Articles dans
le temps
Seniors UDC: OUI unanime à l'initiative sur le renvoi et NON à l'inutile contre-projet
17.11.2010

Seniors UDC: OUI unanime à l'initiative sur le renvoi et NON à l'inutile contre-projet

De nombreuses personnes âgées n'osent plus sortir la nuit dans la rue de peur de se faire attaquer. La moitié environ des délinquants sont d'origine étrangère. Il n'est donc guère surprenant que la...

De nombreuses personnes âgées n'osent plus sortir la nuit dans la rue de peur de se faire attaquer. La moitié environ des délinquants sont d'origine étrangère. Il n'est donc guère surprenant que la part des étrangers aux condamnations pénales ait augmenté de 65% durant les 25 ans écoulés. Les Seniors UDC ont décidé à l'unanimité de recommander l'acceptation de l'initiative sur le renvoi tout en rejetant avec la même détermination le contre-projet d'obstruction. Le verdict est tout aussi clair concernant l'initiative fiscale des socialistes: c'est à l'unanimité également que les Seniors UDC invitent le souverain à refuser cette proposition nocive pour l'économie et le fédéralisme. Il ne saurait être question de tailler dans la souveraineté fiscale des cantons.

Des bandes criminelles font des virées de cambriolages en Suisse. Les personnes âgées craignent tout particulièrement ces actes. Un cambriolage est toujours une violation de domicile. Cet acte exige de ses auteurs une forte énergie criminelle, si bien qu'il ne saurait être minimisé comme tentent de le faire les adversaires de l'initiative. Celles et ceux qui ont déjà été les victimes d'un cambriolage connaissent très bien ce profond sentiment d'insécurité que l'on peut ressentir à son propre domicile. Il s'agit donc d'intervenir rigoureusement. Les étrangers qui abusent aussi honteusement de l'hospitalité suisse doivent quitter le pays. Voilà pourquoi les Seniors UDC recommandent à l'unanimité le OUI à l'initiative sur le renvoi et le NON au contre-projet inefficace.

Les Seniors UDC ont aussi clairement pris position contre l'initiative dite de justice fiscale lancée par les socialistes. Le fédéralisme et la concurrence fiscale entre les cantons sont les meilleurs garants d'une imposition modérée. Aujourd'hui, les cantons et les communes, donc les citoyennes et les citoyens, peuvent eux-mêmes décider du niveau de leurs impôts et des prestations publiques. C'est là un énorme avantage. Les cantons économes produisent leurs prestations de manière efficace et rationnelle. Les collectivités locales sont les mieux placées pour désigner les prestations dont elles ont effectivement besoin ou qu'elles souhaitent avoir, donc aussi pour fixer le taux d'imposition nécessaire à la production de ces services publics. L'initiative fiscale du PS intervient de manière massive dans un modèle qui contribue grandement au succès de l'économie suisse. Les hausses d'impôts ont un effet dissuasif sur les bons contribuables ainsi que sur les personnes et entreprises souhaitant s'installer en Suisse. Cette initiative est le premier pas vers le cartel à forte imposition constitué par l'UE. Les Seniors UDC disent donc clairement non à la nocive initiative fiscale des socialistes!

Berne, 17 novembre 2010

17.11.2010

Seniors UDC: OUI unanime à l'initiative sur le renvoi et NON à l'inutile contre-projet

De nombreuses personnes âgées n'osent plus sortir la nuit dans la rue de peur de se faire attaquer. La moitié environ des délinquants sont d'origine étrangère. Il n'est donc guère surprenant que la...

De nombreuses personnes âgées n'osent plus sortir la nuit dans la rue de peur de se faire attaquer. La moitié environ des délinquants sont d'origine étrangère. Il n'est donc guère surprenant que la part des étrangers aux condamnations pénales ait augmenté de 65% durant les 25 ans écoulés. Les Seniors UDC ont décidé à l'unanimité de recommander l'acceptation de l'initiative sur le renvoi tout en rejetant avec la même détermination le contre-projet d'obstruction. Le verdict est tout aussi clair concernant l'initiative fiscale des socialistes: c'est à l'unanimité également que les Seniors UDC invitent le souverain à refuser cette proposition nocive pour l'économie et le fédéralisme. Il ne saurait être question de tailler dans la souveraineté fiscale des cantons.

Des bandes criminelles font des virées de cambriolages en Suisse. Les personnes âgées craignent tout particulièrement ces actes. Un cambriolage est toujours une violation de domicile. Cet acte exige de ses auteurs une forte énergie criminelle, si bien qu'il ne saurait être minimisé comme tentent de le faire les adversaires de l'initiative. Celles et ceux qui ont déjà été les victimes d'un cambriolage connaissent très bien ce profond sentiment d'insécurité que l'on peut ressentir à son propre domicile. Il s'agit donc d'intervenir rigoureusement. Les étrangers qui abusent aussi honteusement de l'hospitalité suisse doivent quitter le pays. Voilà pourquoi les Seniors UDC recommandent à l'unanimité le OUI à l'initiative sur le renvoi et le NON au contre-projet inefficace.

Les Seniors UDC ont aussi clairement pris position contre l'initiative dite de justice fiscale lancée par les socialistes. Le fédéralisme et la concurrence fiscale entre les cantons sont les meilleurs garants d'une imposition modérée. Aujourd'hui, les cantons et les communes, donc les citoyennes et les citoyens, peuvent eux-mêmes décider du niveau de leurs impôts et des prestations publiques. C'est là un énorme avantage. Les cantons économes produisent leurs prestations de manière efficace et rationnelle. Les collectivités locales sont les mieux placées pour désigner les prestations dont elles ont effectivement besoin ou qu'elles souhaitent avoir, donc aussi pour fixer le taux d'imposition nécessaire à la production de ces services publics. L'initiative fiscale du PS intervient de manière massive dans un modèle qui contribue grandement au succès de l'économie suisse. Les hausses d'impôts ont un effet dissuasif sur les bons contribuables ainsi que sur les personnes et entreprises souhaitant s'installer en Suisse. Cette initiative est le premier pas vers le cartel à forte imposition constitué par l'UE. Les Seniors UDC disent donc clairement non à la nocive initiative fiscale des socialistes!

Berne, 17 novembre 2010