Articles dans
le temps
Seule l'initiative UDC pour la baisse des primes guérit l'assurance-maladie
26.09.2005

Seule l'initiative UDC pour la baisse des primes guérit l'assurance-maladie

Si mardi une augmentation moyenne des primes d'assurance-maladie de quelque 6% est annoncée au public, ce sera pour la neuvième fois depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'assurance-maladie...

(UDC) Si mardi une augmentation moyenne des primes d'assurance-maladie de quelque 6% est annoncée au public, ce sera pour la neuvième fois depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'assurance-maladie. Malgré les promesses répétées chaque année, ni le Conseil fédéral, ni le parlement, ni l'Office fédéral de la santé publique n'ont réussi jusqu'ici à stabiliser les coûts de la santé. Cette situation confirme la justesse de la politique UDC. Seule l'initiative UDC pour la baisse des primes offre une sortie à cette situation inconfortable.

Nombre de citoyennes et de citoyens n'ont tout simplement plus les moyens de payer des primes qui ne cessent d'augmenter. L'initiative "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" permettrait de stopper ce développement catastrophique. Elle jetterait les bases d'un nouveau système de santé publique de grande qualité. Cette initiative aiguise la conscience des coûts et offre des solutions plus avantageuses pour les assurés tout en améliorant la transparence, en simplifiant les structures et en réduisant la bureaucratie.

Or, au lieu d'accélérer la procédure de traitement de l'initiative UDC déposée en juillet 2004, le Conseil fédéral et ses fonctionnaires bricolent le système de santé publique sans aucune systématique et commencent même à menacer les caisses-maladies. Ces dites "interventions chirurgicales" dans le système de santé publique n'ont guère empêche les coûts d'exploser.

L'initiative pour la baisse des primes propose une solution valable qui ne demande qu'à être soumise au peuple. Tout report de cette votation se fait sur le dos des assurés. Car chaque année que le Conseil fédéral attend de plus apporte une nouvelle hausse des primes. L'UDC invite dont le Conseil fédéral à soumettre cette initiative au souverain dans les douze mois à venir.

Berne, 26 septembre 2005

26.09.2005

Seule l'initiative UDC pour la baisse des primes guérit l'assurance-maladie

Si mardi une augmentation moyenne des primes d'assurance-maladie de quelque 6% est annoncée au public, ce sera pour la neuvième fois depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'assurance-maladie...

(UDC) Si mardi une augmentation moyenne des primes d'assurance-maladie de quelque 6% est annoncée au public, ce sera pour la neuvième fois depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'assurance-maladie. Malgré les promesses répétées chaque année, ni le Conseil fédéral, ni le parlement, ni l'Office fédéral de la santé publique n'ont réussi jusqu'ici à stabiliser les coûts de la santé. Cette situation confirme la justesse de la politique UDC. Seule l'initiative UDC pour la baisse des primes offre une sortie à cette situation inconfortable.

Nombre de citoyennes et de citoyens n'ont tout simplement plus les moyens de payer des primes qui ne cessent d'augmenter. L'initiative "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" permettrait de stopper ce développement catastrophique. Elle jetterait les bases d'un nouveau système de santé publique de grande qualité. Cette initiative aiguise la conscience des coûts et offre des solutions plus avantageuses pour les assurés tout en améliorant la transparence, en simplifiant les structures et en réduisant la bureaucratie.

Or, au lieu d'accélérer la procédure de traitement de l'initiative UDC déposée en juillet 2004, le Conseil fédéral et ses fonctionnaires bricolent le système de santé publique sans aucune systématique et commencent même à menacer les caisses-maladies. Ces dites "interventions chirurgicales" dans le système de santé publique n'ont guère empêche les coûts d'exploser.

L'initiative pour la baisse des primes propose une solution valable qui ne demande qu'à être soumise au peuple. Tout report de cette votation se fait sur le dos des assurés. Car chaque année que le Conseil fédéral attend de plus apporte une nouvelle hausse des primes. L'UDC invite dont le Conseil fédéral à soumettre cette initiative au souverain dans les douze mois à venir.

Berne, 26 septembre 2005