Articles dans
le temps
Politique énergétique sans lunettes roses
21.02.2007

Politique énergétique sans lunettes roses

L'UDC est satisfaite de constater que le Conseil fédéral se rend compte du sérieux de la situation dans l'approvisionnement énergétique et qu'il décide enfin de prévenir le risque d'une pénurie...

(UDC) L'UDC est satisfaite de constater que le Conseil fédéral se rend compte du sérieux de la situation dans l'approvisionnement énergétique et qu'il décide enfin de prévenir le risque d'une pénurie d'électricité. Mais pour cela il faut que le gouvernement cesse de se cantonner dans une position attentiste. L'UDC approuve également l'engagement gouvernemental en faveur de l'énergie nucléaire. Le Conseil fédéral donne ainsi la priorité à un approvisionnement énergétique sûr, propre, suffisant et avantageux en termes de coûts.

L'UDC constate avec satisfaction que le Conseil fédéral a fini par comprendre lui aussi que la Suisse était menacée d'une pénurie d'électricité. Sa décision d'aujourd'hui tend dans la bonne direction - notamment parce qu'elle s'oppose aux rêveries de la gauche. La voie est maintenant ouverte à une politique énergétique ménageant l'environnement et axée sur l'avenir. Ce oui gouvernemental à l'énergie nucléaire est un engagement en faveur d'un approvisionnement énergétique sûr et aussi une contribution à la protection de l'environnement. L'UDC demande que le Conseil fédéral procède à des réformes légales qui permettent d'exploiter rapidement l'énergie nucléaire.

La stratégie de transition visant à combler brièvement des lacunes dans l'approvisionnement électrique suisse par des centrales au gaz, y compris la compensation des émissions de ces usines par le biais de certificats CO2, a également le soutien de l'UDC.

Les mesures envisagées pour accroître l'efficience énergétique ont aussi l'aval de l'UDC à la condition que l'Etat renonce à des interdictions, des sur-réglementations et au subventionnement de productions énergétiques inefficaces. Compte tenu du niveau élevé de l'efficience énergétique en Suisse, on peut cependant se demander si l'augmentation de celle-ci peut effectivement être un des piliers de la politique énergétique suisse.

L'UDC approuve le développement de la force hydraulique et demande que les conditions-cadres nécessaires à cet effet soient réunies. Les projets en cours de planification doivent être accélérés. La composition de l'approvisionnement électrique souhaitée par le Conseil fédéral a l'aval de l'UDC à condition que l'on laisse le marché décider des parts que les différentes ressources énergétiques prennent dans cette composition.

Berne, 21 février 2007

21.02.2007

Politique énergétique sans lunettes roses

L'UDC est satisfaite de constater que le Conseil fédéral se rend compte du sérieux de la situation dans l'approvisionnement énergétique et qu'il décide enfin de prévenir le risque d'une pénurie...

(UDC) L'UDC est satisfaite de constater que le Conseil fédéral se rend compte du sérieux de la situation dans l'approvisionnement énergétique et qu'il décide enfin de prévenir le risque d'une pénurie d'électricité. Mais pour cela il faut que le gouvernement cesse de se cantonner dans une position attentiste. L'UDC approuve également l'engagement gouvernemental en faveur de l'énergie nucléaire. Le Conseil fédéral donne ainsi la priorité à un approvisionnement énergétique sûr, propre, suffisant et avantageux en termes de coûts.

L'UDC constate avec satisfaction que le Conseil fédéral a fini par comprendre lui aussi que la Suisse était menacée d'une pénurie d'électricité. Sa décision d'aujourd'hui tend dans la bonne direction - notamment parce qu'elle s'oppose aux rêveries de la gauche. La voie est maintenant ouverte à une politique énergétique ménageant l'environnement et axée sur l'avenir. Ce oui gouvernemental à l'énergie nucléaire est un engagement en faveur d'un approvisionnement énergétique sûr et aussi une contribution à la protection de l'environnement. L'UDC demande que le Conseil fédéral procède à des réformes légales qui permettent d'exploiter rapidement l'énergie nucléaire.

La stratégie de transition visant à combler brièvement des lacunes dans l'approvisionnement électrique suisse par des centrales au gaz, y compris la compensation des émissions de ces usines par le biais de certificats CO2, a également le soutien de l'UDC.

Les mesures envisagées pour accroître l'efficience énergétique ont aussi l'aval de l'UDC à la condition que l'Etat renonce à des interdictions, des sur-réglementations et au subventionnement de productions énergétiques inefficaces. Compte tenu du niveau élevé de l'efficience énergétique en Suisse, on peut cependant se demander si l'augmentation de celle-ci peut effectivement être un des piliers de la politique énergétique suisse.

L'UDC approuve le développement de la force hydraulique et demande que les conditions-cadres nécessaires à cet effet soient réunies. Les projets en cours de planification doivent être accélérés. La composition de l'approvisionnement électrique souhaitée par le Conseil fédéral a l'aval de l'UDC à condition que l'on laisse le marché décider des parts que les différentes ressources énergétiques prennent dans cette composition.

Berne, 21 février 2007