Articles dans
le temps
Suppression du visa pour l'Albanie, la Bosnie et l'Herzégovine: problÈmes de sécurité en hausse
10.12.2010

Suppression du visa pour l'Albanie, la Bosnie et l'Herzégovine: problÈmes de sécurité en hausse

A partir du 15 décembre 2010 les ressortissants d'Albanie, de Bosnie et d'Herzégovine n'auront plus besoin de visa pour entrer en Suisse. Le Conseil fédéral justifie cette mesure insensée par le...

A partir du 15 décembre 2010 les ressortissants d'Albanie, de Bosnie et d'Herzégovine n'auront plus besoin de visa pour entrer en Suisse. Le Conseil fédéral justifie cette mesure insensée par le développement de l'acquis de Schengen que la Suisse doit prendre à son compte. Le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne (UE) ont en effet adopté cette ordonnance le 24 novembre dernier. L'adhésion de la Suisse à l'accord de Schengen n'a pas augmenté la sécurité, mais a fait exploser l'immigration en Suisse. Quand le Conseil fédéral cessera-t-il de se soumettra au diktat de l'UE, quand s'inquiètera-t-il enfin de la sécurité de notre pays?

L'UDC avait déjà attiré l'attention des autorités sur les problèmes de sécurité posés par la suppression du visa pour les ressortissants du Monténégro, de Serbie et de Macédoine. Sans succès. Quand le Conseil fédéral fera-t-il enfin un bilan honnête de l'accord de Schengen qu'il a vendu aux Suisses avec l'argument fallacieux d'un accroissement de la sécurité?

10.12.2010

Suppression du visa pour l'Albanie, la Bosnie et l'Herzégovine: problÈmes de sécurité en hausse

A partir du 15 décembre 2010 les ressortissants d'Albanie, de Bosnie et d'Herzégovine n'auront plus besoin de visa pour entrer en Suisse. Le Conseil fédéral justifie cette mesure insensée par le...

A partir du 15 décembre 2010 les ressortissants d'Albanie, de Bosnie et d'Herzégovine n'auront plus besoin de visa pour entrer en Suisse. Le Conseil fédéral justifie cette mesure insensée par le développement de l'acquis de Schengen que la Suisse doit prendre à son compte. Le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne (UE) ont en effet adopté cette ordonnance le 24 novembre dernier. L'adhésion de la Suisse à l'accord de Schengen n'a pas augmenté la sécurité, mais a fait exploser l'immigration en Suisse. Quand le Conseil fédéral cessera-t-il de se soumettra au diktat de l'UE, quand s'inquiètera-t-il enfin de la sécurité de notre pays?

L'UDC avait déjà attiré l'attention des autorités sur les problèmes de sécurité posés par la suppression du visa pour les ressortissants du Monténégro, de Serbie et de Macédoine. Sans succès. Quand le Conseil fédéral fera-t-il enfin un bilan honnête de l'accord de Schengen qu'il a vendu aux Suisses avec l'argument fallacieux d'un accroissement de la sécurité?