Articles dans
le temps
Tristesse devant les morts et les destructions au Japon
15.03.2011

Tristesse devant les morts et les destructions au Japon

Le groupe UDC a discuté durant sa séance d'aujourd'hui des récents événements au Japon. Les parlementaires fédéraux UDC sont bouleversés devant les souffrances immenses que le grave tremblement de...

Le groupe UDC a discuté durant sa séance d'aujourd'hui des récents événements au Japon. Les parlementaires fédéraux UDC sont bouleversés devant les souffrances immenses que le grave tremblement de terre puis le raz-de-marée ont apportées au Japon. La situation dans la centrale nucléaire de Fukushima, qui est la conséquence de ces événements, ne peut pas être appréciée définitivement aujourd'hui. Il est donc trop tôt d'en déduire des mesures concrètes visant à augmenter la sécurité des centrales nucléaires suisses qui produisent 40% de l'électricité du pays. Il va de soi que les éventuels enseignements à tirer des événements survenus au Japon doivent être analysés en permanence pour maintenir le niveau de sécurité des centrales suisses au niveau maximal. Cela dit, une situation telle que celle qui s'est produite au Japon, donc un séisme de cette force suivi d'un raz-de-marée, ne peut pas survenir en Suisse. Le groupe parlementaire UDC tient donc à souligner qu'à côté de l'important aspect de la sécurité technique, l'approvisionnement suffisant de la population et de l'économie en énergie avantageuse demeure un objectif prioritaire de la politique énergétique suisse.

Partant de ces considérations, le groupe UDC refuse toute action politique précipitée et irréfléchie. Il s'agit maintenant d'évaluer continuellement et en toute objectivité la situation pour en tirer les conclusions qui s'imposent.

Bern, 15 mars 2011

15.03.2011

Tristesse devant les morts et les destructions au Japon

Le groupe UDC a discuté durant sa séance d'aujourd'hui des récents événements au Japon. Les parlementaires fédéraux UDC sont bouleversés devant les souffrances immenses que le grave tremblement de...

Le groupe UDC a discuté durant sa séance d'aujourd'hui des récents événements au Japon. Les parlementaires fédéraux UDC sont bouleversés devant les souffrances immenses que le grave tremblement de terre puis le raz-de-marée ont apportées au Japon. La situation dans la centrale nucléaire de Fukushima, qui est la conséquence de ces événements, ne peut pas être appréciée définitivement aujourd'hui. Il est donc trop tôt d'en déduire des mesures concrètes visant à augmenter la sécurité des centrales nucléaires suisses qui produisent 40% de l'électricité du pays. Il va de soi que les éventuels enseignements à tirer des événements survenus au Japon doivent être analysés en permanence pour maintenir le niveau de sécurité des centrales suisses au niveau maximal. Cela dit, une situation telle que celle qui s'est produite au Japon, donc un séisme de cette force suivi d'un raz-de-marée, ne peut pas survenir en Suisse. Le groupe parlementaire UDC tient donc à souligner qu'à côté de l'important aspect de la sécurité technique, l'approvisionnement suffisant de la population et de l'économie en énergie avantageuse demeure un objectif prioritaire de la politique énergétique suisse.

Partant de ces considérations, le groupe UDC refuse toute action politique précipitée et irréfléchie. Il s'agit maintenant d'évaluer continuellement et en toute objectivité la situation pour en tirer les conclusions qui s'imposent.

Bern, 15 mars 2011