Articles dans
le temps
Les crimes commis par des étrangers le montrent: il faut appliquer l’initiative sur le renvoi
17.08.2011

Les crimes commis par des étrangers le montrent: il faut appliquer l’initiative sur le renvoi

Les graves actes de violence commis ce début de semaine par des étrangers à Pfäffikon et à Interlaken montrent clairement l’urgence de l’application de l’initiative sur le renvoi. Il est temps que...

Les graves actes de violence commis ce début de semaine par des étrangers à Pfäffikon et à Interlaken montrent clairement l'urgence de l'application de l'initiative sur le renvoi. Il est temps que l'on renvoie les étrangers criminels sans tergiverser. La conseillère fédérale Sommaruga ne peut pas continuer à reporter l'application de l'article constitutionnel qui a été approuvé par le peuple et par les cantons. L'UDC mettra tout en œuvre pour que son application soit rapide et correcte. En outre, une nouvelle initiative populaire est en préparation: elle exige que la mise en œuvre se fasse précisément selon la volonté des électrices et électeurs.

Avant-hier lundi, à Pfäffikon / ZH, un Kosovar a abattu sa femme ainsi que la responsable des services sociaux. Le même jour, à Interlaken, un lutteur a été attaqué au couteau par deux Kosovars et grièvement blessé. Ces deux faits divers sont choquants et montrent à quel point il est urgent de prendre des mesures énergiques. Parmi ces mesures, il s'agit, entre autres, de mettre en œuvre rapidement l'initiative sur le renvoi, approuvée par le peuple et les cantons.

Alors que la conseillère fédérale Sommaruga retarde la mise en œuvre de l'initiative sur le renvoi et que ses experts se refusent à inscrire dans la loi une formulation correspondant au mandat constitutionnel, la direction du parti de l'UDC a décidé, début juillet déjà, de préparer le dépôt d'une nouvelle initiative populaire qui exige, au niveau constitutionnel directement, une application précise.

Si le Conseil fédéral refuse de mettre en œuvre correctement l'article constitutionnel sur le renvoi, la nouvelle initiative sera lancée au plus tard au début de 2012.

Il ne faut montrer aucune tolérance pour les actes criminels violents. Les étrangers criminels doivent être punis selon leurs actes et doivent être expulsés une fois qu'ils ont fini de purger leur peine.

17.08.2011

Les crimes commis par des étrangers le montrent: il faut appliquer l’initiative sur le renvoi

Les graves actes de violence commis ce début de semaine par des étrangers à Pfäffikon et à Interlaken montrent clairement l’urgence de l’application de l’initiative sur le renvoi. Il est temps que...

Les graves actes de violence commis ce début de semaine par des étrangers à Pfäffikon et à Interlaken montrent clairement l'urgence de l'application de l'initiative sur le renvoi. Il est temps que l'on renvoie les étrangers criminels sans tergiverser. La conseillère fédérale Sommaruga ne peut pas continuer à reporter l'application de l'article constitutionnel qui a été approuvé par le peuple et par les cantons. L'UDC mettra tout en œuvre pour que son application soit rapide et correcte. En outre, une nouvelle initiative populaire est en préparation: elle exige que la mise en œuvre se fasse précisément selon la volonté des électrices et électeurs.

Avant-hier lundi, à Pfäffikon / ZH, un Kosovar a abattu sa femme ainsi que la responsable des services sociaux. Le même jour, à Interlaken, un lutteur a été attaqué au couteau par deux Kosovars et grièvement blessé. Ces deux faits divers sont choquants et montrent à quel point il est urgent de prendre des mesures énergiques. Parmi ces mesures, il s'agit, entre autres, de mettre en œuvre rapidement l'initiative sur le renvoi, approuvée par le peuple et les cantons.

Alors que la conseillère fédérale Sommaruga retarde la mise en œuvre de l'initiative sur le renvoi et que ses experts se refusent à inscrire dans la loi une formulation correspondant au mandat constitutionnel, la direction du parti de l'UDC a décidé, début juillet déjà, de préparer le dépôt d'une nouvelle initiative populaire qui exige, au niveau constitutionnel directement, une application précise.

Si le Conseil fédéral refuse de mettre en œuvre correctement l'article constitutionnel sur le renvoi, la nouvelle initiative sera lancée au plus tard au début de 2012.

Il ne faut montrer aucune tolérance pour les actes criminels violents. Les étrangers criminels doivent être punis selon leurs actes et doivent être expulsés une fois qu'ils ont fini de purger leur peine.