Articles dans
le temps
Sauver l'AVS !
24.02.2004

Sauver l'AVS !

Le 16 mai 2004 le peuple devra voter sur la 11e révision de l'AVS. Lors de sa conférence de presse de ce jour, l'UDC a présenté sa campagne en faveur de cette réforme. La situation dangereuse dans...

(UDC) Le 16 mai 2004 le peuple devra voter sur la 11e révision de l'AVS. Lors de sa conférence de presse de ce jour, l'UDC a présenté sa campagne en faveur de cette réforme. La situation dangereuse dans laquelle se trouve l'AVS exige des mesures. C'est dire que cette 11e révision de l'AVS est absolument nécessaire.

Les changements démographiques placent la prévoyance vieillesse devant des difficultés énormes. L'augmentation constante de l'espérance de vie conduit à une extension des prestations pour des raisons simplement naturelles. Inversement, la population exerçant une activité lucrative stagne ou ne croît que faiblement. Même une croissance économique supérieure à la moyenne ne permettrait pas de compenser cette évolution.

Alors que la gauche continue de revendiquer une extension des œuvres sociales en se moquant complètement des graves problèmes financiers qui en résultent, cette 11e révision de l'AVS comporte des mesures utiles et raisonnables pour corriger la situation précaire de cette institution.

En mai 2000 déjà, puis une nouvelle fois en juin 2003, l'UDC a présenté des propositions pour consolider les œuvres sociales. Ce programme comprend notamment des mesures permettant d'assurer à moyen terme le financement de l'AVS (jusqu'en 2015) sans augmentation de l'âge de la retraite et sans hausse de la TVA. Il s'agissait notamment de relever l'âge de la retraite des femmes et de modifier la rente de veuve. La 11e révision de l'AVS reprend ces deux points. Par ailleurs, on ne peut dissocier cette 11e révision de l'AVS de la 1re révision de la LPP. En effet, l'abaissement du seuil d'accès à la LPP apporte une amélioration notable, surtout en faveur des petits revenus.

Cette 11e révision de l'AVS ouvre la voie vers une consolidation généralisée des acquis sociaux en donnant aux assurances sociales les moyens de résister à la pression des changements démographiques. L'UDC se bat pour une AVS sûre et stable. Un oui à la 11e révision de l'AVS est un pas important dans cette direction.

Berne, le 24 février 2004

24.02.2004

Sauver l'AVS !

Le 16 mai 2004 le peuple devra voter sur la 11e révision de l'AVS. Lors de sa conférence de presse de ce jour, l'UDC a présenté sa campagne en faveur de cette réforme. La situation dangereuse dans...

(UDC) Le 16 mai 2004 le peuple devra voter sur la 11e révision de l'AVS. Lors de sa conférence de presse de ce jour, l'UDC a présenté sa campagne en faveur de cette réforme. La situation dangereuse dans laquelle se trouve l'AVS exige des mesures. C'est dire que cette 11e révision de l'AVS est absolument nécessaire.

Les changements démographiques placent la prévoyance vieillesse devant des difficultés énormes. L'augmentation constante de l'espérance de vie conduit à une extension des prestations pour des raisons simplement naturelles. Inversement, la population exerçant une activité lucrative stagne ou ne croît que faiblement. Même une croissance économique supérieure à la moyenne ne permettrait pas de compenser cette évolution.

Alors que la gauche continue de revendiquer une extension des œuvres sociales en se moquant complètement des graves problèmes financiers qui en résultent, cette 11e révision de l'AVS comporte des mesures utiles et raisonnables pour corriger la situation précaire de cette institution.

En mai 2000 déjà, puis une nouvelle fois en juin 2003, l'UDC a présenté des propositions pour consolider les œuvres sociales. Ce programme comprend notamment des mesures permettant d'assurer à moyen terme le financement de l'AVS (jusqu'en 2015) sans augmentation de l'âge de la retraite et sans hausse de la TVA. Il s'agissait notamment de relever l'âge de la retraite des femmes et de modifier la rente de veuve. La 11e révision de l'AVS reprend ces deux points. Par ailleurs, on ne peut dissocier cette 11e révision de l'AVS de la 1re révision de la LPP. En effet, l'abaissement du seuil d'accès à la LPP apporte une amélioration notable, surtout en faveur des petits revenus.

Cette 11e révision de l'AVS ouvre la voie vers une consolidation généralisée des acquis sociaux en donnant aux assurances sociales les moyens de résister à la pression des changements démographiques. L'UDC se bat pour une AVS sûre et stable. Un oui à la 11e révision de l'AVS est un pas important dans cette direction.

Berne, le 24 février 2004