Articles dans
le temps
Poser la direction du parti sur une base plus large
11.04.2012

Poser la direction du parti sur une base plus large

La direction de l'UDC Suisse a discuté de l'organisation et de la composition de cet organe dans la perspective des élections générales ordinaires aux organes du parti qui auront lieu le 5 mai 2012...

La direction de l'UDC Suisse a discuté de l'organisation et de la composition de cet organe dans la perspective des élections générales ordinaires aux organes du parti qui auront lieu le 5 mai 2012. Elle recommande à l'unanimité au Comité directeur, au Comité central et à l'Assemblée des délégués de poser la direction du parti sur une base plus large. Il sera ainsi possible d'assurer à la fois une continuité raisonnable et le renouvellement de cet organe. Cette réforme permettra en outre de mieux ancrer la Suisse romande et les Femmes UDC dans la direction stratégique du parti ainsi que d'accroître la diversité régionale. Oskar Freysinger (VS), Luzi Stamm (AG), Judith Uebersax (SZ) et Claude-Alain Voiblet (VD) sont proposés comme nouveaux membres de la direction et vice-présidents du parti. Le système des domaines de compétence fixes sera en outre abandonné.

Réunis en assemblée le 5 mai 2012 à Klingnau (AG), les délégués de l'UDC Suisse procéderont aux élections générales ordinaires aux organes du parti pour la première partie de la législature (2012/2013). A la suite de l'élection de l'ancien vice-président du parti, Adrian Amstutz, à la présidence du groupe parlementaire et à la démission du conseiller national Yvan Perrin de la direction du parti, les partis cantonaux ont été invités à proposer jusqu'au 31 mars 2012 des candidats pour compléter cet organe. Selon les statuts, la direction du parti est notamment responsable de la planification stratégique et de l'orientation du parti. Elle est aussi chargée de représenter le parti à l'extérieur dans des questions politiques, d'approuver les prises de position et de débattre de questions de nature personnelle.

La direction du parti s'est réunie plusieurs fois ces dernières semaines pour discuter de l'organisation et de la composition de cet organe. Il s'agissait notamment pour elle de tenir compte des changements intervenus depuis l'introduction de la structure actuelle. L'organisation fonctionnant aujourd'hui a été mise en place dans le contexte de l'éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral et, par conséquent, du passage de l'UDC dans l'opposition. Le président du parti était autrefois assisté de deux, puis de trois vice-présidents. Depuis le 1er mars 2008, le président, les cinq vice-présidents et le président du groupe parlementaire forment la direction du parti qui est organisé selon des domaines de compétence fixes.

Continuité et renouvellement
Alors que le système à plusieurs vice-présidents a fait ses preuves, le principe des domaines de compétence n'a jamais été réellement appliqué. La direction renoncera donc à l'avenir à attribuer des domaines de compétence fixes à ses membres. En revanche, la direction souhaite élargir sa base au niveau linguistique et régional, de la représentation des villes et des campagnes, du point de vue du sexe et de l'âge ainsi que de l'expérience politique. Un mélange judicieux d'anciens et de nouveaux membres garantira la capacité d'agir de cet organe et réunira les conditions nécessaires à une conduite prévoyante du parti.
La direction du parti propose donc aux organes de réélire Toni Brunner, président, et les actuels vice-présidents Christoph Blocher, Walter Frey et Nadja Pieren. Ces personnes assurent la continuité, garantissent la représentation des jeunes et des moins jeunes et continuent de faire bénéficier le parti de leurs réseaux de relations avec l'économie et d'autres organisations. La direction souhaite en outre compléter son équipe avec quatre nouveaux vice-présidents, soit Oskar Freysinger, Luzi Stamm, Judith Uebersax et Claude-Alain Voiblet. Ainsi, sept vice-présidents (actuellement cinq) siégeront à la direction à laquelle appartient également d'office le président du groupe parlementaire, Adrian Amstutz.

Renforcer la présence de la Suisse romande, des régions et des Femmes UDC
Le conseiller national Oskar Freysinger, président de l'UDC du Valais romand, et Claude-Alain Voiblet, député au Grand Conseil vaudois, qui préside cette année le parlement de la ville de Lausanne, renforcent la présence de la Suisse romande à la direction du parti. Avec Judith Uebersax, ancienne présidente de l'UDC Schwyz et présidente désignée des Femmes UDC, une représentante de la Suisse centrale entrera pour la première fois à l'organe directeur de l'UDC Suisse. Expert en politique étrangère et dans les questions de droit, le conseiller national argovien Luzi Stamm représentera à la direction du parti la troisième section cantonale UDC dans l'ordre de grandeur.

La direction du parti UDC Suisse est convaincue de proposer aux organes du parti, qui siégeront les 4 et 5 mai à Klingnau (AG), une équipe performante et parfaitement armée pour affronter les défis que devront relever l'UDC et le pays.

Proposition de la direction du parti

Président Toni Brunner (sortant)
   
Vice-présidents Christoph Blocher (sortant)
  Walter Frey (sortant)
  Nadja Pieren (sortante)
  Oskar Freysinger (nouveau)
  Luzi Stamm (nouveau)
  Judith Uebersax (nouvelle)
  Claude-Alain Voiblet (nouveau)
   
Président du groupe (d'office) Adrian Amstutz (sortant)
   

 

11.04.2012

Poser la direction du parti sur une base plus large

La direction de l'UDC Suisse a discuté de l'organisation et de la composition de cet organe dans la perspective des élections générales ordinaires aux organes du parti qui auront lieu le 5 mai 2012...

