Articles dans
le temps
Programme d'armement: l'UDC obtient raison!
11.11.2008

Programme d'armement: l'UDC obtient raison!

Les autres partis politiques bourgeois refusant de s'attaquer sérieusement aux nombreux dysfonctionnements qui affectent le DDPS, le programme d'armement a subi un échec durant la dernière session...

(UDC) Les autres partis politiques bourgeois refusant de s'attaquer sérieusement aux nombreux dysfonctionnements qui affectent le DDPS, le programme d'armement a subi un échec durant la dernière session parlementaire d'automne. Aujourd'hui, les exigences justifiées de l'UDC ont tout de même fini par l'emporter à la Commission de politique de sécurité (CPS) du Conseil national. Il appartient maintenant au DDPS de finir complètement son travail jusqu'à la session d'hiver afin que le groupe UDC puisse procéder à une nouvelle appréciation du programme d'armement.

L'armée s'égare à l'heure actuelle. Au mois d'août dernier, l'UDC avait déjà demandé que les dysfonctionnements évidents au département de la défense soient analysés sans ménagement et que la liste des déficiences soit rendue publique. Partant de ce constat, le groupe UDC a décidé début septembre de n'examiner le programme d'armement que lorsque les corrections nécessaires auront été sérieusement mises en route. La majorité du Conseil national refusant ce procédé, l'UDC s'est vu contrainte de rejeter les crédits d'armement.

Le rapport rédigé par le DDPS et présenté ces jours à la suite de la motion déposée par le groupe UDC durant la dernière session parlementaire d'automne donne entièrement raison à l'UDC!

En analysant la situation actuelle et en identifiant les problèmes existants dans son rapport, le département fédéral de la défense a fait un premier pas dans la bonne direction. Cela dit, les documents présentés ne répondent pas à toutes les questions importantes. La majorité de la commission a donc approuvé une "proposition UDC" présentée par le PDC qui charge le gouvernement de compléter le rapport sur différents points d'ici à l'ouverture de la session d'hiver 2008 des Chambres fédérales. En particulier, le DDPS devra proposer pour chaque dysfonctionnement constaté dans l'armée des mesures de correction concrètes et le délai dans lequel le problème sera réglé.

Ce rapport complémentaire devra en plus traiter les points suivants:

  • comment et quand les cadres de milice atteindront-ils les effectifs imposés?
  • comment les structures administratives actuellement surdimensionnées seront-elles ramenées au minimum nécessaire?
  • comment et dans quels délais les problèmes de logistique seront-ils résolus?
  • comment le mandat constitutionnel de la défense est-il garanti?

L'UDC constate avec satisfaction que ses exigences visant le rétablissement d'une armée opérationnelle se sont tout de même imposées finalement. Si le département de la défense remplit correctement jusqu'au 1er décembre 2008 la tâche qui lui a été donnée, donc s'il répond aux exigences initiales que l'UDC a formulées durant la session d'automne, l'UDC pourra décider lors de sa séance de groupe du 2 décembre 2008 de la suite à donner au programme d'armement. La direction du DDPS est invitée à prendre résolument les mesures nécessaires au renforcement de l'armée.

Berne, 11 novembre 2008

 

11.11.2008

Programme d'armement: l'UDC obtient raison!

Les autres partis politiques bourgeois refusant de s'attaquer sérieusement aux nombreux dysfonctionnements qui affectent le DDPS, le programme d'armement a subi un échec durant la dernière session...

(UDC) Les autres partis politiques bourgeois refusant de s'attaquer sérieusement aux nombreux dysfonctionnements qui affectent le DDPS, le programme d'armement a subi un échec durant la dernière session parlementaire d'automne. Aujourd'hui, les exigences justifiées de l'UDC ont tout de même fini par l'emporter à la Commission de politique de sécurité (CPS) du Conseil national. Il appartient maintenant au DDPS de finir complètement son travail jusqu'à la session d'hiver afin que le groupe UDC puisse procéder à une nouvelle appréciation du programme d'armement.

L'armée s'égare à l'heure actuelle. Au mois d'août dernier, l'UDC avait déjà demandé que les dysfonctionnements évidents au département de la défense soient analysés sans ménagement et que la liste des déficiences soit rendue publique. Partant de ce constat, le groupe UDC a décidé début septembre de n'examiner le programme d'armement que lorsque les corrections nécessaires auront été sérieusement mises en route. La majorité du Conseil national refusant ce procédé, l'UDC s'est vu contrainte de rejeter les crédits d'armement.

Le rapport rédigé par le DDPS et présenté ces jours à la suite de la motion déposée par le groupe UDC durant la dernière session parlementaire d'automne donne entièrement raison à l'UDC!

En analysant la situation actuelle et en identifiant les problèmes existants dans son rapport, le département fédéral de la défense a fait un premier pas dans la bonne direction. Cela dit, les documents présentés ne répondent pas à toutes les questions importantes. La majorité de la commission a donc approuvé une "proposition UDC" présentée par le PDC qui charge le gouvernement de compléter le rapport sur différents points d'ici à l'ouverture de la session d'hiver 2008 des Chambres fédérales. En particulier, le DDPS devra proposer pour chaque dysfonctionnement constaté dans l'armée des mesures de correction concrètes et le délai dans lequel le problème sera réglé.

Ce rapport complémentaire devra en plus traiter les points suivants:

L'UDC constate avec satisfaction que ses exigences visant le rétablissement d'une armée opérationnelle se sont tout de même imposées finalement. Si le département de la défense remplit correctement jusqu'au 1er décembre 2008 la tâche qui lui a été donnée, donc s'il répond aux exigences initiales que l'UDC a formulées durant la session d'automne, l'UDC pourra décider lors de sa séance de groupe du 2 décembre 2008 de la suite à donner au programme d'armement. La direction du DDPS est invitée à prendre résolument les mesures nécessaires au renforcement de l'armée.

Berne, 11 novembre 2008