Articles dans
le temps
Résoudre les problÈmes faits maison: l'UDC remet la Suisse en forme
06.11.2007

Résoudre les problÈmes faits maison: l'UDC remet la Suisse en forme

Les événements des quinze dernières années ont montré ce qui arrive quand des idées de gauche obtiennent des majorités politiques: augmentation de la dette, alourdissement des impôts et redevances...

(UDC) Les événements des quinze dernières années ont montré ce qui arrive quand des idées de gauche obtiennent des majorités politiques: augmentation de la dette, alourdissement des impôts et redevances, problèmes de sécurité, naturalisations en masse, immigration incontrôlée, etc. Les fatales années nonante étaient la décennie de la gauche et de ses alliés. Avec pour résultat la victoire électorale de l'UDC et la défaite du PS aux élections du 21 octobre 2007. Il appartient maintenant à l'UDC de remettre de l'ordre dans ce pays. Le programme du groupe UDC pour la législature 2007-2011 indique la voie à suivre.

Une dangereuse tendance à se placer dans la dépendance de l'Etat se développe dans ce pays; de plus en plus souvent l'Etat intervient pour contrôler et légiférer. La bureaucratie s'épanouit; les taxes et les redevances augmentent; les deniers publics sont utilisés à des fins douteuses; les dépenses échappent à tout contrôle; l'initiative individuelle est neutralisée par la trompeuse sécurité de l'Etat social; la propriété privée est minée par la socialisation de la société.

Le groupe UDC combat l'introduction de nouveaux impôts, taxes et redevances et demande une baisse de la charge fiscale pour tous. Les finances publiques doivent être assainies par une baisse des dépenses. Toute extension de l'Etat social doit être empêchée. Le groupe UDC veut aussi diminuer les primes d'assurance-maladie. Il se bat pour de meilleures conditions-cadres économiques et entend protéger rigoureusement la propriété privée et la liberté contractuelle.

En lieu et place de l'option de l'adhésion à l'UE, le groupe UDC exige que la demande d'adhésion de la Suisse soit retirée. Il veut empêcher le minage des droits populaires par le droit international et demande une analyse fondée des effets de la libre circulation des personnes avec l'UE. Le projet d'accord de libre-échange agricole avec l'UE est rejeté tout comme de nouvelles concessions agricoles dans le cadre de l'OMC. Le groupe UDC s'engage pour la concurrence fiscale, pour le secret protégeant les clients des banques et pour la neutralité permanente, armée et intégrale. Il s'oppose à un nouveau rapprochement à l'OTAN.

Les étrangers qui ne respectent pas nos lois et nos valeurs doivent être systématiquement expulsés. Toute personne vivant en Suisse doit observer les lois en vigueur et respecter les valeurs chrétiennes occidentales. Le groupe UDC combat les abus dans le droit d'asile ainsi que la dégradation de la naturalisation au niveau d'un simple acte administratif. Elle exige que les étrangers qui abusent des institutions sociales soient renvoyés dans leur pays. Le programme de législature demande aussi une position plus sévère à l'égard de la violence juvénile et de la criminalité étrangère ainsi qu'un durcissement du droit pénal. La coopération au développement avec les pays d'où proviennent les requérants d'asile doit être liée à des accords de réadmission.

L'UDC prend au sérieux les soucis et les inquiétudes de la population. Durant les quatre années à venir, il s'agira de réaliser ce dont la population nous a chargés en nous offrant un résultat électoral impressionnant: mettre fin à l'endettement et aux problèmes faits maison! L'UDC remet la Suisse en forme pour l'avenir.

Berne, 6 novembre 2007

06.11.2007

Résoudre les problÈmes faits maison: l'UDC remet la Suisse en forme

Les événements des quinze dernières années ont montré ce qui arrive quand des idées de gauche obtiennent des majorités politiques: augmentation de la dette, alourdissement des impôts et redevances...

(UDC) Les événements des quinze dernières années ont montré ce qui arrive quand des idées de gauche obtiennent des majorités politiques: augmentation de la dette, alourdissement des impôts et redevances, problèmes de sécurité, naturalisations en masse, immigration incontrôlée, etc. Les fatales années nonante étaient la décennie de la gauche et de ses alliés. Avec pour résultat la victoire électorale de l'UDC et la défaite du PS aux élections du 21 octobre 2007. Il appartient maintenant à l'UDC de remettre de l'ordre dans ce pays. Le programme du groupe UDC pour la législature 2007-2011 indique la voie à suivre.

Une dangereuse tendance à se placer dans la dépendance de l'Etat se développe dans ce pays; de plus en plus souvent l'Etat intervient pour contrôler et légiférer. La bureaucratie s'épanouit; les taxes et les redevances augmentent; les deniers publics sont utilisés à des fins douteuses; les dépenses échappent à tout contrôle; l'initiative individuelle est neutralisée par la trompeuse sécurité de l'Etat social; la propriété privée est minée par la socialisation de la société.

Le groupe UDC combat l'introduction de nouveaux impôts, taxes et redevances et demande une baisse de la charge fiscale pour tous. Les finances publiques doivent être assainies par une baisse des dépenses. Toute extension de l'Etat social doit être empêchée. Le groupe UDC veut aussi diminuer les primes d'assurance-maladie. Il se bat pour de meilleures conditions-cadres économiques et entend protéger rigoureusement la propriété privée et la liberté contractuelle.

En lieu et place de l'option de l'adhésion à l'UE, le groupe UDC exige que la demande d'adhésion de la Suisse soit retirée. Il veut empêcher le minage des droits populaires par le droit international et demande une analyse fondée des effets de la libre circulation des personnes avec l'UE. Le projet d'accord de libre-échange agricole avec l'UE est rejeté tout comme de nouvelles concessions agricoles dans le cadre de l'OMC. Le groupe UDC s'engage pour la concurrence fiscale, pour le secret protégeant les clients des banques et pour la neutralité permanente, armée et intégrale. Il s'oppose à un nouveau rapprochement à l'OTAN.

Les étrangers qui ne respectent pas nos lois et nos valeurs doivent être systématiquement expulsés. Toute personne vivant en Suisse doit observer les lois en vigueur et respecter les valeurs chrétiennes occidentales. Le groupe UDC combat les abus dans le droit d'asile ainsi que la dégradation de la naturalisation au niveau d'un simple acte administratif. Elle exige que les étrangers qui abusent des institutions sociales soient renvoyés dans leur pays. Le programme de législature demande aussi une position plus sévère à l'égard de la violence juvénile et de la criminalité étrangère ainsi qu'un durcissement du droit pénal. La coopération au développement avec les pays d'où proviennent les requérants d'asile doit être liée à des accords de réadmission.

L'UDC prend au sérieux les soucis et les inquiétudes de la population. Durant les quatre années à venir, il s'agira de réaliser ce dont la population nous a chargés en nous offrant un résultat électoral impressionnant: mettre fin à l'endettement et aux problèmes faits maison! L'UDC remet la Suisse en forme pour l'avenir.

Berne, 6 novembre 2007