Articles dans
le temps
L'UDC comprend les producteurs de lait
30.09.2011

L'UDC comprend les producteurs de lait

L'UDC comprend la décision des Producteurs suisses de lait (PSL) de quitter l'Interprofession du lait (IP Lait). La décision de l'IP-Lait de réduire le prix de référence est injustifiée et...

L'UDC comprend la décision des Producteurs suisses de lait (PSL) de quitter l'Interprofession du lait (IP Lait). La décision de l'IP-Lait de réduire le prix de référence est injustifiée et contraire aux intérêts fondamentaux des producteurs de lait. Bref, elle est proprement scandaleuse.

Alors qu'une baisse du prix de référence de 4 centimes par kilo eut été quasiment inimaginable il y a six mois parce que l'UDC avait à plusieurs reprises relevé la situation insatisfaisante sur le marché laitier, l'IP Lait vient de prendre cette décision indéfendable. L'UDC ne comprend pas cette attitude. Elle exige que le Parlement mette fin à ses jeux politiques et tactiques d'obstruction et qu'il donne enfin force obligatoire générale aux décisions des producteurs de lait conformément à la motion du conseiller national UDC Andreas Aebi. La décision de l'association PSL est donc juste en ce sens qu'elle vise à donner aux producteurs les moyens de décharger le marché. L'UDC continuera de s'engager sans compromis pour les intérêts des producteurs suisses de lait et pour l'application de la motion Aebi.

30.09.2011

L'UDC comprend les producteurs de lait

L'UDC comprend la décision des Producteurs suisses de lait (PSL) de quitter l'Interprofession du lait (IP Lait). La décision de l'IP-Lait de réduire le prix de référence est injustifiée et...

L'UDC comprend la décision des Producteurs suisses de lait (PSL) de quitter l'Interprofession du lait (IP Lait). La décision de l'IP-Lait de réduire le prix de référence est injustifiée et contraire aux intérêts fondamentaux des producteurs de lait. Bref, elle est proprement scandaleuse.

Alors qu'une baisse du prix de référence de 4 centimes par kilo eut été quasiment inimaginable il y a six mois parce que l'UDC avait à plusieurs reprises relevé la situation insatisfaisante sur le marché laitier, l'IP Lait vient de prendre cette décision indéfendable. L'UDC ne comprend pas cette attitude. Elle exige que le Parlement mette fin à ses jeux politiques et tactiques d'obstruction et qu'il donne enfin force obligatoire générale aux décisions des producteurs de lait conformément à la motion du conseiller national UDC Andreas Aebi. La décision de l'association PSL est donc juste en ce sens qu'elle vise à donner aux producteurs les moyens de décharger le marché. L'UDC continuera de s'engager sans compromis pour les intérêts des producteurs suisses de lait et pour l'application de la motion Aebi.