Articles dans
le temps
Non au versement de centaines de millions à l'UE!
08.04.2004

Non au versement de centaines de millions à l'UE!

L'UE tente de boucher les trous financiers qu'elle a elle-même provoqués et de financer sa politique d'élargissement à l'est en adressant sans gêne des revendications monstrueuses aux pays tiers...

(UDC) L'UE tente de boucher les trous financiers qu'elle a elle-même provoqués et de financer sa politique d'élargissement à l'est en adressant sans gêne des revendications monstrueuses aux pays tiers. La Suisse profite de l'élargissement à l'est et doit donc fournir une contrepartie à l'UE, affirment les autorités de l'UE. L'UDC s'oppose catégoriquement à ces exigences.

Selon l'édition allemande du journal Financial Times, Chris Patton, commissaire UE aux affaires extérieures, relève dans une lettre adressée à la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey que la Suisse tire un profit économique de l'élargissement de l'UE à l'est. Et d'exiger que la Suisse verse en contrepartie un montant substantiel à l'UE.

Par ces agissements, l'UE tente de boucher les énormes trous financiers provoqués par sa propre politique et de financer son élargissement à l'est. Au lieu de corriger une politique manifestement ruineuse, l'UE préfère demander de l'argent aux pays non membres.

Il est évident que les pays de l'est qui adhèrent à l'UE sont les premiers à profiter du marché intérieur. Ces Etats pouvant ainsi participer à la concurrence interne de l'UE, ils pourront rattraper une bonne part de leur retard économique et social sans aide structurelle. L'aide que la Suisse fournissait jusqu'ici à ces pays ne sera donc plus nécessaire non plus.

L'UDC combattra avec détermination toute contribution de la Suisse à l'UE. Il n'est pas acceptable que l'UE tente de régler ses problèmes financiers sur le dos des Etats non membres. Elle doit s'occuper elle-même de ses difficultés financières et des conséquences de son élargissement à l'est.

Berne, le 8 avril 2004

08.04.2004

Non au versement de centaines de millions à l'UE!

L'UE tente de boucher les trous financiers qu'elle a elle-même provoqués et de financer sa politique d'élargissement à l'est en adressant sans gêne des revendications monstrueuses aux pays tiers...

(UDC) L'UE tente de boucher les trous financiers qu'elle a elle-même provoqués et de financer sa politique d'élargissement à l'est en adressant sans gêne des revendications monstrueuses aux pays tiers. La Suisse profite de l'élargissement à l'est et doit donc fournir une contrepartie à l'UE, affirment les autorités de l'UE. L'UDC s'oppose catégoriquement à ces exigences.

Selon l'édition allemande du journal Financial Times, Chris Patton, commissaire UE aux affaires extérieures, relève dans une lettre adressée à la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey que la Suisse tire un profit économique de l'élargissement de l'UE à l'est. Et d'exiger que la Suisse verse en contrepartie un montant substantiel à l'UE.

Par ces agissements, l'UE tente de boucher les énormes trous financiers provoqués par sa propre politique et de financer son élargissement à l'est. Au lieu de corriger une politique manifestement ruineuse, l'UE préfère demander de l'argent aux pays non membres.

Il est évident que les pays de l'est qui adhèrent à l'UE sont les premiers à profiter du marché intérieur. Ces Etats pouvant ainsi participer à la concurrence interne de l'UE, ils pourront rattraper une bonne part de leur retard économique et social sans aide structurelle. L'aide que la Suisse fournissait jusqu'ici à ces pays ne sera donc plus nécessaire non plus.

L'UDC combattra avec détermination toute contribution de la Suisse à l'UE. Il n'est pas acceptable que l'UE tente de régler ses problèmes financiers sur le dos des Etats non membres. Elle doit s'occuper elle-même de ses difficultés financières et des conséquences de son élargissement à l'est.

Berne, le 8 avril 2004