Articles dans
le temps
Questions concernant la menace actuelle
07.03.2006

Questions concernant la menace actuelle

Depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001 au moins, on sait que la menace qui pèse sur le monde occidental a changé. Les attentats de Madrid et de Londres ont montré que l'Europe aussi...

(UDC) Depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001 au moins, on sait que la menace qui pèse sur le monde occidental a changé. Les attentats de Madrid et de Londres ont montré que l'Europe aussi était un objectif des terroristes. Les troubles dans les banlieues françaises et les discussions concernant les caricatures représentant Mahomet ont donné une idée du potentiel de conflit existant et de la rapidité avec laquelle un conflit peut éclater. L'UDC a donc déposé une interpellation urgente demandant au Conseil fédéral des informations sur le changement de la menace pesant sur la Suisse et sur les précautions qui ont été prises pour la prévenir.

L'UDC demande notamment au Conseil fédéral s'il existe des indices annonçant que la Suisse aussi pourrait devenir le théâtre de conflits armés et s'il existe un dispositif de protection de la population. L'UDC veut savoir si notre armée est suffisamment entraînée et équipée et si elle dispose d'effectifs adéquats pour répondre à une telle menace. Diverses questions se posent également à ce propos avec la prochaine ouverture des frontières suisses. Le Conseil fédéral est donc invité à dire si des mesures ont été prises ou sont en préparation pour protéger les frontières et si l'accord de Schengen a une influence sur cette situation. Enfin, l'UDC s'interroge sur les moyens que le Conseil fédéral entend mettre en œuvre pour protéger les entreprises suisses à l'étranger.

Des questions se posent également en politique intérieure. La proportion croissante d'étrangers et l'influence grandissante des cultures et religions étrangères représentent aujourd'hui des facteurs intéressant la politique de sécurité. Que fait le Conseil fédéral pour défendre les droits de la liberté chers à la Suisse et pour renforcer la pensée chrétienne et occidentale?

La situation actuelle montre par ailleurs que la neutralité est toujours un principe capital pour la sécurité de la Suisse. Et aussi que la garantie de la sécurité intérieure et extérieure de la Suisse restent la principale tâche de l'armée.

Berne, 7 mars 2006

07.03.2006

Questions concernant la menace actuelle

Depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001 au moins, on sait que la menace qui pèse sur le monde occidental a changé. Les attentats de Madrid et de Londres ont montré que l'Europe aussi...

(UDC) Depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001 au moins, on sait que la menace qui pèse sur le monde occidental a changé. Les attentats de Madrid et de Londres ont montré que l'Europe aussi était un objectif des terroristes. Les troubles dans les banlieues françaises et les discussions concernant les caricatures représentant Mahomet ont donné une idée du potentiel de conflit existant et de la rapidité avec laquelle un conflit peut éclater. L'UDC a donc déposé une interpellation urgente demandant au Conseil fédéral des informations sur le changement de la menace pesant sur la Suisse et sur les précautions qui ont été prises pour la prévenir.

L'UDC demande notamment au Conseil fédéral s'il existe des indices annonçant que la Suisse aussi pourrait devenir le théâtre de conflits armés et s'il existe un dispositif de protection de la population. L'UDC veut savoir si notre armée est suffisamment entraînée et équipée et si elle dispose d'effectifs adéquats pour répondre à une telle menace. Diverses questions se posent également à ce propos avec la prochaine ouverture des frontières suisses. Le Conseil fédéral est donc invité à dire si des mesures ont été prises ou sont en préparation pour protéger les frontières et si l'accord de Schengen a une influence sur cette situation. Enfin, l'UDC s'interroge sur les moyens que le Conseil fédéral entend mettre en œuvre pour protéger les entreprises suisses à l'étranger.

Des questions se posent également en politique intérieure. La proportion croissante d'étrangers et l'influence grandissante des cultures et religions étrangères représentent aujourd'hui des facteurs intéressant la politique de sécurité. Que fait le Conseil fédéral pour défendre les droits de la liberté chers à la Suisse et pour renforcer la pensée chrétienne et occidentale?

La situation actuelle montre par ailleurs que la neutralité est toujours un principe capital pour la sécurité de la Suisse. Et aussi que la garantie de la sécurité intérieure et extérieure de la Suisse restent la principale tâche de l'armée.

Berne, 7 mars 2006