Articles dans
le temps
Les mesures visant à amortir la force du franc doivent profiter à l’ensemble de l’économie
17.08.2011

Les mesures visant à amortir la force du franc doivent profiter à l’ensemble de l’économie

L’UDC a pris note de l’annonce faite par le Conseil fédéral d’un paquet de mesures en lien avec la force du franc. L’UDC est d’avis qu’un tel paquet doit produire des effets globaux et à long...

L'UDC a pris note de l'annonce faite par le Conseil fédéral d'un paquet de mesures en lien avec la force du franc. L'UDC est d'avis qu'un tel paquet doit produire des effets globaux et à long terme, et doit donc viser essentiellement les conditions cadres. De cette façon, il est également possible d'agir pour contrecarrer un ralentissement conjoncturel. Les mesures doivent profiter à l'ensemble de l'économie. Il ne suffit pas de distribuer de l'argent à certaines branches. L'UDC exige donc que le Conseil fédéral mette en œuvre un programme de revitalisation à large spectre pour améliorer la capacité concurrentielle des entreprises et également pour alléger les charges des ménages.

Si l'on prend des mesures uniquement en faveur de certaines branches ou entreprises, on est automatiquement confronté à des problèmes de délimitation et on bute sur des inégalités de traitement qu'il faut absolument éviter. En outre, une solution de ce type entraîne une charge administrative très importante. Outre les entreprises d'exportation, leurs fournisseurs, par exemple, souffrent eux aussi de la situation actuelle. Des allègements en matière de taxes et d'impôts doivent avoir des effets à long terme. C'est la seule façon d'obtenir un effet durable au niveau du maintien des places de travail en Suisse.

C'est pourquoi l'UDC exige du Conseil fédéral un programme global de revitalisation qui, d'une part, réduirait les coûts de l'intervention de l'Etat, et d'autre part, créerait des incitations positives pour les entreprises et les ménages privés. Les domaines suivants devraient en particulier être couverts :

  • Réduction à long terme et durable des impôts et des taxes
  • Blocage du renchérissement des prix des transports et de l'énergie
  • Encouragement des compétences orientées vers l'économie dans la formation
  • Permettre des solutions flexibles pour certaines branches et entreprises (en particulier le maintien d'un marché du travail flexible)
  • Réduire la charge bureaucratique et administrative qui pèse sur les entreprises
  • Renoncer aux règlements et lois non nécessaires
  • Réduire l'activité de contrôle de l'Etat
  • Meilleure gestion de l'émigration

L'UDC présentera sa proposition d'un tel programme de revitalisation à l'occasion d'une conférence de presse qui sera tenue la semaine prochaine.

17.08.2011

Les mesures visant à amortir la force du franc doivent profiter à l’ensemble de l’économie

L’UDC a pris note de l’annonce faite par le Conseil fédéral d’un paquet de mesures en lien avec la force du franc. L’UDC est d’avis qu’un tel paquet doit produire des effets globaux et à long...

L'UDC a pris note de l'annonce faite par le Conseil fédéral d'un paquet de mesures en lien avec la force du franc. L'UDC est d'avis qu'un tel paquet doit produire des effets globaux et à long terme, et doit donc viser essentiellement les conditions cadres. De cette façon, il est également possible d'agir pour contrecarrer un ralentissement conjoncturel. Les mesures doivent profiter à l'ensemble de l'économie. Il ne suffit pas de distribuer de l'argent à certaines branches. L'UDC exige donc que le Conseil fédéral mette en œuvre un programme de revitalisation à large spectre pour améliorer la capacité concurrentielle des entreprises et également pour alléger les charges des ménages.

Si l'on prend des mesures uniquement en faveur de certaines branches ou entreprises, on est automatiquement confronté à des problèmes de délimitation et on bute sur des inégalités de traitement qu'il faut absolument éviter. En outre, une solution de ce type entraîne une charge administrative très importante. Outre les entreprises d'exportation, leurs fournisseurs, par exemple, souffrent eux aussi de la situation actuelle. Des allègements en matière de taxes et d'impôts doivent avoir des effets à long terme. C'est la seule façon d'obtenir un effet durable au niveau du maintien des places de travail en Suisse.

C'est pourquoi l'UDC exige du Conseil fédéral un programme global de revitalisation qui, d'une part, réduirait les coûts de l'intervention de l'Etat, et d'autre part, créerait des incitations positives pour les entreprises et les ménages privés. Les domaines suivants devraient en particulier être couverts :

L'UDC présentera sa proposition d'un tel programme de revitalisation à l'occasion d'une conférence de presse qui sera tenue la semaine prochaine.