Articles dans
le temps
Pour des positions claires en politique européenne - Halte aux menaces de l'UE!
08.02.2008

Pour des positions claires en politique européenne - Halte aux menaces de l'UE!

Réuni le 8 février à l'Hôtel de Ville de Schwyz, le Comité central de l'UDC a adopté à l'unanimité à l'intention de l'assemblée des délégués un ensemble de revendications concernant la politique...

(UDC) Réuni le 8 février à l'Hôtel de Ville de Schwyz, le Comité central de l'UDC a adopté à l'unanimité à l'intention de l'assemblée des délégués un ensemble de revendications concernant la politique européenne. Le Comité central de l'UDC exige en particulier que le projet d'extension de la libre circulation des personnes soit lié à une garantie donnée par l'Union européenne de mettre fin à ses attaques contre la souveraineté - notamment l'autonomie fiscale - de la Suisse.

L'UDC rejette catégoriquement les attaques de l'UE contre la souveraineté de la Suisse. Cette immixtion dans nos affaires intérieures, ces attaques contre le fédéralisme et la démocratie directe de la Suisse ne peuvent plus être tolérées. Une déclaration écrite dans laquelle l'UE s'engage de manière irrévocable et définitive à respecter l'autonomie fiscale de la Suisse est donc la condition incontournable à l'extension de la libre circulation des personnes à la Roumanie et à la Bulgarie.

Si l'UE refuse de donner cette garantie, l'UDC lancera de toute manière un référendum contre l'extension de la libre circulation des personnes. Le système de fonctionnement fédéraliste de notre pays - donc la concurrence fiscale entre cantons - n'est pas négociable, d'autant moins qu'elle constitue un atout important de notre pays. Il est évident que l'unique but de l'UE est de compenser ses propres faiblesses concurrentielles en affaiblissant l'attractivité, donc la concurrence de la Suisse.

Schwyz, 8 février 2008

08.02.2008

Pour des positions claires en politique européenne - Halte aux menaces de l'UE!

Réuni le 8 février à l'Hôtel de Ville de Schwyz, le Comité central de l'UDC a adopté à l'unanimité à l'intention de l'assemblée des délégués un ensemble de revendications concernant la politique...

(UDC) Réuni le 8 février à l'Hôtel de Ville de Schwyz, le Comité central de l'UDC a adopté à l'unanimité à l'intention de l'assemblée des délégués un ensemble de revendications concernant la politique européenne. Le Comité central de l'UDC exige en particulier que le projet d'extension de la libre circulation des personnes soit lié à une garantie donnée par l'Union européenne de mettre fin à ses attaques contre la souveraineté - notamment l'autonomie fiscale - de la Suisse.

L'UDC rejette catégoriquement les attaques de l'UE contre la souveraineté de la Suisse. Cette immixtion dans nos affaires intérieures, ces attaques contre le fédéralisme et la démocratie directe de la Suisse ne peuvent plus être tolérées. Une déclaration écrite dans laquelle l'UE s'engage de manière irrévocable et définitive à respecter l'autonomie fiscale de la Suisse est donc la condition incontournable à l'extension de la libre circulation des personnes à la Roumanie et à la Bulgarie.

Si l'UE refuse de donner cette garantie, l'UDC lancera de toute manière un référendum contre l'extension de la libre circulation des personnes. Le système de fonctionnement fédéraliste de notre pays - donc la concurrence fiscale entre cantons - n'est pas négociable, d'autant moins qu'elle constitue un atout important de notre pays. Il est évident que l'unique but de l'UE est de compenser ses propres faiblesses concurrentielles en affaiblissant l'attractivité, donc la concurrence de la Suisse.

Schwyz, 8 février 2008