Articles dans
le temps
Le peuple suisse bÂilloné, plumé et ligoté
21.08.2003

Le peuple suisse bÂilloné, plumé et ligoté

L'UDC a présenté aujourd'hui au public sa campagne électorale nationale. La poule bâillonnée, plumée et ligotée, qui figure sur les affiches et annonces UDC, symbolise l'état dans lequel le PS, le...

(UDC) L'UDC a présenté aujourd'hui au public sa campagne électorale nationale. La poule bâillonnée, plumée et ligotée, qui figure sur les affiches et annonces UDC, symbolise l'état dans lequel le PS, le PRD et le PDC ont mis la Suisse. Le peuple suisse a de moins en moins à dire, mais paie de plus en plus d'impôts et de primes d'assurance-maladie. Parallèlement, les autorités baissent les bras devant la criminalité et devant les abus dont font l'objet les œuvres sociales.

La politique désastreuse menée par le PS, le PRD et le PDC a détérioré la situation de la Suisse durant la législature écoulée.

- Le peuple suisse a de moins en moins à dire: la démocratie directe est minée par des jugements des tribunaux et par le transfert du pouvoir aux organisations internationales. Les autres partis gouvernementaux veulent conduire la Suisse dans l'UE. Pour le PS et le PDC, ce pas doit même être franchi immédiatement. L'UDC, par contre, rejette catégoriquement aussi bien l'entrée à l'UE que la délégation de pouvoirs aux juges. Bien au contraire, l'UDC a même l'intention de lancer une initiative populaire pour protéger les droits du peuple dans le domaine des naturalisations.

- Le peuple suisse paie de plus en plus: les primes d'assurance-maladie ont augmenté de deux tiers depuis 1996, année où est entrée en vigueur la LAMAL que l'UDC combattait. Les citoyennes et citoyens sont de plus en plus pressurés par la hausse constante des impôts, taxes et redevances. Cette tendance est soutenue par le PRD, le PDC et le PS qui bloquent des réformes indispensables dans la santé publique et veulent une augmentation massive de la TVA. Cela fait des années que l'UDC propose des programmes d'économie détaillés pour assainir les finances fédérales. Elle demande aujourd'hui un nouveau train d'économie d'au moins trois milliards de francs.

- Le peuple suisse est pieds et poings liés devant les abus: la sécurité est de moins en moins garantie. Les malfaiteurs étrangers et suisses ne sont pas assez sévèrement réprimés. L'Etat admet des abus qui nous coûtent des milliards par an: dans l'asile, dans l'assurance-invalidité, dans l'assurance-maladie, etc. Avec son initiative populaire pour la baisse des primes et ses interventions en politique d'asile, l'UDC s'engage pour une lutte rigoureuse contre les abus.

Le 19 octobre prochain, l'UDC sera la seule alternative valable par rapport à la coalition de ceux qui mènent la Suisse à la perte, le PS, le PRD et le PDC.

Berne, le 21 août 2003

21.08.2003

Le peuple suisse bÂilloné, plumé et ligoté

L'UDC a présenté aujourd'hui au public sa campagne électorale nationale. La poule bâillonnée, plumée et ligotée, qui figure sur les affiches et annonces UDC, symbolise l'état dans lequel le PS, le...

(UDC) L'UDC a présenté aujourd'hui au public sa campagne électorale nationale. La poule bâillonnée, plumée et ligotée, qui figure sur les affiches et annonces UDC, symbolise l'état dans lequel le PS, le PRD et le PDC ont mis la Suisse. Le peuple suisse a de moins en moins à dire, mais paie de plus en plus d'impôts et de primes d'assurance-maladie. Parallèlement, les autorités baissent les bras devant la criminalité et devant les abus dont font l'objet les œuvres sociales.

La politique désastreuse menée par le PS, le PRD et le PDC a détérioré la situation de la Suisse durant la législature écoulée.

- Le peuple suisse a de moins en moins à dire: la démocratie directe est minée par des jugements des tribunaux et par le transfert du pouvoir aux organisations internationales. Les autres partis gouvernementaux veulent conduire la Suisse dans l'UE. Pour le PS et le PDC, ce pas doit même être franchi immédiatement. L'UDC, par contre, rejette catégoriquement aussi bien l'entrée à l'UE que la délégation de pouvoirs aux juges. Bien au contraire, l'UDC a même l'intention de lancer une initiative populaire pour protéger les droits du peuple dans le domaine des naturalisations.

- Le peuple suisse paie de plus en plus: les primes d'assurance-maladie ont augmenté de deux tiers depuis 1996, année où est entrée en vigueur la LAMAL que l'UDC combattait. Les citoyennes et citoyens sont de plus en plus pressurés par la hausse constante des impôts, taxes et redevances. Cette tendance est soutenue par le PRD, le PDC et le PS qui bloquent des réformes indispensables dans la santé publique et veulent une augmentation massive de la TVA. Cela fait des années que l'UDC propose des programmes d'économie détaillés pour assainir les finances fédérales. Elle demande aujourd'hui un nouveau train d'économie d'au moins trois milliards de francs.

- Le peuple suisse est pieds et poings liés devant les abus: la sécurité est de moins en moins garantie. Les malfaiteurs étrangers et suisses ne sont pas assez sévèrement réprimés. L'Etat admet des abus qui nous coûtent des milliards par an: dans l'asile, dans l'assurance-invalidité, dans l'assurance-maladie, etc. Avec son initiative populaire pour la baisse des primes et ses interventions en politique d'asile, l'UDC s'engage pour une lutte rigoureuse contre les abus.

Le 19 octobre prochain, l'UDC sera la seule alternative valable par rapport à la coalition de ceux qui mènent la Suisse à la perte, le PS, le PRD et le PDC.

Berne, le 21 août 2003