Articles dans
le temps
Non à l'initiative extrême "Sortir du nucléaire" - Oui à la troisième réforme des entreprises
29.10.2016

Non à l'initiative extrême "Sortir du nucléaire" - Oui à la troisième réforme des entreprises

L’assemblée des délégués de l’UDC Suisse s’est tenue aujourd’hui à Balsthal (SO).

L’assemblée des délégués de l’UDC Suisse s’est tenue aujourd’hui à Balsthal (SO). Ceux-ci se sont prononcés par 363 voix contre 3 et une abstention contre l’initiative extrême « Sortir du nucléaire » qui sera en votation le 27 novembre 2016. Le Conseiller national Michael Buffat (VD) s’est clairement prononcé contre une sortie du nucléaire précipitée qui couterait des milliards et rendrait la Suisse dépendante de l’étranger car plus capable d’assurer elle-même son approvisionnement.

En février 2017, suite au référendum de la gauche, nous voterons au sujet de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III). Le ministre des finances Ueli Maurer a souligné les enjeux de cette votation et l’importance stratégique pour la Suisse de permettre aux entrepreneurs de bénéficier des meilleures conditions possibles. La conseillère nationale et cheffe d’entreprise Magdalena Martullo a rappelé ensuite que la troisième réforme de l’imposition des entreprises allaient permettre une plus grande attractivité de la Suisse et une plus grande sécurité pour nos places de travail. Enfin les délégués ont soutenu cette troisième réforme des entreprise par 336 voix pour, 2 contre et 2 abstentions.

29.10.2016

Non à l'initiative extrême "Sortir du nucléaire" - Oui à la troisième réforme des entreprises

L’assemblée des délégués de l’UDC Suisse s’est tenue aujourd’hui à Balsthal (SO).

L’assemblée des délégués de l’UDC Suisse s’est tenue aujourd’hui à Balsthal (SO). Ceux-ci se sont prononcés par 363 voix contre 3 et une abstention contre l’initiative extrême « Sortir du nucléaire » qui sera en votation le 27 novembre 2016. Le Conseiller national Michael Buffat (VD) s’est clairement prononcé contre une sortie du nucléaire précipitée qui couterait des milliards et rendrait la Suisse dépendante de l’étranger car plus capable d’assurer elle-même son approvisionnement.

En février 2017, suite au référendum de la gauche, nous voterons au sujet de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III). Le ministre des finances Ueli Maurer a souligné les enjeux de cette votation et l’importance stratégique pour la Suisse de permettre aux entrepreneurs de bénéficier des meilleures conditions possibles. La conseillère nationale et cheffe d’entreprise Magdalena Martullo a rappelé ensuite que la troisième réforme de l’imposition des entreprises allaient permettre une plus grande attractivité de la Suisse et une plus grande sécurité pour nos places de travail. Enfin les délégués ont soutenu cette troisième réforme des entreprise par 336 voix pour, 2 contre et 2 abstentions.