Articles dans
le temps
NOS RÈGLES SONT VALABLES POUR TOUS
29.11.2009

NOS RÈGLES SONT VALABLES POUR TOUS

L'UDC se réjouit du OUI du peuple à l'initiative sur les minarets. Ce choix du souverain clarifie définitivement les débats et les incertitudes juridiques concernant la construction de minarets...

L'UDC se réjouit du OUI clair du peuple à l'initiative sur les minarets. Ce choix du souverain clarifie définitivement les débats et les incertitudes juridiques concernant la construction de minarets. Il prouve également que le peuple suisse refuse l'émergence de sociétés parallèles, conséquence de l'islamisation rampante de notre pays. Nos droits sont valables pour tous et l'immigration doit être contrôlée. Celles et ceux qui ne respectent pas nos lois doivent quitter le pays.

Le comité d'Egerkingen s'est battu seul, avec l'unique soutien de l'UDC, contre la campagne d'intimidation et de dénigrement lancée par les adversaires de l'initiative. On ne pourra donc plus construire de minarets en Suisse et il n'y aura pas d'appels à la prière des muezzins du haut des minarets. Le Conseil fédéral doit y veiller et pren-dre les mesures législatives. Le résultat de cette votation illustre bien le malaise qui règne dans la population suisse face à l'islamisation rampante de notre société. Il constitue aussi un mandat clair et net au gouvernement d'imposer le respect de no-tre Etat de droit par toutes les personnes vivant dans notre pays. Celles et ceux qui ne respectent pas nos règles ont perdu leur droit à une autorisation de séjour. Il est hors de question pour l'UDC d'accorder aux musulmans des droits exceptionnels fon-dés sur la sharia - par exemple, des dispenses des cours de natation, des mariages arrangés, des cimetières séparés, etc.

L'UDC se félicite aussi du net refus de l'initiative "pour l'interdiction des exportations de matériel de guerre". Le peuple suisse s'est ainsi prononcé clairement pour une défense autonome du pays. Le non clair et net opposé à cette initiative signifie aussi l'échec de la gauche et de sa politique économique et de défense hostile à l'écono-mie, bureaucratique et destructrice d'emplois.

Le oui au financement spécial des tâches dans le trafic aérien était attendu par l'UDC et incontesté, car conforme au principe de causalité en vertu duquel les infrastructu-res de la navigation aérienne doivent profiter du produit des impôts versés par ce mode de transport.

Berne, 29 novembre 2009

29.11.2009

NOS RÈGLES SONT VALABLES POUR TOUS

L'UDC se réjouit du OUI du peuple à l'initiative sur les minarets. Ce choix du souverain clarifie définitivement les débats et les incertitudes juridiques concernant la construction de minarets...

L'UDC se réjouit du OUI clair du peuple à l'initiative sur les minarets. Ce choix du souverain clarifie définitivement les débats et les incertitudes juridiques concernant la construction de minarets. Il prouve également que le peuple suisse refuse l'émergence de sociétés parallèles, conséquence de l'islamisation rampante de notre pays. Nos droits sont valables pour tous et l'immigration doit être contrôlée. Celles et ceux qui ne respectent pas nos lois doivent quitter le pays.

Le comité d'Egerkingen s'est battu seul, avec l'unique soutien de l'UDC, contre la campagne d'intimidation et de dénigrement lancée par les adversaires de l'initiative. On ne pourra donc plus construire de minarets en Suisse et il n'y aura pas d'appels à la prière des muezzins du haut des minarets. Le Conseil fédéral doit y veiller et pren-dre les mesures législatives. Le résultat de cette votation illustre bien le malaise qui règne dans la population suisse face à l'islamisation rampante de notre société. Il constitue aussi un mandat clair et net au gouvernement d'imposer le respect de no-tre Etat de droit par toutes les personnes vivant dans notre pays. Celles et ceux qui ne respectent pas nos règles ont perdu leur droit à une autorisation de séjour. Il est hors de question pour l'UDC d'accorder aux musulmans des droits exceptionnels fon-dés sur la sharia - par exemple, des dispenses des cours de natation, des mariages arrangés, des cimetières séparés, etc.

L'UDC se félicite aussi du net refus de l'initiative "pour l'interdiction des exportations de matériel de guerre". Le peuple suisse s'est ainsi prononcé clairement pour une défense autonome du pays. Le non clair et net opposé à cette initiative signifie aussi l'échec de la gauche et de sa politique économique et de défense hostile à l'écono-mie, bureaucratique et destructrice d'emplois.

Le oui au financement spécial des tâches dans le trafic aérien était attendu par l'UDC et incontesté, car conforme au principe de causalité en vertu duquel les infrastructu-res de la navigation aérienne doivent profiter du produit des impôts versés par ce mode de transport.

Berne, 29 novembre 2009