Articles dans
le temps
Obstruction inacceptable à l'égard de l'UDC
10.10.2003

Obstruction inacceptable à l'égard de l'UDC

Obstruction inacceptable à l'égard de l'UDC (UDC) Après l'envoi d'enveloppes électorales incomplètes dans les cantons de Vaud, de Neuchâtel et de Bâle-Ville, c'est au tour de quelques quotidiens...

(UDC) Après l'envoi d'enveloppes électorales incomplètes dans les cantons de Vaud, de Neuchâtel et de Bâle-Ville, c'est au tour de quelques quotidiens de faire de l'obstruction active contre la politique de l'UDC. Le but est évident: taire des problèmes réels et empêcher le débat afin que l'on n'apprenne surtout pas que l'UDC est le seul parti politique à proposer des solutions concrètes.

La campagne électorale 2003 est marquée par la loi du silence: les partis politiques écartent volontairement certains thèmes et se dérobent par tous les moyens pour ne pas prendre position. Aussi, l'UDC a-t-elle décidé de publier des annonces pleine page dans les journaux abordant des thèmes précis et présentant les arguments et les exigences du parti. C'est dans cette idée, justement, qu'elle a publié des annonces sur le thème de la criminalité des étrangers.

Le quotidien monopoliste du Bas-Valais, le Nouvelliste, a refusé obstinément de publier cette annonce de l'UDC. De toute évidence, ce journal ne veut pas que l'on discute en Bas-Valais de la criminalité des étrangers, des abus dans le droit d'asile et des solutions que propose l'UDC à ces problèmes. Cette feuille PDC, qui domine l'actualité dans le Bas-Valais, use donc de moyens malhonnêtes pour mener son propre débat politique dans l'intention évidente de défendre envers et contre tout la position du PDC dans ce canton.

L'attitude du quotidien bâlois Basler Zeitung entre dans la même catégorie: dans l'annonce UDC parue aujourd'hui, il manque pour des raisons inexplicables deux lignes. L'UDC est intervenue auprès de ce journal pour protester contre la manipulation de cette annonce.

L'UDC condamne ces attitudes malhonnêtes de quelques médias. Elle tient à rappeler que la presse aussi assume une responsabilité civique dans une campagne électorale. Et cette responsabilité consiste notamment à respecter équitablement la diversité des opinions.

Berne, le 10 octobre 2003

 

10.10.2003

Obstruction inacceptable à l'égard de l'UDC

Obstruction inacceptable à l'égard de l'UDC (UDC) Après l'envoi d'enveloppes électorales incomplètes dans les cantons de Vaud, de Neuchâtel et de Bâle-Ville, c'est au tour de quelques quotidiens...

(UDC) Après l'envoi d'enveloppes électorales incomplètes dans les cantons de Vaud, de Neuchâtel et de Bâle-Ville, c'est au tour de quelques quotidiens de faire de l'obstruction active contre la politique de l'UDC. Le but est évident: taire des problèmes réels et empêcher le débat afin que l'on n'apprenne surtout pas que l'UDC est le seul parti politique à proposer des solutions concrètes.

La campagne électorale 2003 est marquée par la loi du silence: les partis politiques écartent volontairement certains thèmes et se dérobent par tous les moyens pour ne pas prendre position. Aussi, l'UDC a-t-elle décidé de publier des annonces pleine page dans les journaux abordant des thèmes précis et présentant les arguments et les exigences du parti. C'est dans cette idée, justement, qu'elle a publié des annonces sur le thème de la criminalité des étrangers.

Le quotidien monopoliste du Bas-Valais, le Nouvelliste, a refusé obstinément de publier cette annonce de l'UDC. De toute évidence, ce journal ne veut pas que l'on discute en Bas-Valais de la criminalité des étrangers, des abus dans le droit d'asile et des solutions que propose l'UDC à ces problèmes. Cette feuille PDC, qui domine l'actualité dans le Bas-Valais, use donc de moyens malhonnêtes pour mener son propre débat politique dans l'intention évidente de défendre envers et contre tout la position du PDC dans ce canton.

L'attitude du quotidien bâlois Basler Zeitung entre dans la même catégorie: dans l'annonce UDC parue aujourd'hui, il manque pour des raisons inexplicables deux lignes. L'UDC est intervenue auprès de ce journal pour protester contre la manipulation de cette annonce.

L'UDC condamne ces attitudes malhonnêtes de quelques médias. Elle tient à rappeler que la presse aussi assume une responsabilité civique dans une campagne électorale. Et cette responsabilité consiste notamment à respecter équitablement la diversité des opinions.

Berne, le 10 octobre 2003