La direction de l'UDC Suisse a discuté de l'organisation et de la composition de cet organe dans la perspective des élections générales ordinaires aux organes du parti qui auront lieu le 5 mai 2012. Elle recommande à l'unanimité au Comité directeur, au Comité central et à l'Assemblée des délégués de poser la direction du parti sur une base plus large. Il sera ainsi possible d'assurer à la fois une continuité raisonnable et le renouvellement de cet organe. Cette réforme permettra en outre de mieux ancrer la Suisse romande et les Femmes UDC dans la direction stratégique du parti ainsi que d'accroître la diversité régionale. Oskar Freysinger (VS), Luzi Stamm (AG), Judith Uebersax (SZ) et Claude-Alain Voiblet (VD) sont proposés comme nouveaux membres de la direction et vice-présidents du parti. Le système des domaines de compétence fixes sera en outre abandonné.

Réunis en assemblée le 5 mai 2012 à Klingnau (AG), les délégués de l'UDC Suisse procéderont aux élections générales ordinaires aux organes du parti pour la première partie de la législature (2012/2013). A la suite de l'élection de l'ancien vice-président du parti, Adrian Amstutz, à la présidence du groupe parlementaire et à la démission du conseiller national Yvan Perrin de la direction du parti, les partis cantonaux ont été invités à proposer jusqu'au 31 mars 2012 des candidats pour compléter cet organe. Selon les statuts, la direction du parti est notamment responsable de la planification stratégique et de l'orientation du parti. Elle est aussi chargée de représenter le parti à l'extérieur dans des questions politiques, d'approuver les prises de position et de débattre de questions de nature personnelle.

La direction du parti s'est réunie plusieurs fois ces dernières semaines pour discuter de l'organisation et de la composition de cet organe. Il s'agissait notamment pour elle de tenir compte des changements intervenus depuis l'introduction de la structure actuelle. L'organisation fonctionnant aujourd'hui a été mise en place dans le contexte de l'éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral et, par conséquent, du passage de l'UDC dans l'opposition. Le président du parti était autrefois assisté de deux, puis de trois vice-présidents. Depuis le 1er mars 2008, le président, les cinq vice-présidents et le président du groupe parlementaire forment la direction du parti qui est organisé selon des domaines de compétence fixes.

Continuité et renouvellement
Alors que le système à plusieurs vice-présidents a fait ses preuves, le principe des domaines de compétence n'a jamais été réellement appliqué. La direction renoncera donc à l'avenir à attribuer des domaines de compétence fixes à ses membres. En revanche, la direction souhaite élargir sa base au niveau linguistique et régional, de la représentation des villes et des campagnes, du point de vue du sexe et de l'âge ainsi que de l'expérience politique. Un mélange judicieux d'anciens et de nouveaux membres garantira la capacité d'agir de cet organe et réunira les conditions nécessaires à une conduite prévoyante du parti.
La direction du parti propose donc aux organes de réélire Toni Brunner, président, et les actuels vice-présidents Christoph Blocher, Walter Frey et Nadja Pieren. Ces personnes assurent la continuité, garantissent la représentation des jeunes et des moins jeunes et continuent de faire bénéficier le parti de leurs réseaux de relations avec l'économie et d'autres organisations. La direction souhaite en outre compléter son équipe avec quatre nouveaux vice-présidents, soit Oskar Freysinger, Luzi Stamm, Judith Uebersax et Claude-Alain Voiblet. Ainsi, sept vice-présidents (actuellement cinq) siégeront à la direction à laquelle appartient également d'office le président du groupe parlementaire, Adrian Amstutz.

Renforcer la présence de la Suisse romande, des régions et des Femmes UDC
Le conseiller national Oskar Freysinger, président de l'UDC du Valais romand, et Claude-Alain Voiblet, député au Grand Conseil vaudois, qui préside cette année le parlement de la ville de Lausanne, renforcent la présence de la Suisse romande à la direction du parti. Avec Judith Uebersax, ancienne présidente de l'UDC Schwyz et présidente désignée des Femmes UDC, une représentante de la Suisse centrale entrera pour la première fois à l'organe directeur de l'UDC Suisse. Expert en politique étrangère et dans les questions de droit, le conseiller national argovien Luzi Stamm représentera à la direction du parti la troisième section cantonale UDC dans l'ordre de grandeur.

La direction du parti UDC Suisse est convaincue de proposer aux organes du parti, qui siégeront les 4 et 5 mai à Klingnau (AG), une équipe performante et parfaitement armée pour affronter les défis que devront relever l'UDC et le pays.

Proposition de la direction du parti

Président Toni Brunner (sortant)
   
Vice-présidents Christoph Blocher (sortant)
  Walter Frey (sortant)
  Nadja Pieren (sortante)
  Oskar Freysinger (nouveau)
  Luzi Stamm (nouveau)
  Judith Uebersax (nouvelle)
  Claude-Alain Voiblet (nouveau)
   
Président du groupe (d'office) Adrian Amstutz (sortant)