Articles dans
le temps
Les naturalisations doivent demeurer un acte démocratique
26.09.2004

Les naturalisations doivent demeurer un acte démocratique

Cette votation populaire montre bien qu'une année après les dernières élections fédérales rien n'a changé en politique suisse. Le PDC et le PRD continuent de servir la gauche. Notre pays est...

(UDC) Cette votation populaire montre bien qu'une année après les dernières élections fédérales rien n'a changé en politique suisse. Le PDC et le PRD continuent de servir la gauche. Notre pays est gouverné par une majorité de gauche. Voilà pourquoi l'engagement de l'UDC est toujours plus important. Celles et ceux qui tiennent à la Suisse, qui tiennent à l'identité de leur pays, celles et ceux qui veulent une baisse des impôts et taxes doivent voter UDC.

S'agissant les projets de naturalisation, l'UDC s'est battue quasiment seule contre tous les autres partis politiques, contre la majorité des associations et aussi contre la plupart des médias. La coalition de centre gauche PDC-PRD-PSS a fait mauvaise impression dans ce scrutin. Une fois de plus, les démocrates-chrétiens et les radicaux ont eu tort de se laisser asservir par la gauche.

En rejetant les deux projets de naturalisation, les citoyennes et les citoyens ont clairement fait comprendre qu'ils ne voulaient pas de naturalisations en masse. Ce choix est aussi un engagement pour la démocratie suisse: la naturalisation doit demeurer un acte démocratique. La politique d'immigration de gauche, que le PDC et le PRD ont soutenue, a été rejetée avec force. L'agitation panique de ces derniers jours avec des annonces pleine page contre l'UDC n'a guère été goûtée par le peuple. Le PRD et le PDC se retrouvent devant un désastre.

L'UDC regrette l'acceptation relativement serrée de l'assurance-maternité. Là encore, le PRD, le PDC et les associations économiques ont fait un beau cadeau aux socialistes. En approuvant l'assurance-maternité, les citoyennes et les citoyens ont dit OUI à des dépenses annuelles supplémentaires de plus d'un demi-milliard de francs et OUI aussi à une nouvelle assurance sociale pour laquelle il s'agira encore de trouver un financement à long terme. L'UDC veillera en tout cas à ce que l'assurance-maternité ne soit pas étendue dans quelques années déjà.

Le rejet de justesse de l'initiative "services postaux pour tous" indique que le peuple attend de la poste qu'elle se dote de structures modernes et qu'elle travaille de manière rentable tout en offrant des services fiables et efficaces.

Berne, le 26 septembre 2004

26.09.2004

Les naturalisations doivent demeurer un acte démocratique

Cette votation populaire montre bien qu'une année après les dernières élections fédérales rien n'a changé en politique suisse. Le PDC et le PRD continuent de servir la gauche. Notre pays est...

(UDC) Cette votation populaire montre bien qu'une année après les dernières élections fédérales rien n'a changé en politique suisse. Le PDC et le PRD continuent de servir la gauche. Notre pays est gouverné par une majorité de gauche. Voilà pourquoi l'engagement de l'UDC est toujours plus important. Celles et ceux qui tiennent à la Suisse, qui tiennent à l'identité de leur pays, celles et ceux qui veulent une baisse des impôts et taxes doivent voter UDC.

S'agissant les projets de naturalisation, l'UDC s'est battue quasiment seule contre tous les autres partis politiques, contre la majorité des associations et aussi contre la plupart des médias. La coalition de centre gauche PDC-PRD-PSS a fait mauvaise impression dans ce scrutin. Une fois de plus, les démocrates-chrétiens et les radicaux ont eu tort de se laisser asservir par la gauche.

En rejetant les deux projets de naturalisation, les citoyennes et les citoyens ont clairement fait comprendre qu'ils ne voulaient pas de naturalisations en masse. Ce choix est aussi un engagement pour la démocratie suisse: la naturalisation doit demeurer un acte démocratique. La politique d'immigration de gauche, que le PDC et le PRD ont soutenue, a été rejetée avec force. L'agitation panique de ces derniers jours avec des annonces pleine page contre l'UDC n'a guère été goûtée par le peuple. Le PRD et le PDC se retrouvent devant un désastre.

L'UDC regrette l'acceptation relativement serrée de l'assurance-maternité. Là encore, le PRD, le PDC et les associations économiques ont fait un beau cadeau aux socialistes. En approuvant l'assurance-maternité, les citoyennes et les citoyens ont dit OUI à des dépenses annuelles supplémentaires de plus d'un demi-milliard de francs et OUI aussi à une nouvelle assurance sociale pour laquelle il s'agira encore de trouver un financement à long terme. L'UDC veillera en tout cas à ce que l'assurance-maternité ne soit pas étendue dans quelques années déjà.

Le rejet de justesse de l'initiative "services postaux pour tous" indique que le peuple attend de la poste qu'elle se dote de structures modernes et qu'elle travaille de manière rentable tout en offrant des services fiables et efficaces.

Berne, le 26 septembre 2004