Articles dans
le temps
L'UDC condamne le désistement de la ConseillÈre fédérale Widmer-Schlumpf
01.04.2008

L'UDC condamne le désistement de la ConseillÈre fédérale Widmer-Schlumpf

Madame la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a annulé sa visite au "Zürcher Sechseläuten" du 14 avril 2008 où elle invitée comme hôte d'honneur. Elle a avancé comme raison des...

(UDC) Madame la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a annulé sa visite au "Zürcher Sechseläuten" du 14 avril 2008 où elle invitée comme hôte d'honneur. Elle a avancé comme raison des "considérations de sécurité": des "menaces en partie massives" auraient été reçues tant par la conseillère fédérale que par la corporation qui l'a invitée. Eveline Widmer-Schlumpf a donc renoncé à sa participation "d'entente avec la police fédérale"!

Si effectivement des menaces ont été proférées, elles doivent être condamnées. Mais l'UDC condamne aussi le désistement de la conseillère fédérale en raison de tels événements. Il est hors de question de renoncer à des apparitions de ce genre parce que prétendument la sécurité n'est pas garantie. Dans notre Etat, les organes de sécurité doivent veiller à ce que chacun - conseillère fédérale ou non - puisse apparaître en public. Ce constat vaut surtout pour le chef du Département fédéral de justice et police qui est responsable de la sécurité. Le prédécesseur de Madame Widmer-Schluimpf a accepté toutes les invitations sans exception malgré la présence de menaces. La dernière fois le 6 octobre 2007 lorsque des casseurs gauchistes ont non seulement menacé, mais même massivement perturbé une manifestation UDC.

Il n'est pas acceptable que dans un pays libre comme la Suisse on refuse de se montrer en public à cause de menaces imaginaires ou réelles. La sécurité était et est toujours garantie chez nous!

Berne, 1er avril 2008

01.04.2008

L'UDC condamne le désistement de la ConseillÈre fédérale Widmer-Schlumpf

Madame la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a annulé sa visite au "Zürcher Sechseläuten" du 14 avril 2008 où elle invitée comme hôte d'honneur. Elle a avancé comme raison des...

(UDC) Madame la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a annulé sa visite au "Zürcher Sechseläuten" du 14 avril 2008 où elle invitée comme hôte d'honneur. Elle a avancé comme raison des "considérations de sécurité": des "menaces en partie massives" auraient été reçues tant par la conseillère fédérale que par la corporation qui l'a invitée. Eveline Widmer-Schlumpf a donc renoncé à sa participation "d'entente avec la police fédérale"!

Si effectivement des menaces ont été proférées, elles doivent être condamnées. Mais l'UDC condamne aussi le désistement de la conseillère fédérale en raison de tels événements. Il est hors de question de renoncer à des apparitions de ce genre parce que prétendument la sécurité n'est pas garantie. Dans notre Etat, les organes de sécurité doivent veiller à ce que chacun - conseillère fédérale ou non - puisse apparaître en public. Ce constat vaut surtout pour le chef du Département fédéral de justice et police qui est responsable de la sécurité. Le prédécesseur de Madame Widmer-Schluimpf a accepté toutes les invitations sans exception malgré la présence de menaces. La dernière fois le 6 octobre 2007 lorsque des casseurs gauchistes ont non seulement menacé, mais même massivement perturbé une manifestation UDC.

Il n'est pas acceptable que dans un pays libre comme la Suisse on refuse de se montrer en public à cause de menaces imaginaires ou réelles. La sécurité était et est toujours garantie chez nous!

Berne, 1er avril 2008