Articles dans
le temps
L'UDC adopte sa procédure pour les élections au Conseil fédéral
09.12.2003

L'UDC adopte sa procédure pour les élections au Conseil fédéral

Le groupe UDC a fixé aujourd'hui en détail sa stratégie en vue des élections au Conseil fédéral de demain. Il vise une répartition des sièges au Conseil fédéral conformément aux règles de la...

(UDC) Le groupe UDC a fixé aujourd'hui en détail sa stratégie en vue des élections au Conseil fédéral de demain. Il vise une répartition des sièges au Conseil fédéral conformément aux règles de la concordance. Les trois grands partis UDC, PS et PRD doivent donc occuper deux sièges, le PDC, quatrième parti dans l'ordre décroissant de la force électorale, un siège.

Le groupe parlementaire UDC a discuté durant sa séance d'aujourd'hui en détail de sa stratégie en vue des élections au Conseil fédéral de demain. Il a réaffirmé une fois de plus sa détermination de poursuivre la concordance gouvernementale avec ses deux candidats, le conseiller fédéral Samuel Schmid et le conseiller national Christoph Blocher.

Une véritable concordance comprend, à côté de la répartition arithmétique des sièges gouvernementaux, le soutien aux candidatures proposées par les partis. L'UDC reconnaît ainsi le droit du PS d'occuper deux sièges au Conseil fédéral et soutient la proposition du PS de réélire le conseiller fédéral Moritz Leuenberger pour une nouvelle législature. Dans cette même idée, l'UDC reconnaît le droit du PRD à une double représentation au gouvernement et votera donc pour le conseiller fédéral Pascal Couchepin lors de la deuxième élection. Lors de la troisième élection, le groupe UDC donnera ses voix à Christoph Blocher.

Si Christoph Blocher est élu à la troisième élection, le groupe UDC apportera ses voix, lors de la quatrième élection, aux conseillers fédéraux Ruth Metzler et Joseph Deiss conformément aux règles de la concordance, mais sans se fixer d'avance sur l'un ou l'autre candidat. Ensuite, le groupe UDC votera pour les conseillers fédéraux Samuel Schmid et Micheline Calmy-Rey. Quant au remplacement du conseiller fédéral Kaspar Villiger, le groupe UDC soutient les deux candidatures officielles du PRD sans donner de recommandation particulière en faveur du conseiller aux Etats Hans-Rudolf Merz ou de l'ancienne conseillère aux Etats Christine Beerli.

En cas de non élection du conseiller national Christoph Blocher au troisième tour, le groupe UDC le présentera encore une fois au quatrième. Si, après la quatrième élection, deux représentants du PDC sont élus au Conseil fédéral, la concordance est rompue par les autres partis. L'UDC ne sera donc plus liée à cette règle. A la cinquième élection, le groupe UDC votera pour le conseiller fédéral Samuel Schmid, puis il représentera le conseiller national Christoph Blocher à la sixième élection. Les partis du centre PRD et PDC pourront alors décider s'ils veulent gouverner avec le PS ou l'UDC. Indépendamment des résultats des élections précédentes, l'UDC soutiendra les candidatures PRD à la septième élection.

Berne, le 9 décembre 2003

09.12.2003

L'UDC adopte sa procédure pour les élections au Conseil fédéral

Le groupe UDC a fixé aujourd'hui en détail sa stratégie en vue des élections au Conseil fédéral de demain. Il vise une répartition des sièges au Conseil fédéral conformément aux règles de la...

(UDC) Le groupe UDC a fixé aujourd'hui en détail sa stratégie en vue des élections au Conseil fédéral de demain. Il vise une répartition des sièges au Conseil fédéral conformément aux règles de la concordance. Les trois grands partis UDC, PS et PRD doivent donc occuper deux sièges, le PDC, quatrième parti dans l'ordre décroissant de la force électorale, un siège.

Le groupe parlementaire UDC a discuté durant sa séance d'aujourd'hui en détail de sa stratégie en vue des élections au Conseil fédéral de demain. Il a réaffirmé une fois de plus sa détermination de poursuivre la concordance gouvernementale avec ses deux candidats, le conseiller fédéral Samuel Schmid et le conseiller national Christoph Blocher.

Une véritable concordance comprend, à côté de la répartition arithmétique des sièges gouvernementaux, le soutien aux candidatures proposées par les partis. L'UDC reconnaît ainsi le droit du PS d'occuper deux sièges au Conseil fédéral et soutient la proposition du PS de réélire le conseiller fédéral Moritz Leuenberger pour une nouvelle législature. Dans cette même idée, l'UDC reconnaît le droit du PRD à une double représentation au gouvernement et votera donc pour le conseiller fédéral Pascal Couchepin lors de la deuxième élection. Lors de la troisième élection, le groupe UDC donnera ses voix à Christoph Blocher.

Si Christoph Blocher est élu à la troisième élection, le groupe UDC apportera ses voix, lors de la quatrième élection, aux conseillers fédéraux Ruth Metzler et Joseph Deiss conformément aux règles de la concordance, mais sans se fixer d'avance sur l'un ou l'autre candidat. Ensuite, le groupe UDC votera pour les conseillers fédéraux Samuel Schmid et Micheline Calmy-Rey. Quant au remplacement du conseiller fédéral Kaspar Villiger, le groupe UDC soutient les deux candidatures officielles du PRD sans donner de recommandation particulière en faveur du conseiller aux Etats Hans-Rudolf Merz ou de l'ancienne conseillère aux Etats Christine Beerli.

En cas de non élection du conseiller national Christoph Blocher au troisième tour, le groupe UDC le présentera encore une fois au quatrième. Si, après la quatrième élection, deux représentants du PDC sont élus au Conseil fédéral, la concordance est rompue par les autres partis. L'UDC ne sera donc plus liée à cette règle. A la cinquième élection, le groupe UDC votera pour le conseiller fédéral Samuel Schmid, puis il représentera le conseiller national Christoph Blocher à la sixième élection. Les partis du centre PRD et PDC pourront alors décider s'ils veulent gouverner avec le PS ou l'UDC. Indépendamment des résultats des élections précédentes, l'UDC soutiendra les candidatures PRD à la septième élection.

Berne, le 9 décembre 2003