Articles dans
le temps
Les Femmes UDC se préparent à la campagne électorale 2007
29.09.2006

Les Femmes UDC se préparent à la campagne électorale 2007

Les Femmes UDC Suisse ont profité de leur assemblée plénière de Fribourg pour commencer à se préparer à la campagne électorale 2007. Leur but est de placer six femmes au Conseil national contre...

(Femmes UDC) Les Femmes UDC Suisse ont profité de leur assemblée plénière de Fribourg pour commencer à se préparer à la campagne électorale 2007. Leur but est de placer six femmes au Conseil national contre trois aujourd'hui. En occupant des thèmes centraux comme l'école et la formation, la sécurité dans la vie quotidienne, la liberté et la responsabilité individuelles, les Femmes UDC invitent toutes les femmes ayant des opinions politiques bourgeoises à s'engager activement pour leurs convictions et à ne pas laisser le champ libre aux femmes de gauche.

Les déléguées des Femmes UDC Suisse se sont rencontrées le 18 septembre 2006 à Fribourg pour leur assemblée plénière. Elles ont choisi parmi leurs principaux thèmes ceux qui domineront leur action durant l'année électorale 2007: la qualité de la formation, l'amélioration de la sécurité dans la vie quotidienne ainsi que la responsabilité individuelle dans la famille.

Katharina Thalmann-Bolz, mère de famille, enseignante, conseillère communale à Morat et candidate aux élections au Grand Conseil fribourgeois de cet automne a évoqué dans son exposé les dysfonctionnements dans les écoles et dans la formation. Elle a demandé des mesures concrètes contre la violence dans les écoles et exigé que la politique soutienne davantage les écoles dans leurs multiples charges. Claire Peiry, Treyvaux FR, a expliqué sa manière de sentir le pouls de la population en tant que députée au Grand Conseil. Elle a clairement exigé que l'action politique vise toujours la responsabilité individuelle et que les abus sous toutes leurs formes soient rigoureusement combattus.

Les Femmes UDC Suisse ont également arrêté leurs mots d'ordre concernant les prochaines votations référendaires. Nombre d'entre elles s'étaient d'ailleurs engagées activement dans la récole de signatures. Leurs recommandations n'ont de ce fait guère surpris: les Femmes UDC Suisse se prononcent pour un double refus, aussi bien du versement de cohésion à l'UE que de la nouvelle loi sur les allocations familiales. Le milliard pour la cohésion n'étant pas compensé dans le budget fédéral et provoquant donc une nouvelle augmentation de la dette, la loi sur les allocations familiales chargeant encore plus les contribuables, l'économie ainsi que les arts et métiers, les Femmes UDC ont estimé qu'il était irresponsables d'imposer des charges supplémentaires à la génération à venir.

Bern, 29 septembre 2006

29.09.2006

Les Femmes UDC se préparent à la campagne électorale 2007

Les Femmes UDC Suisse ont profité de leur assemblée plénière de Fribourg pour commencer à se préparer à la campagne électorale 2007. Leur but est de placer six femmes au Conseil national contre...

(Femmes UDC) Les Femmes UDC Suisse ont profité de leur assemblée plénière de Fribourg pour commencer à se préparer à la campagne électorale 2007. Leur but est de placer six femmes au Conseil national contre trois aujourd'hui. En occupant des thèmes centraux comme l'école et la formation, la sécurité dans la vie quotidienne, la liberté et la responsabilité individuelles, les Femmes UDC invitent toutes les femmes ayant des opinions politiques bourgeoises à s'engager activement pour leurs convictions et à ne pas laisser le champ libre aux femmes de gauche.

Les déléguées des Femmes UDC Suisse se sont rencontrées le 18 septembre 2006 à Fribourg pour leur assemblée plénière. Elles ont choisi parmi leurs principaux thèmes ceux qui domineront leur action durant l'année électorale 2007: la qualité de la formation, l'amélioration de la sécurité dans la vie quotidienne ainsi que la responsabilité individuelle dans la famille.

Katharina Thalmann-Bolz, mère de famille, enseignante, conseillère communale à Morat et candidate aux élections au Grand Conseil fribourgeois de cet automne a évoqué dans son exposé les dysfonctionnements dans les écoles et dans la formation. Elle a demandé des mesures concrètes contre la violence dans les écoles et exigé que la politique soutienne davantage les écoles dans leurs multiples charges. Claire Peiry, Treyvaux FR, a expliqué sa manière de sentir le pouls de la population en tant que députée au Grand Conseil. Elle a clairement exigé que l'action politique vise toujours la responsabilité individuelle et que les abus sous toutes leurs formes soient rigoureusement combattus.

Les Femmes UDC Suisse ont également arrêté leurs mots d'ordre concernant les prochaines votations référendaires. Nombre d'entre elles s'étaient d'ailleurs engagées activement dans la récole de signatures. Leurs recommandations n'ont de ce fait guère surpris: les Femmes UDC Suisse se prononcent pour un double refus, aussi bien du versement de cohésion à l'UE que de la nouvelle loi sur les allocations familiales. Le milliard pour la cohésion n'étant pas compensé dans le budget fédéral et provoquant donc une nouvelle augmentation de la dette, la loi sur les allocations familiales chargeant encore plus les contribuables, l'économie ainsi que les arts et métiers, les Femmes UDC ont estimé qu'il était irresponsables d'imposer des charges supplémentaires à la génération à venir.

Bern, 29 septembre 2006