Articles dans
le temps
Le Temps censure
06.11.2013

Le Temps censure

Voici quelques jours, Céline Amaudruz, conseillère nationale UDC demande au journal Le Temps de publier un courrier de lecteur de sa plume concernant l’engagement discutable de la responsable...

Voici quelques jours, Céline Amaudruz, conseillère nationale UDC demande au journal Le Temps de publier un courrier de lecteur de sa plume concernant l'engagement discutable de la responsable fédérale du bureau de l'égalité contre l'initiative pour les familles. C'est sous le coup de l'étonnement que l'on apprend que Le Temps exige de notre élue fédérale une modification du contenu de son courrier de lecteur. Le titre précité qui cherche repreneurs, lui demande de supprimer trois passages soulignés dans le courrier ci-dessous qui, selon les responsables de Le Temps, portent une appréciation critique et une soi-disant atteinte à l'engagement du bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes.

Le contenu du communiqué censuré par Le Temps :

Le bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes présente ses domaines d'action autour de trois axes principaux que sont le droit, le travail et la lutte contre les violences domestiques. Il faut croire que ce bureau ne croule pas sous les dossiers, puisque sa directrice trouve le temps d'intervenir dans une campagne politique en disant tout le mal qu'elle pense de l'initiative pour les familles. Un citoyen peut bien entendu exprimer ses opinions. On attend toutefois une certaine retenue de ce citoyen à la tête d'un bureau fédéral, grassement rémunéré par des deniers publics. Il est tout à fait malvenu de prendre pour cible une initiative populaire pour relayer à cette occasion ses opinions personnelles et tenter de justifier un confortable salaire à la tête d'un bureau fédéral méconnu du public.

Ce bureau fédéral s'engage sans réserve contre le droit à une déduction fiscale pour les familles qui souhaitent garder elles-mêmes leurs enfants et il ne mérite pas un traitement particulier et une protection affichée des médias. Notre parti ne se satisfaisant pas de ce curieux refus du courrier rédigé par Céline Amaudruz et il demande à publier une annonce payante d'un quart de page contenant l'intégralité du courrier de lecteur avec une photo et un bref appel en faveur de l'initiative pour les familles. Quoi de plus normal et pourtant !

Allant de surprise en surprise, l'UDC reçoit une prise de position obstinée de Le Temps qui va jusqu'à simplement refuser l'annonce payante que souhaitait publier notre parti. Moralité, il aura suffi de la publication d'un sondage très favorable à l'initiative des familles pour que de nombreux médias, à l'exemple du journal Le Temps, prennent les mesures inéquitables telles que la censure, le traitement orienté de l'information et un déséquilibre des temps de parole pour combattre avec souvent de faux arguments l'initiative de l'UDC pour les familles.

» Voir l'annonce censurée par Le Temps

06.11.2013

Le Temps censure

Voici quelques jours, Céline Amaudruz, conseillère nationale UDC demande au journal Le Temps de publier un courrier de lecteur de sa plume concernant l’engagement discutable de la responsable...

Voici quelques jours, Céline Amaudruz, conseillère nationale UDC demande au journal Le Temps de publier un courrier de lecteur de sa plume concernant l'engagement discutable de la responsable fédérale du bureau de l'égalité contre l'initiative pour les familles. C'est sous le coup de l'étonnement que l'on apprend que Le Temps exige de notre élue fédérale une modification du contenu de son courrier de lecteur. Le titre précité qui cherche repreneurs, lui demande de supprimer trois passages soulignés dans le courrier ci-dessous qui, selon les responsables de Le Temps, portent une appréciation critique et une soi-disant atteinte à l'engagement du bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes.

Le contenu du communiqué censuré par Le Temps :

Le bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes présente ses domaines d'action autour de trois axes principaux que sont le droit, le travail et la lutte contre les violences domestiques. Il faut croire que ce bureau ne croule pas sous les dossiers, puisque sa directrice trouve le temps d'intervenir dans une campagne politique en disant tout le mal qu'elle pense de l'initiative pour les familles. Un citoyen peut bien entendu exprimer ses opinions. On attend toutefois une certaine retenue de ce citoyen à la tête d'un bureau fédéral, grassement rémunéré par des deniers publics. Il est tout à fait malvenu de prendre pour cible une initiative populaire pour relayer à cette occasion ses opinions personnelles et tenter de justifier un confortable salaire à la tête d'un bureau fédéral méconnu du public.

Ce bureau fédéral s'engage sans réserve contre le droit à une déduction fiscale pour les familles qui souhaitent garder elles-mêmes leurs enfants et il ne mérite pas un traitement particulier et une protection affichée des médias. Notre parti ne se satisfaisant pas de ce curieux refus du courrier rédigé par Céline Amaudruz et il demande à publier une annonce payante d'un quart de page contenant l'intégralité du courrier de lecteur avec une photo et un bref appel en faveur de l'initiative pour les familles. Quoi de plus normal et pourtant !

Allant de surprise en surprise, l'UDC reçoit une prise de position obstinée de Le Temps qui va jusqu'à simplement refuser l'annonce payante que souhaitait publier notre parti. Moralité, il aura suffi de la publication d'un sondage très favorable à l'initiative des familles pour que de nombreux médias, à l'exemple du journal Le Temps, prennent les mesures inéquitables telles que la censure, le traitement orienté de l'information et un déséquilibre des temps de parole pour combattre avec souvent de faux arguments l'initiative de l'UDC pour les familles.

» Voir l'annonce censurée par Le Temps