Articles dans
le temps
Les illégaux „sans-papiers" doivent Être renvoyés!
29.09.2011

Les illégaux „sans-papiers" doivent Être renvoyés!

Les sans-papiers vivent illégalement en Suisse et n'ont donc aucun droit de résidence. Ils doivent être expulsés...

La Jeunesse UNIA et le Mouvement des sans-papiers organisent ce samedi 1er octobre, au départ de la Reithalle, à Berne, une manifestation à travers la ville sur le thème „Stop à l'hypocrisie! Personne n'est illégal-e!" L'UDC exige une application stricte et conséquente des lois sur les étrangers pour ce qui est des résidents illégaux. Les sans-papiers vivent illégalement en Suisse et n'ont donc aucun droit de résidence. Ils doivent être expulsés. Il faut mettre un terme à cette tendance de légaliser de plus en plus d'illégaux. Le gouvernement bernois et le Conseil communal de la ville de Berne doivent agir et appliquer le droit suisse, autrement dit: les résidents illégaux et les sans-papiers qui participent à cette manifestation doivent être expulsés.

La légalisation croissante des résidents illégaux ne respecte pas la politique suisse en matière de migration. Les signaux envoyés sont donc complètement faux. Une telle évolution est également une gifle pour toutes celles et ceux qui s'efforcent de séjourner légalement en Suisse. Celui qui tolère les illégaux méprise l'Etat de droit. L'UDC exige du Conseiller communal Reto Nause et du gouvernement bernois que les papiers des personnes qui participent à la manifestation de ce samedi soient contrôlés. Celui qui réside illégalement dans notre pays doit être expulsé. Il faut enfin également conclure des accords de réadmission avec les principaux pays d'origine des résidents illégaux, afin que les autorités suisses puissent de leur côté renvoyer les illégaux de manière conséquente. La fraction UDC a déposé, dans le cadre de la présente session parlementaire, deux interventions dans ce contexte.

Seule une politique de la migration contrôlée et gérable est en mesure de garantir que les étrangers puissent être considérés comme les bienvenus en Suisse et qu'ils puissent y vivre une vie digne de ce nom. En revanche, les gens qui séjournent illégalement dans notre pays ou qui abusent de notre système généreux n'ont rien à y faire et doivent donc être expulsés immédiatement.

29.09.2011

Les illégaux „sans-papiers" doivent Être renvoyés!

Les sans-papiers vivent illégalement en Suisse et n'ont donc aucun droit de résidence. Ils doivent être expulsés...

La Jeunesse UNIA et le Mouvement des sans-papiers organisent ce samedi 1er octobre, au départ de la Reithalle, à Berne, une manifestation à travers la ville sur le thème „Stop à l'hypocrisie! Personne n'est illégal-e!" L'UDC exige une application stricte et conséquente des lois sur les étrangers pour ce qui est des résidents illégaux. Les sans-papiers vivent illégalement en Suisse et n'ont donc aucun droit de résidence. Ils doivent être expulsés. Il faut mettre un terme à cette tendance de légaliser de plus en plus d'illégaux. Le gouvernement bernois et le Conseil communal de la ville de Berne doivent agir et appliquer le droit suisse, autrement dit: les résidents illégaux et les sans-papiers qui participent à cette manifestation doivent être expulsés.

La légalisation croissante des résidents illégaux ne respecte pas la politique suisse en matière de migration. Les signaux envoyés sont donc complètement faux. Une telle évolution est également une gifle pour toutes celles et ceux qui s'efforcent de séjourner légalement en Suisse. Celui qui tolère les illégaux méprise l'Etat de droit. L'UDC exige du Conseiller communal Reto Nause et du gouvernement bernois que les papiers des personnes qui participent à la manifestation de ce samedi soient contrôlés. Celui qui réside illégalement dans notre pays doit être expulsé. Il faut enfin également conclure des accords de réadmission avec les principaux pays d'origine des résidents illégaux, afin que les autorités suisses puissent de leur côté renvoyer les illégaux de manière conséquente. La fraction UDC a déposé, dans le cadre de la présente session parlementaire, deux interventions dans ce contexte.

Seule une politique de la migration contrôlée et gérable est en mesure de garantir que les étrangers puissent être considérés comme les bienvenus en Suisse et qu'ils puissent y vivre une vie digne de ce nom. En revanche, les gens qui séjournent illégalement dans notre pays ou qui abusent de notre système généreux n'ont rien à y faire et doivent donc être expulsés immédiatement.