Articles dans
le temps
Le PLR capitule devant l'immigration de masse
10.10.2011

Le PLR capitule devant l'immigration de masse

L'étude présentée aujourd'hui par le PLR concernant l'initiative populaire UDC "contre l'immigration de masse" confirme que l'immigration en provenance de l'UE échappe à tout contrôle et que...

L'étude présentée aujourd'hui par le PLR concernant l'initiative populaire UDC "contre l'immigration de masse" confirme que l'immigration en provenance de l'UE échappe à tout contrôle et que l'accord de libre circulation des personnes doit être urgemment adapté. Or, le PLR en déduit qu'on ne peut rien faire. Donc, il capitule devant l'immigration de masse.

La statistique des étrangers publiée aujourd'hui par l'Office fédéral de la migration indique que 90% de l'augmentation de la population étrangère permanente est due aux immigrants provenant de l'UE. Présentée également aujourd'hui, l'étude du PLR sur l'initiative populaire UDC "contre l'immigration de masse" explique pourquoi il en est ainsi: la Suisse a complètement abandonné la gestion de l'immigration en provenance de l'UE. Elle n'a plus aucune influence sur les motifs et la durée de séjour des immigrants UE, qu'ils viennent comme salariés, comme frontaliers, comme faux indépendants et par la grâce d'un regroupement familial excessivement généreux. Cette situation a eu pour conséquence qu'en l'espace d'un an la Suisse a subi une fois de plus une immigration nette de quelque 76 000 personnes, soit l'équivalent de la population du canton de Schaffhouse.

Contrairement au PLR, l'UDC refuse de rester les bras croisés devant ce développement. Elle a donc lancé l'initiative populaire contre l'immigration de masse" qui propose un instrument concret permettant à la Suisse de gérer et de limiter de manière autonome l'immigration. Le PLR en est manifestement incapable et capitule devant l'immigration massive que doit supporter la Suisse. Il ne veut même pas négocier une adaptation de l'accord de libre circulation des personnes. Et que fera le PLR quand l'UE s'étendra à la Croatie, à d'autres Etats balkaniques et à la Turquie?

10.10.2011

Le PLR capitule devant l'immigration de masse

L'étude présentée aujourd'hui par le PLR concernant l'initiative populaire UDC "contre l'immigration de masse" confirme que l'immigration en provenance de l'UE échappe à tout contrôle et que...

L'étude présentée aujourd'hui par le PLR concernant l'initiative populaire UDC "contre l'immigration de masse" confirme que l'immigration en provenance de l'UE échappe à tout contrôle et que l'accord de libre circulation des personnes doit être urgemment adapté. Or, le PLR en déduit qu'on ne peut rien faire. Donc, il capitule devant l'immigration de masse.

La statistique des étrangers publiée aujourd'hui par l'Office fédéral de la migration indique que 90% de l'augmentation de la population étrangère permanente est due aux immigrants provenant de l'UE. Présentée également aujourd'hui, l'étude du PLR sur l'initiative populaire UDC "contre l'immigration de masse" explique pourquoi il en est ainsi: la Suisse a complètement abandonné la gestion de l'immigration en provenance de l'UE. Elle n'a plus aucune influence sur les motifs et la durée de séjour des immigrants UE, qu'ils viennent comme salariés, comme frontaliers, comme faux indépendants et par la grâce d'un regroupement familial excessivement généreux. Cette situation a eu pour conséquence qu'en l'espace d'un an la Suisse a subi une fois de plus une immigration nette de quelque 76 000 personnes, soit l'équivalent de la population du canton de Schaffhouse.

Contrairement au PLR, l'UDC refuse de rester les bras croisés devant ce développement. Elle a donc lancé l'initiative populaire contre l'immigration de masse" qui propose un instrument concret permettant à la Suisse de gérer et de limiter de manière autonome l'immigration. Le PLR en est manifestement incapable et capitule devant l'immigration massive que doit supporter la Suisse. Il ne veut même pas négocier une adaptation de l'accord de libre circulation des personnes. Et que fera le PLR quand l'UE s'étendra à la Croatie, à d'autres Etats balkaniques et à la Turquie?