Articles dans
le temps
L'UDC demande l'élection du conseil fédéral sur une liste
06.10.2004

L'UDC demande l'élection du conseil fédéral sur une liste

L'UDC salue le débat, que le conseiller fédéral Pascal Couchepin a lancé sans le vouloir, sur le rôle du peuple, du parlement et du Conseil fédéral dans l'Etat. Elle y participe de manière...

(UDC) L'UDC salue le débat, que le conseiller fédéral Pascal Couchepin a lancé sans le vouloir, sur le rôle du peuple, du parlement et du Conseil fédéral dans l'Etat. Elle y participe de manière constructive en déposant une motion et une initiative parlementaire pour faire élire le Conseil fédéral sur une liste.


Le gouvernement fédéral dans son ensemble doit former un collège capable d'agir. L'élection du Conseil fédéral sur une liste mettrait fin aux discussions menées depuis plus de dix ans concernant la faiblesse de conduite ainsi que le manque d'aptitude aux concessions et de résistance au conflit du gouvernement fédéral.

La motion du conseiller national Hermann Weyeneth (BE) vise à faire élire les conseillères fédérales et les conseillers fédéraux non plus de manière individuelle comme jusqu'ici, mais en tant que collège complet. Des élections individuelles n'auraient lieu que pour les personnes posant leur candidature pour la première fois ainsi que pour le président de la Confédération et le vice-président du Conseil fédéral. L'élection du Conseil fédéral sur une liste constitue donc une véritable sélection pour l'ensemble du gouvernement fédéral. Ce procédé permet au parlement d'élire une autorité capable de fonctionner et non plus des "combattants individuels". Pour accélérer cette réforme, la motion de Hermann Weyeneth est accompagnée d'une initiative parlementaire de l'UDC.

Pour l'UDC, ces deux interventions parlementaires sont des étapes intermédiaires. En cas de refus par le parlement, l'UDC forcera son projet de faire élire le Conseil fédéral par le peuple. Seul un scrutin populaire permettrait aux Suissesses et aux Suisses de composer directement et de manière indépendante le gouvernement national de leur choix.

Berne, le 6 octobre 2004

06.10.2004

L'UDC demande l'élection du conseil fédéral sur une liste

L'UDC salue le débat, que le conseiller fédéral Pascal Couchepin a lancé sans le vouloir, sur le rôle du peuple, du parlement et du Conseil fédéral dans l'Etat. Elle y participe de manière...

(UDC) L'UDC salue le débat, que le conseiller fédéral Pascal Couchepin a lancé sans le vouloir, sur le rôle du peuple, du parlement et du Conseil fédéral dans l'Etat. Elle y participe de manière constructive en déposant une motion et une initiative parlementaire pour faire élire le Conseil fédéral sur une liste.


Le gouvernement fédéral dans son ensemble doit former un collège capable d'agir. L'élection du Conseil fédéral sur une liste mettrait fin aux discussions menées depuis plus de dix ans concernant la faiblesse de conduite ainsi que le manque d'aptitude aux concessions et de résistance au conflit du gouvernement fédéral.

La motion du conseiller national Hermann Weyeneth (BE) vise à faire élire les conseillères fédérales et les conseillers fédéraux non plus de manière individuelle comme jusqu'ici, mais en tant que collège complet. Des élections individuelles n'auraient lieu que pour les personnes posant leur candidature pour la première fois ainsi que pour le président de la Confédération et le vice-président du Conseil fédéral. L'élection du Conseil fédéral sur une liste constitue donc une véritable sélection pour l'ensemble du gouvernement fédéral. Ce procédé permet au parlement d'élire une autorité capable de fonctionner et non plus des "combattants individuels". Pour accélérer cette réforme, la motion de Hermann Weyeneth est accompagnée d'une initiative parlementaire de l'UDC.

Pour l'UDC, ces deux interventions parlementaires sont des étapes intermédiaires. En cas de refus par le parlement, l'UDC forcera son projet de faire élire le Conseil fédéral par le peuple. Seul un scrutin populaire permettrait aux Suissesses et aux Suisses de composer directement et de manière indépendante le gouvernement national de leur choix.

Berne, le 6 octobre 2004