Articles dans
le temps
Rapport des cadres UDC sur le Grütli
28.05.2011

Rapport des cadres UDC sur le Grütli

La direction de l'UDC Suisse a convoqué hier les cadres de l'UDC sur le Grütli. Pour toutes les Suissesses et tous les Suisses, le Grütli est lié à l'histoire de la fondation de la Confédération...

La direction de l'UDC Suisse a convoqué hier les cadres de l'UDC sur le Grütli. Pour toutes les Suissesses et tous les Suisses, le Grütli est lié à l'histoire de la fondation de la Confédération suisse. C'est en ce lieu chargé d'histoire que nous nous souvenons du pacte des Confédérés de 1291. Cette petite prairie est porteuse d'un grand message: nous voulons décider librement de notre avenir. Liberté égale autodétermination. Nos ancêtres se sont battus pour ces principes, avec courage et en engageant si nécessaire leur vie. Les sections cantonales UDC des Waldstaette s'engagent dans leur déclaration du Rütli 2011 à fonder une nouvelle Confédération au cas où la Suisse devait adhérer à l'UE.

L'UDC a réuni hier ses cadres pour un rapport sur le Grütli. A côté de l'historien Peter Keller, qui a exposé l'importance du Pacte fédéral, le conseiller fédéral Ueli Maurer a évoqué l'histoire et la force du Général Guisan durant la Deuxième Guerre mondiale. Toni Brunner, président du parti, a appelé les cadres de l'UDC à s'engager sans discussion pour la Suisse.

Chez nous, le citoyen est souverain. La volonté du peuple s'applique - et non pas les souhaits égoïstes des politiques et fonctionnaires. L'Union européenne est le contraire du principe du Grütli. Nous autres Suissesses et Suisses, nous devons nous préparer au pire des cas: si la Suisse abandonne sa souveraineté, il faut conclure un nouveau pacte du Grütli. La Suisse dans l'UE n'est plus la Suisse.

Des représentants des sections cantonales UDC des Waldstaette se sont engagés hier sur le Grütli à fonder une nouvelle Confédération au cas où la Suisse adhérait à l'UE. Ils ont invité l'UDC Suisse à examiner les moyens et procédures nécessaires à cet effet. Les anciens Confédérés ont dû arracher leur liberté à une puissance prétendument plus forte. Les Confédérés d'aujourd'hui en feront autant.


Einsiedeln, 28 mai 2011

 

» Déclaration du Grütli 2011 (originale en allemand)

» Déclaration du Grütli 2011 (version française)

 

28.05.2011

Rapport des cadres UDC sur le Grütli

La direction de l'UDC Suisse a convoqué hier les cadres de l'UDC sur le Grütli. Pour toutes les Suissesses et tous les Suisses, le Grütli est lié à l'histoire de la fondation de la Confédération...

La direction de l'UDC Suisse a convoqué hier les cadres de l'UDC sur le Grütli. Pour toutes les Suissesses et tous les Suisses, le Grütli est lié à l'histoire de la fondation de la Confédération suisse. C'est en ce lieu chargé d'histoire que nous nous souvenons du pacte des Confédérés de 1291. Cette petite prairie est porteuse d'un grand message: nous voulons décider librement de notre avenir. Liberté égale autodétermination. Nos ancêtres se sont battus pour ces principes, avec courage et en engageant si nécessaire leur vie. Les sections cantonales UDC des Waldstaette s'engagent dans leur déclaration du Rütli 2011 à fonder une nouvelle Confédération au cas où la Suisse devait adhérer à l'UE.

L'UDC a réuni hier ses cadres pour un rapport sur le Grütli. A côté de l'historien Peter Keller, qui a exposé l'importance du Pacte fédéral, le conseiller fédéral Ueli Maurer a évoqué l'histoire et la force du Général Guisan durant la Deuxième Guerre mondiale. Toni Brunner, président du parti, a appelé les cadres de l'UDC à s'engager sans discussion pour la Suisse.

Chez nous, le citoyen est souverain. La volonté du peuple s'applique - et non pas les souhaits égoïstes des politiques et fonctionnaires. L'Union européenne est le contraire du principe du Grütli. Nous autres Suissesses et Suisses, nous devons nous préparer au pire des cas: si la Suisse abandonne sa souveraineté, il faut conclure un nouveau pacte du Grütli. La Suisse dans l'UE n'est plus la Suisse.

Des représentants des sections cantonales UDC des Waldstaette se sont engagés hier sur le Grütli à fonder une nouvelle Confédération au cas où la Suisse adhérait à l'UE. Ils ont invité l'UDC Suisse à examiner les moyens et procédures nécessaires à cet effet. Les anciens Confédérés ont dû arracher leur liberté à une puissance prétendument plus forte. Les Confédérés d'aujourd'hui en feront autant.


Einsiedeln, 28 mai 2011

 

» Déclaration du Grütli 2011 (originale en allemand)

» Déclaration du Grütli 2011 (version française)