Articles dans
le temps
Rester libre
14.10.2014

RESTER LIBRE

 „Rester libre“ est le slogan sous lequel l’UDC s’engage dans les élections fédérales 2015: premièrement, l’UDC s’oppose à une adhésion insidieuse à l’UE, deuxièmement, elle veut une politique plus stricte à l’égard des étrangers et, troisièmement, elle exige une baisse des impôts pour tous.

 „Rester libre“ est le slogan sous lequel l’UDC s’engage dans les élections fédérales 2015: premièrement, l’UDC s’oppose à une adhésion insidieuse à l’UE, deuxièmement, elle veut une politique plus stricte à l’égard des étrangers et, troisièmement, elle exige une baisse des impôts pour tous. Par ces engagements politiques, l’UDC entend maintenir sa position loin devant les autres partis et accroître son nombre de suffrages et de sièges au Conseil national et au Conseil des Etats lors des élections législatives de 2015. Symbole de liberté et de sécurité, le bouvier bernois Willy accompagnera et commentera l’actualité politique pour l’UDC.

L’indépendance et la liberté doivent être reconquises en permanence. Ce principe vaut surtout pour un pays petit et prospère comme la Suisse. Nombreux sont ceux qui veulent se tailler une part dans la prospérité helvétique. Les attaques contre la place financière, les pressions visant à aligner automatiquement la Suisse sur le droit UE et l’afflux d’immigrants sont autant de signes confirmant ce constat. Ce n’est donc pas un hasard si la migration et l’asile sont les thèmes qui préoccupent le plus les citoyennes et citoyens de ce pays. Une majorité du peuple suisse a soutenu les solutions concrètes proposées par l’UDC en approuvant l’initiative sur le renvoi des étrangers criminels et l’initiative contre l’immigration de masse. Le problème, c’est que le Conseil fédéral et le Parlement refusent d’appliquer la volonté du peuple, reportent constamment l’application de ces initiatives ou les déclarent inapplicables sous le prétexte du droit international. Au lieu d’accepter et d’exécuter le mandat du souverain, ces milieux cherchent à provoquer de nouvelles votations, voire à restreindre les droits démocratiques.

Pour garantir à la Suisse un avenir dans la sécurité et la liberté, l’UDC doit être plus nombreuse au Parlement et au Conseil fédéral. C’est dire l’importance des élections parlementaires fédérales de 2015. Avec son slogan „Rester libre“, l’UDC exprime sa volonté de renforcer l’identité de la Suisse, nation issue de la seule volonté de ses citoyennes et citoyens. Elle entend gagner les élections 2015 avec ses objectifs politiques „Non à l’adhésion insidieuse à l’UE, application d’une politique plus stricte à l’égards des étrangers et baisse des impôts pour tous“. L’UDC veut conserver sa position de parti de loin le plus fort de Suisse, accroître le nombre de ses suffrages, augmenter le nombre de ses sièges au Conseil national et au Conseil des Etats, conclure des apparentements de listes avec le PLR dans toute la Suisse pour renforcer le bloc du centre droite et rétablir le principe de la concordance en occupant un deuxième siège au Conseil fédéral. Un grand travail de conviction devra être fait pour atteindre ces objectifs. Pratiquant la devise „L’UDC proche de vous“, le parti veut se rendre accessibles à toutes et à tous, que ce soit lors de foires et d’expositions, sur les places des villes et communes d’agglomération ou encore dans les gares.

Le bouvier bernois Willy, amoureux de la liberté comme tous les chiens, suivra et commentera pour l’UDC l’actualité et notamment le comportement de la classe politique. Connue pour sa volonté forte et sa fidélité infaillible, cette race de chien symbolise parfaitement la politique de l’UDC et son engagement pour la liberté.

 

14.10.2014

RESTER LIBRE

 „Rester libre“ est le slogan sous lequel l’UDC s’engage dans les élections fédérales 2015: premièrement, l’UDC s’oppose à une adhésion insidieuse à l’UE, deuxièmement, elle veut une politique plus stricte à l’égard des étrangers et, troisièmement, elle exige une baisse des impôts pour tous.

 „Rester libre“ est le slogan sous lequel l’UDC s’engage dans les élections fédérales 2015: premièrement, l’UDC s’oppose à une adhésion insidieuse à l’UE, deuxièmement, elle veut une politique plus stricte à l’égard des étrangers et, troisièmement, elle exige une baisse des impôts pour tous. Par ces engagements politiques, l’UDC entend maintenir sa position loin devant les autres partis et accroître son nombre de suffrages et de sièges au Conseil national et au Conseil des Etats lors des élections législatives de 2015. Symbole de liberté et de sécurité, le bouvier bernois Willy accompagnera et commentera l’actualité politique pour l’UDC.

L’indépendance et la liberté doivent être reconquises en permanence. Ce principe vaut surtout pour un pays petit et prospère comme la Suisse. Nombreux sont ceux qui veulent se tailler une part dans la prospérité helvétique. Les attaques contre la place financière, les pressions visant à aligner automatiquement la Suisse sur le droit UE et l’afflux d’immigrants sont autant de signes confirmant ce constat. Ce n’est donc pas un hasard si la migration et l’asile sont les thèmes qui préoccupent le plus les citoyennes et citoyens de ce pays. Une majorité du peuple suisse a soutenu les solutions concrètes proposées par l’UDC en approuvant l’initiative sur le renvoi des étrangers criminels et l’initiative contre l’immigration de masse. Le problème, c’est que le Conseil fédéral et le Parlement refusent d’appliquer la volonté du peuple, reportent constamment l’application de ces initiatives ou les déclarent inapplicables sous le prétexte du droit international. Au lieu d’accepter et d’exécuter le mandat du souverain, ces milieux cherchent à provoquer de nouvelles votations, voire à restreindre les droits démocratiques.

Pour garantir à la Suisse un avenir dans la sécurité et la liberté, l’UDC doit être plus nombreuse au Parlement et au Conseil fédéral. C’est dire l’importance des élections parlementaires fédérales de 2015. Avec son slogan „Rester libre“, l’UDC exprime sa volonté de renforcer l’identité de la Suisse, nation issue de la seule volonté de ses citoyennes et citoyens. Elle entend gagner les élections 2015 avec ses objectifs politiques „Non à l’adhésion insidieuse à l’UE, application d’une politique plus stricte à l’égards des étrangers et baisse des impôts pour tous“. L’UDC veut conserver sa position de parti de loin le plus fort de Suisse, accroître le nombre de ses suffrages, augmenter le nombre de ses sièges au Conseil national et au Conseil des Etats, conclure des apparentements de listes avec le PLR dans toute la Suisse pour renforcer le bloc du centre droite et rétablir le principe de la concordance en occupant un deuxième siège au Conseil fédéral. Un grand travail de conviction devra être fait pour atteindre ces objectifs. Pratiquant la devise „L’UDC proche de vous“, le parti veut se rendre accessibles à toutes et à tous, que ce soit lors de foires et d’expositions, sur les places des villes et communes d’agglomération ou encore dans les gares.

Le bouvier bernois Willy, amoureux de la liberté comme tous les chiens, suivra et commentera pour l’UDC l’actualité et notamment le comportement de la classe politique. Connue pour sa volonté forte et sa fidélité infaillible, cette race de chien symbolise parfaitement la politique de l’UDC et son engagement pour la liberté.