Articles dans
le temps
Le tourisme social ne sera pas restreint
04.11.2015

Le tourisme social ne sera pas restreint

Avant les élections une majorité de la Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil national avait encore voté pour les restrictions proposées par l'UDC concernant le tourisme social au détriment de l'AI, des prestations complémentaires et de l'AVS. Les élections passées, les choses se présentent différemment.

Avant les élections une majorité de la Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil national avait encore voté pour les restrictions proposées par l'UDC concernant le tourisme social au détriment de l'AI, des prestations complémentaires et de l'AVS. Les élections passées, les choses se présentent différemment.

La Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil des Etats a enterré hier trois propositions de l'UDC pour l'application de l'initiative populaire "contre l'immigration de masse" dans le domaine des assurances sociales. Le fait est pourtant qu'aucune autre idée n'a été avancée pour résoudre les problèmes posés par une immigration excessive et l'entrée directe des immigrants dans le système social suisse. Il appartient maintenant au Conseil fédéral d'appliquer enfin la disposition constitutionnelle exigeant une gestion autonome de l'immigration en prenant aussi des mesures contre les touristes sociaux. Le gouvernement a le devoir de proposer des solutions adéquates, faute de quoi la politique aussi démesurée qu'irresponsable menée actuellement finira par coûter très cher à la Suisse.
 

> Communiqué de presse CSSS-E

04.11.2015

Le tourisme social ne sera pas restreint

Avant les élections une majorité de la Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil national avait encore voté pour les restrictions proposées par l'UDC concernant le tourisme social au détriment de l'AI, des prestations complémentaires et de l'AVS. Les élections passées, les choses se présentent différemment.

Avant les élections une majorité de la Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil national avait encore voté pour les restrictions proposées par l'UDC concernant le tourisme social au détriment de l'AI, des prestations complémentaires et de l'AVS. Les élections passées, les choses se présentent différemment.

La Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil des Etats a enterré hier trois propositions de l'UDC pour l'application de l'initiative populaire "contre l'immigration de masse" dans le domaine des assurances sociales. Le fait est pourtant qu'aucune autre idée n'a été avancée pour résoudre les problèmes posés par une immigration excessive et l'entrée directe des immigrants dans le système social suisse. Il appartient maintenant au Conseil fédéral d'appliquer enfin la disposition constitutionnelle exigeant une gestion autonome de l'immigration en prenant aussi des mesures contre les touristes sociaux. Le gouvernement a le devoir de proposer des solutions adéquates, faute de quoi la politique aussi démesurée qu'irresponsable menée actuellement finira par coûter très cher à la Suisse.
 

> Communiqué de presse CSSS-E