Articles dans
le temps
Le groupe UDC veut réduire le risque
20.02.2009

Le groupe UDC veut réduire le risque

Réuni dans les locaux de l'entreprise ALSTOM à Baden, le groupe parlementaire fédéral UDC a discuté aujourd'hui des grandes banques suisses. Constatant que les deux banques UBS et CS sont...

(UDC) Réuni dans les locaux de l'entreprise ALSTOM à Baden, le groupe parlementaire fédéral UDC a discuté aujourd'hui des grandes banques suisses. Constatant que les deux banques UBS et CS sont indispensables au fonctionnement de l'économie suisse et qu'elles bénéficient ainsi de facto d'une garantie d'Etat, les parlementaires ont examiné en première lecture un projet de document stratégique visant à minimiser les risques économiques que constitue une telle concentration bancaire. Auparavant, le groupe a eu une discussion générale.

Avec l'UBS et le CS, la Suisse abrite deux banques si importantes que leur faillite mettrait en péril l'ensemble de l'économie nationale. Le groupe UDC invite donc la Confédération à prendre des mesures minimisant le risque de concentration que constituent ces deux grandes banques pour le pays.

Les parlementaires UDC ont examiné à ce propos un projet de document stratégique. Ce dernier se base sur les exigences principales formulées par la direction du parti et reprend divers éléments comme l'adaptation des structures des entreprises et des systèmes salariaux ainsi que l'entrée de la Confédération dans le conseil d'administration de la banque. De plus, l'UDC demande que le rôle et les tâches de la FINMA soient clarifiés. Le groupe adoptera définitivement ce document lors de sa prochaine séance et décidera d'éventuels compléments.

Avant d'aborder le thème du risque de concentration que représentent les grandes banques pour l'économie suisse, le groupe parlementaire a eu une discussion de fond utile et constructive. Les points suivants ont été abordés: l'accentuation des thèmes stratégiques au sein du groupe parlementaire, la politique de communication, le processus de formation des opinions et le rôle des médias.

Berne, 20 février 2009

20.02.2009

Le groupe UDC veut réduire le risque

Réuni dans les locaux de l'entreprise ALSTOM à Baden, le groupe parlementaire fédéral UDC a discuté aujourd'hui des grandes banques suisses. Constatant que les deux banques UBS et CS sont...

(UDC) Réuni dans les locaux de l'entreprise ALSTOM à Baden, le groupe parlementaire fédéral UDC a discuté aujourd'hui des grandes banques suisses. Constatant que les deux banques UBS et CS sont indispensables au fonctionnement de l'économie suisse et qu'elles bénéficient ainsi de facto d'une garantie d'Etat, les parlementaires ont examiné en première lecture un projet de document stratégique visant à minimiser les risques économiques que constitue une telle concentration bancaire. Auparavant, le groupe a eu une discussion générale.

Avec l'UBS et le CS, la Suisse abrite deux banques si importantes que leur faillite mettrait en péril l'ensemble de l'économie nationale. Le groupe UDC invite donc la Confédération à prendre des mesures minimisant le risque de concentration que constituent ces deux grandes banques pour le pays.

Les parlementaires UDC ont examiné à ce propos un projet de document stratégique. Ce dernier se base sur les exigences principales formulées par la direction du parti et reprend divers éléments comme l'adaptation des structures des entreprises et des systèmes salariaux ainsi que l'entrée de la Confédération dans le conseil d'administration de la banque. De plus, l'UDC demande que le rôle et les tâches de la FINMA soient clarifiés. Le groupe adoptera définitivement ce document lors de sa prochaine séance et décidera d'éventuels compléments.

Avant d'aborder le thème du risque de concentration que représentent les grandes banques pour l'économie suisse, le groupe parlementaire a eu une discussion de fond utile et constructive. Les points suivants ont été abordés: l'accentuation des thèmes stratégiques au sein du groupe parlementaire, la politique de communication, le processus de formation des opinions et le rôle des médias.

Berne, 20 février 2009