Articles dans
le temps
Mandat problématique pour l'ancien conseiller fédéral Leuenberger
22.11.2010

Mandat problématique pour l'ancien conseiller fédéral Leuenberger

L'UDC est consternée par l'annonce selon laquelle l'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger occuperait un siège au conseil d'administration de l'entreprise de travaux publics Implenia...

L'UDC est consternée par l'annonce selon laquelle l'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger occuperait un siège au conseil d'administration de l'entreprise de travaux publics Implenia. Cette dernière réalise en effet d'importants mandats pour la Confédération, par exemple dans le cadre des NLFA ou de la construction autoroutière. Il est pour le moins incompréhensible et même irritant que l'ancien ministre des transports et des infrastructures soit "récompensé" par un tel poste. Pareils enchevêtrements sont incompatibles avec une gestion correcte des affaires, car elles visent à influencer l'attribution de mandats publics. Il faut empêcher ces comportements à l'avenir. L'UDC ouvrira un débat sur la reprise de mandats par d'anciens conseillers fédéraux dans des conseils d'administration de branches qui les concernaient alors qu'ils étaient en encore fonction. Elle est déjà intervenue précédemment à ce sujet. Il faut exiger un délai d'attente de plusieurs années avant que d'anciens magistrats puissent accepter des fonctions dirigeantes dans des entreprises tierces.

Depuis combien de temps l'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger et la société Implenia sont-ils en contact en vue de l'attribution d'un siège au conseil d'administration à l'ancien ministre? Quels effets ces contacts ont-ils eus sur le comportement des deux parties en rapport avec des projets sensibles? Quel rôle l'ancien conseiller fédéral jouera-t-il chez Implenia quand il s'agira pour cette dernière d'obtenir de nouveaux mandats de la Confédération? Ces questions et bien d'autres encore se posent dans ce contexte. Elles indiquent combien il est problématique que d'anciens magistrats reprennent, après leur démission du gouvernement, des mandats d'administrateurs dans des domaines touchés par leur activité ministérielle. L'UDC exige qu'un délai d'attente soit imposé pour la reprise de tels mandats. Elle déposera des interventions parlementaires dans ce sens durant la session parlementaire d'hiver à venir.

22.11.2010

Mandat problématique pour l'ancien conseiller fédéral Leuenberger

L'UDC est consternée par l'annonce selon laquelle l'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger occuperait un siège au conseil d'administration de l'entreprise de travaux publics Implenia...

L'UDC est consternée par l'annonce selon laquelle l'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger occuperait un siège au conseil d'administration de l'entreprise de travaux publics Implenia. Cette dernière réalise en effet d'importants mandats pour la Confédération, par exemple dans le cadre des NLFA ou de la construction autoroutière. Il est pour le moins incompréhensible et même irritant que l'ancien ministre des transports et des infrastructures soit "récompensé" par un tel poste. Pareils enchevêtrements sont incompatibles avec une gestion correcte des affaires, car elles visent à influencer l'attribution de mandats publics. Il faut empêcher ces comportements à l'avenir. L'UDC ouvrira un débat sur la reprise de mandats par d'anciens conseillers fédéraux dans des conseils d'administration de branches qui les concernaient alors qu'ils étaient en encore fonction. Elle est déjà intervenue précédemment à ce sujet. Il faut exiger un délai d'attente de plusieurs années avant que d'anciens magistrats puissent accepter des fonctions dirigeantes dans des entreprises tierces.

Depuis combien de temps l'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger et la société Implenia sont-ils en contact en vue de l'attribution d'un siège au conseil d'administration à l'ancien ministre? Quels effets ces contacts ont-ils eus sur le comportement des deux parties en rapport avec des projets sensibles? Quel rôle l'ancien conseiller fédéral jouera-t-il chez Implenia quand il s'agira pour cette dernière d'obtenir de nouveaux mandats de la Confédération? Ces questions et bien d'autres encore se posent dans ce contexte. Elles indiquent combien il est problématique que d'anciens magistrats reprennent, après leur démission du gouvernement, des mandats d'administrateurs dans des domaines touchés par leur activité ministérielle. L'UDC exige qu'un délai d'attente soit imposé pour la reprise de tels mandats. Elle déposera des interventions parlementaires dans ce sens durant la session parlementaire d'hiver à venir.