mais sont des symboles de puissance et l'expression d'une culture intolérante.

L'initiative populaire fédérale "contre la construction de minarets" vise à inscrire cette interdiction dans la Constitution fédérale. Les minarets en tant que bâtiment n'ont pas de caractère religieux. Ils ne sont mentionnés ni dans le Coran, ni dans d'autres écritures saintes de l'islam. En fait, ils sont le symbole d'un pouvoir politico-religieux. Depuis toujours les minarets sont des signes de victoires, de conquêtes. Ils sont surtout l'expression d'une culture intolérante qui place le droit islamique, un droit donné par Dieu, au-dessus du droit national.

L'UDC combat avec véhémence l'éclosion de pareilles tendances en Suisse. Nos règles sont valables pour tous! L'UDC rejette catégoriquement l'instauration de règles spéciales pour les musulmans comme des cimetières musulmans, des exceptions à l'enseignement scolaire, voire un système légal musulman, autant de revendications que l'on entend de plus en plus souvent. Aux yeux de nombreux citoyens suisses - et pas seulement pour les parlementaires UDC - il est grand temps de fixer des limites. Faute de quoi les minarets seront suivis par des muezzins et finalement par l'imposition de la sharia en Suisse.

L'islamisation rampante de notre pays doit être stoppée. L'initiative populaire déposée par le Comité d'Egerkingen est un premier pas dans la bonne direction. Aussi, le groupe parlementaire UDC a-t-il décidé à l'unanimité de lui apporter son soutien.

Berne, 21 février 2009