Articles dans
le temps
L'IP Lait face à ses responsabilités
11.05.2010

L'IP Lait face à ses responsabilités

L'Interprofession du lait (IP Lait) a décidé jeudi 6 mai 2010 de faire exporter environ 3000 tonnes de beurre au prix du marché mondial. La réduction de prix correspondante (coût: environ 15...

L'Interprofession du lait (IP Lait) a décidé jeudi 6 mai 2010 de faire exporter environ 3000 tonnes de beurre au prix du marché mondial. La réduction de prix correspondante (coût: environ 15 millions de francs) sera mise à la charge à raison de 80% des quantités supplémentaires produites (donc des agriculteurs qui ont étendu leur production) et à raison de 20% des quantités contractuelles. L'UDC peut accepter ce choix qui signale aussi un minimum d'équité à l'égard des producteurs respectant les conditions fixées. Ces derniers subissent en effet une pénalisation financière moins forte.

L'UDC tient cependant à mettre en garde contre toute euphorie. Il n'y a aucune raison de se réjouir. Les problèmes de quantité et de prix attendent toujours une solution. Le prix du lait est encore beaucoup trop bas et les producteurs continuent d'affronter de grosses difficultés économiques. L'objectif doit être d'augmenter le prix du lait de 5 à 8 centimes par kilo et de le stabiliser à ce niveau. L'annonce de l'IP Lait, selon laquelle cette mesure collective d'allègement des stocks était la dernière, sonne comme une menace. L'UDC invite l'IP Lait à renoncer à des déclarations de ce genre et à se contenter de faire son travail, à savoir améliorer durablement la situation des producteurs de lait. Il s'agit non seulement d'augmenter le prix du lait, mais aussi de fixer des conditions et de les faire respecter par tous les acteurs du marché, faute de quoi la situation intolérable de ces derniers se répétera à brève échéance.

L'UDC est persuadée qu'une stabilisation durable du marché du lait avec des prix équitables pour tous aura des effets extrêmement positifs sur l'agriculture suisse, donc finalement sur toute l'économie du pays.

11.05.2010

L'IP Lait face à ses responsabilités

L'Interprofession du lait (IP Lait) a décidé jeudi 6 mai 2010 de faire exporter environ 3000 tonnes de beurre au prix du marché mondial. La réduction de prix correspondante (coût: environ 15...

L'Interprofession du lait (IP Lait) a décidé jeudi 6 mai 2010 de faire exporter environ 3000 tonnes de beurre au prix du marché mondial. La réduction de prix correspondante (coût: environ 15 millions de francs) sera mise à la charge à raison de 80% des quantités supplémentaires produites (donc des agriculteurs qui ont étendu leur production) et à raison de 20% des quantités contractuelles. L'UDC peut accepter ce choix qui signale aussi un minimum d'équité à l'égard des producteurs respectant les conditions fixées. Ces derniers subissent en effet une pénalisation financière moins forte.

L'UDC tient cependant à mettre en garde contre toute euphorie. Il n'y a aucune raison de se réjouir. Les problèmes de quantité et de prix attendent toujours une solution. Le prix du lait est encore beaucoup trop bas et les producteurs continuent d'affronter de grosses difficultés économiques. L'objectif doit être d'augmenter le prix du lait de 5 à 8 centimes par kilo et de le stabiliser à ce niveau. L'annonce de l'IP Lait, selon laquelle cette mesure collective d'allègement des stocks était la dernière, sonne comme une menace. L'UDC invite l'IP Lait à renoncer à des déclarations de ce genre et à se contenter de faire son travail, à savoir améliorer durablement la situation des producteurs de lait. Il s'agit non seulement d'augmenter le prix du lait, mais aussi de fixer des conditions et de les faire respecter par tous les acteurs du marché, faute de quoi la situation intolérable de ces derniers se répétera à brève échéance.

L'UDC est persuadée qu'une stabilisation durable du marché du lait avec des prix équitables pour tous aura des effets extrêmement positifs sur l'agriculture suisse, donc finalement sur toute l'économie du pays.