Articles dans
le temps
Les Femmes UDC de la Romandie pour Suisse forte
05.06.2007

Les Femmes UDC de la Romandie pour Suisse forte

En date du 2 juin 2007, les Femmes UDC Suisse se sont réunies pour la première fois en congrès à Yverdon-les-Bains. Lors de cette manifestation, elle ont déclaré vouloir apporter une alternative à...

(UDC Femmes) En date du 2 juin 2007, les Femmes UDC Suisse se sont réunies pour la première fois en congrès à Yverdon-les-Bains. Lors de cette manifestation, elle ont déclaré vouloir apporter une alternative à la politique menée par les Femmes des partis de gauche. Elles estiment: que la Femme formée, engagée et motivée est, avant tout, en politique, une personne compétente, au même titre qu'un homme.

Par ailleurs, elles ont souligné l'importance de la famille dans notre société : la différence de générations existe depuis que ce monde est monde. Ce qui a changé, en revanche, c'est le manque de respect, parfois la sauvagerie, qui caractérisent certains actes commis par des mineurs. Certaines mesures pourraient en diminuer l'ampleur. Par exemple, il n'est pas inutile de rappeler, que les parents doivent éduquer leurs enfants et que l'école doit les instruire. La violence qui règne actuellement dans les préaux est due à l'absence de discipline et à une certaine résignation des acteurs du système éducatif. L'individualisme à outrance sacrifie le respect de son prochain (de son camarade, de son professeur, etc.) sur l'autel de l'héroïsme. Nos jeunes sont abreuvés d'exemples de succès rapide qui ne valorisent ni le travail ni la connaissance encore moins le savoir-vivre. Il faut inverser cette tendance : pour une Suisse forte.

Berne, 5 juin 2007

05.06.2007

Les Femmes UDC de la Romandie pour Suisse forte

En date du 2 juin 2007, les Femmes UDC Suisse se sont réunies pour la première fois en congrès à Yverdon-les-Bains. Lors de cette manifestation, elle ont déclaré vouloir apporter une alternative à...

(UDC Femmes) En date du 2 juin 2007, les Femmes UDC Suisse se sont réunies pour la première fois en congrès à Yverdon-les-Bains. Lors de cette manifestation, elle ont déclaré vouloir apporter une alternative à la politique menée par les Femmes des partis de gauche. Elles estiment: que la Femme formée, engagée et motivée est, avant tout, en politique, une personne compétente, au même titre qu'un homme.

Par ailleurs, elles ont souligné l'importance de la famille dans notre société : la différence de générations existe depuis que ce monde est monde. Ce qui a changé, en revanche, c'est le manque de respect, parfois la sauvagerie, qui caractérisent certains actes commis par des mineurs. Certaines mesures pourraient en diminuer l'ampleur. Par exemple, il n'est pas inutile de rappeler, que les parents doivent éduquer leurs enfants et que l'école doit les instruire. La violence qui règne actuellement dans les préaux est due à l'absence de discipline et à une certaine résignation des acteurs du système éducatif. L'individualisme à outrance sacrifie le respect de son prochain (de son camarade, de son professeur, etc.) sur l'autel de l'héroïsme. Nos jeunes sont abreuvés d'exemples de succès rapide qui ne valorisent ni le travail ni la connaissance encore moins le savoir-vivre. Il faut inverser cette tendance : pour une Suisse forte.

Berne, 5 juin 2007