Articles dans
le temps
Ne pas mettre l'AVS en jeu!
04.09.2009

Ne pas mettre l'AVS en jeu!

(Seniors UDC Suisse) Le projet d'augmenter la TVA, dont décidera le peuple le 27 septembre prochain, menace notre AVS. Les dysfonctionnements qui affectent l'AI doivent être corrigés. Il est hors...

(Seniors UDC Suisse) Le projet d'augmenter la TVA, dont décidera le peuple le 27 septembre prochain, menace notre AVS. Les dysfonctionnements qui affectent l'AI doivent être corrigés. Il est hors de question de continuer de les financer avec des impôts supplémentaires et un prélèvement de 5 milliards de francs dans le fonds qui garantit les rentes AVS. De surcroît, l'augmentation de la TVA à 8% touche aussi les rentiers. Le Comité des seniors exige que l'AI soit assainie avant que de nouveaux milliards payés par les contribuables y soient affectés.

Les membres du Comité des seniors se battent contre l'augmentation de la TVA qui frappe aussi et même avant tout les générations les plus âgées. Si ce projet est accepté, la population suisse devra passer à la caisse pour 15 à 20 milliards de francs (hausse de la TVA 8 milliards, compensation des intérêts 2,5 milliards, réserve AVS 5 milliards). Il faut aussi savoir que ce projet n'ampute pas seulement la fortune de l'AVS de 5 milliards de francs, mais prive de surcroît cette institution des intérêts que porterait cet argent et dont l'AVS a besoin pour financer ses rentes. Le Comité des seniors s'oppose à cet affaiblissement massif de l'AVS. En cas d'acceptation de ce projet, l'AVS serait financièrement à bout de souffle en 2019 déjà et devrait être assainie.

Pour le Comité des seniors il est incompréhensible que le PRL et le PDC refusent de tenir les promesses faites durant la campagne de votation sur l'initiative COSA en 2006. A cette époque, il avait été clairement dit aux citoyennes et aux citoyens que le produit de la vente d'or de la BNS profiterait exclusivement à l'AVS. Tout cela est oublié aujourd'hui! L'AVS est la première victime de cette politique versatile et confuse.

Le conseiller fédéral Pascal Couchepin a présenté le texte mis au vote comme un projet d'assainissement de l'AI. Il n'en est rien. L'assurance-invalidité ne sera absolument pas assainie par ces mesures dont le seul effet est de réduire une fois de plus le pouvoir d'achat des citoyens et de piller la caisse de l'AVS pour un montant de 20 milliards de francs. Les seniors ont assez d'expérience pour savoir qu'il faut - comme cela se fait dans le monde des affaires - en premier lieu assainir les structures de l'AI, puis chercher une solution financière. Si la pression en faveur d'un assainissement baisse, la volonté politique de réaliser une 6e révision de l'AI réellement efficace fera forcément défaut. Theo Fischer, ancien conseiller national et co-président du Comité des seniors, relève à ce propos: "Je vote non à l'augmentation de la TVA, car cette hausse des impôts retarde l'assainissement de l'AI et mine l'AVS."

Le Comité des seniors se compose des co-présidents suivants: Jean Henri Dunant, conseiller national, Bâle, Jean Fattebert, anc. conseiller national, Villars-Bramard VD, Theo Fischer, anc. conseiller national, Hägglingen AG, Theophil Pfister, conseiller national, Flawil SG, président des Seniors UDC, Bernhard Seiler, anc. conseiller aux Etats, Thayngen SH, Hanspeter Seiler, ancien conseiller national, Oberhofen BE, et Hans Uhlmann, anc. conseiller aux Etats, Bonau TG.

Berne, 4 septembre 2009