Articles dans
le temps
Strict respect de la neutralité et retrait du Kosovo
17.02.2008

Strict respect de la neutralité et retrait du Kosovo

Aujourd'hui dimanche 17 février 2008 le gouvernement du Kosovo a officiellement déclaré l'indépendance de cette région qui était jusqu'ici une province serbe. Le gouvernement serbe tout comme le...

(UDC) Aujourd'hui dimanche 17 février 2008 le gouvernement du Kosovo a officiellement déclaré l'indépendance de cette région qui était jusqu'ici une province serbe. Le gouvernement serbe tout comme le parlement de Belgrade ont, quant à eux, réaffirmé leur position de ne pas accepter cette décision et continuent de considérer le Kosovo comme une partie de la Serbie. Pendant que les Albanais du Kosovo sont soutenus par l'UE et les Etats-Unis, la Russie tout au moins semble clairement prendre position pour la Serbie. Il s'avère de plus en plus clairement qu'un nouveau conflit est-ouest se prépare dans les Balkans et qu'une entente entre toutes les parties au conflit est plus éloignée que jamais.

Face à cette situation, l'UDC invite le Conseil fédéral à faire preuve de la neutralité la plus stricte. Il est hors de question que la Suisse soutienne l'une ou l'autre partie au conflit, voire qu'elle reconnaisse, dans un geste d'obéissance anticipée à l'UE, la déclaration d'indépendance des Albanais du Kosovo. Elle doit cette stricte neutralité également aux nombreux Albanais du Kosovo et aux Serbes vivant en Suisse. Parallèlement, la Suisse, dernier pays neutre du monde, doit offrir ses bons offices aux deux parties. L'UDC tient à rappeler avec insistance au Conseil fédéral qu'une participation de la Swisscoy à des interventions d'imposition de la paix par la force est interdite et elle demande une fois de plus le retrait des militaires suisses de ce conflit entre grandes puissances qui prend manifestement de l'ampleur et où l'armée suisse neutre n'a pas sa place.

Berne, 17 février 2008

17.02.2008

Strict respect de la neutralité et retrait du Kosovo

Aujourd'hui dimanche 17 février 2008 le gouvernement du Kosovo a officiellement déclaré l'indépendance de cette région qui était jusqu'ici une province serbe. Le gouvernement serbe tout comme le...

(UDC) Aujourd'hui dimanche 17 février 2008 le gouvernement du Kosovo a officiellement déclaré l'indépendance de cette région qui était jusqu'ici une province serbe. Le gouvernement serbe tout comme le parlement de Belgrade ont, quant à eux, réaffirmé leur position de ne pas accepter cette décision et continuent de considérer le Kosovo comme une partie de la Serbie. Pendant que les Albanais du Kosovo sont soutenus par l'UE et les Etats-Unis, la Russie tout au moins semble clairement prendre position pour la Serbie. Il s'avère de plus en plus clairement qu'un nouveau conflit est-ouest se prépare dans les Balkans et qu'une entente entre toutes les parties au conflit est plus éloignée que jamais.

Face à cette situation, l'UDC invite le Conseil fédéral à faire preuve de la neutralité la plus stricte. Il est hors de question que la Suisse soutienne l'une ou l'autre partie au conflit, voire qu'elle reconnaisse, dans un geste d'obéissance anticipée à l'UE, la déclaration d'indépendance des Albanais du Kosovo. Elle doit cette stricte neutralité également aux nombreux Albanais du Kosovo et aux Serbes vivant en Suisse. Parallèlement, la Suisse, dernier pays neutre du monde, doit offrir ses bons offices aux deux parties. L'UDC tient à rappeler avec insistance au Conseil fédéral qu'une participation de la Swisscoy à des interventions d'imposition de la paix par la force est interdite et elle demande une fois de plus le retrait des militaires suisses de ce conflit entre grandes puissances qui prend manifestement de l'ampleur et où l'armée suisse neutre n'a pas sa place.

Berne, 17 février 2008