Articles dans
le temps
SuccÈs de l'UDC International: suspension de la fermeture des consulats
23.09.2013

SuccÈs de l'UDC International: suspension de la fermeture des consulats

Le Conseil fédéral ne peut plus fermer des consulats jusqu'à fin 2015. Par 137 voix contre 41 et 11 abstentions, le Conseil national a clairement approuvé hier la motion du conseiller national...

Le Conseil fédéral ne peut plus fermer des consulats jusqu'à fin 2015. Par 137 voix contre 41 et 11 abstentions, le Conseil national a clairement approuvé hier la motion du conseiller national st-gallois Rino Büchel (UDC). Le membre du comité de l'UDC International et de l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) a pu convaincre ses collègues par des chiffres précis. Seuls les Vert-libéraux et le PLR, donc le parti du ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter, se sont opposés à ce moratoire pour la fermeture des consulats. Il appartient maintenant au Conseil des Etats de se prononcer.

Bien que l'on compte de plus en plus de Suissesses et de Suisses de l'étranger, le nombre de consulats a diminué de moitié ces dernières années. D'où les critiques sévères de Roland Rino Büchel (UDC/SG), auteur de la motion: "Il est incompréhensible que la Suisse ferme par exemple des consulats à Hambourg, à Düsseldorf, à Chicago et à Toronto tout en ouvrant des ambassades à Bischkek, Tirana, Ramallah et Skopje", a déclaré ce spécialiste UDC en politique étrangère.

Lesdits centres consulaires ou "helpline" de Berne ne compensent pas l'absence sur place. La majorité du Conseil national demande donc que le Conseil fédéral dresse enfin un sérieux bilan intermédiaire avant de poursuivre sa "réorganisation" du réseau des représentations suisses à l'étranger.

"Après cette décision claire et nette du Conseil national, le ministère des affaires étrangères et tout le Conseil fédéral doivent revoir leur copie. Il faut mettre fin à cette suppression de services dont pâtissent plus de 700 000 Suisses de l'étranger et les nombreux touristes suisses voyageant à l'étranger", explique Roland Büchel sans ambages.

Reste la question de savoir si une fois de plus le Conseil des Etats s'oppose à la Grande Chambre pour soutenir son ancien membre Didier Burkhalter (PLR). Tel était le cas en juin dernier lorsque la Chambre des cantons a approuvé la fermeture du consulat général de Chicago contre la volonté clairement exprimée du Conseil national.

Texte de la motion et débats:
http://www.parlament.ch/d/suche/seiten/geschaefte.aspx?gesch_id=20123546
http://www.parlament.ch/ab/frameset/d/n/4910/420865/d_n_4910_420865_420941.htm

23.09.2013

SuccÈs de l'UDC International: suspension de la fermeture des consulats

Le Conseil fédéral ne peut plus fermer des consulats jusqu'à fin 2015. Par 137 voix contre 41 et 11 abstentions, le Conseil national a clairement approuvé hier la motion du conseiller national...

Le Conseil fédéral ne peut plus fermer des consulats jusqu'à fin 2015. Par 137 voix contre 41 et 11 abstentions, le Conseil national a clairement approuvé hier la motion du conseiller national st-gallois Rino Büchel (UDC). Le membre du comité de l'UDC International et de l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) a pu convaincre ses collègues par des chiffres précis. Seuls les Vert-libéraux et le PLR, donc le parti du ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter, se sont opposés à ce moratoire pour la fermeture des consulats. Il appartient maintenant au Conseil des Etats de se prononcer.

Bien que l'on compte de plus en plus de Suissesses et de Suisses de l'étranger, le nombre de consulats a diminué de moitié ces dernières années. D'où les critiques sévères de Roland Rino Büchel (UDC/SG), auteur de la motion: "Il est incompréhensible que la Suisse ferme par exemple des consulats à Hambourg, à Düsseldorf, à Chicago et à Toronto tout en ouvrant des ambassades à Bischkek, Tirana, Ramallah et Skopje", a déclaré ce spécialiste UDC en politique étrangère.

Lesdits centres consulaires ou "helpline" de Berne ne compensent pas l'absence sur place. La majorité du Conseil national demande donc que le Conseil fédéral dresse enfin un sérieux bilan intermédiaire avant de poursuivre sa "réorganisation" du réseau des représentations suisses à l'étranger.

"Après cette décision claire et nette du Conseil national, le ministère des affaires étrangères et tout le Conseil fédéral doivent revoir leur copie. Il faut mettre fin à cette suppression de services dont pâtissent plus de 700 000 Suisses de l'étranger et les nombreux touristes suisses voyageant à l'étranger", explique Roland Büchel sans ambages.

Reste la question de savoir si une fois de plus le Conseil des Etats s'oppose à la Grande Chambre pour soutenir son ancien membre Didier Burkhalter (PLR). Tel était le cas en juin dernier lorsque la Chambre des cantons a approuvé la fermeture du consulat général de Chicago contre la volonté clairement exprimée du Conseil national.

Texte de la motion et débats:
http://www.parlament.ch/d/suche/seiten/geschaefte.aspx?gesch_id=20123546
http://www.parlament.ch/ab/frameset/d/n/4910/420865/d_n_4910_420865_420941.htm