Articles dans
le temps
Touche pas à mon SystÈme fiscal!
08.05.2007

Touche pas à mon SystÈme fiscal!

Les sections UDC des cantons de Suisse centrale se battent avec une pétition contre l'immixtion de l'UE dans la souveraineté fiscale cantonale. Cette pétition porte le titre de "Touche pas à mon...

(UDC) Les sections UDC des cantons de Suisse centrale se battent avec une pétition contre l'immixtion de l'UE dans la souveraineté fiscale cantonale. Cette pétition porte le titre de "Touche pas à mon système fiscal". A lui seul, le stand UDC au Salon lucernois des arts et métiers a récolté plusieurs milliers de signatures. L'UDC Suisse met immédiatement cette excellente pétition à disposition des autres partis cantonaux UDC et invite toutes les citoyennes et tous les citoyens de Suisse à la signer également.

Quelques soient leurs convictions politiques, les habitants de notre pays refusent d'admettre les pressions que l'UE exerce sur le système fiscal suisse. Les éventuelles mesures prises par Bruxelles contre la Suisse seraient considérées comme une sorte de déclaration de guerre. Ces convictions ont été clairement exprimées lors des milliers d'entretiens qui ont eu lieu pendant la récolte de signatures. Plus de 95% des personnes interpellées ont accepté de signer la pétition.

Intitulée "Touche pas à mon système fiscal", la pétition de la CI Waldstaette peut être téléchargée sur le site internet de l'UDC du canton de Schwyz (www.svp-sz.ch). Des membres et sympathisants UDC de toute la Suisse peuvent la signer avant qu'elle soit déposée.

La réaction de la base au lancement de cette pétition prouve que le peuple suisse n'accepte pas que des négociations soient ouvertes avec l'UE sur le système fiscal suisse. Ce serait un pur chantage que de forcer la Suisse à s'asseoir à la table de négociation. L'UDC invite les conseillers fédéraux Merz et Calmy-Rey ainsi que les représentants des autres partis à rester fermes. Le système fiscal libéral que connaît la Suisse est fondamental pour notre pays. Nous n'acceptons ni négociations, ni propositions alternatives. Le conseiller fédéral Merz peut sortir de deux manières de ce litige fiscal: comme un magistrat au caractère fort ou comme un élu qui a sacrifié la souveraineté suisse sur l'autel UE. Pour soutenir l'attitude ferme que le gouvernement fédéral a adoptée jusqu'ici dans cette affaire, l'UDC Suisse recommande à toutes et à tous de signer la pétition "Touche pas à mon système fiscal".

Bern, 8 mai 2007

08.05.2007

Touche pas à mon SystÈme fiscal!

Les sections UDC des cantons de Suisse centrale se battent avec une pétition contre l'immixtion de l'UE dans la souveraineté fiscale cantonale. Cette pétition porte le titre de "Touche pas à mon...

(UDC) Les sections UDC des cantons de Suisse centrale se battent avec une pétition contre l'immixtion de l'UE dans la souveraineté fiscale cantonale. Cette pétition porte le titre de "Touche pas à mon système fiscal". A lui seul, le stand UDC au Salon lucernois des arts et métiers a récolté plusieurs milliers de signatures. L'UDC Suisse met immédiatement cette excellente pétition à disposition des autres partis cantonaux UDC et invite toutes les citoyennes et tous les citoyens de Suisse à la signer également.

Quelques soient leurs convictions politiques, les habitants de notre pays refusent d'admettre les pressions que l'UE exerce sur le système fiscal suisse. Les éventuelles mesures prises par Bruxelles contre la Suisse seraient considérées comme une sorte de déclaration de guerre. Ces convictions ont été clairement exprimées lors des milliers d'entretiens qui ont eu lieu pendant la récolte de signatures. Plus de 95% des personnes interpellées ont accepté de signer la pétition.

Intitulée "Touche pas à mon système fiscal", la pétition de la CI Waldstaette peut être téléchargée sur le site internet de l'UDC du canton de Schwyz (www.svp-sz.ch). Des membres et sympathisants UDC de toute la Suisse peuvent la signer avant qu'elle soit déposée.

La réaction de la base au lancement de cette pétition prouve que le peuple suisse n'accepte pas que des négociations soient ouvertes avec l'UE sur le système fiscal suisse. Ce serait un pur chantage que de forcer la Suisse à s'asseoir à la table de négociation. L'UDC invite les conseillers fédéraux Merz et Calmy-Rey ainsi que les représentants des autres partis à rester fermes. Le système fiscal libéral que connaît la Suisse est fondamental pour notre pays. Nous n'acceptons ni négociations, ni propositions alternatives. Le conseiller fédéral Merz peut sortir de deux manières de ce litige fiscal: comme un magistrat au caractère fort ou comme un élu qui a sacrifié la souveraineté suisse sur l'autel UE. Pour soutenir l'attitude ferme que le gouvernement fédéral a adoptée jusqu'ici dans cette affaire, l'UDC Suisse recommande à toutes et à tous de signer la pétition "Touche pas à mon système fiscal".

Bern, 8 mai 2007